Retour haut de page
Malgré ses atouts pour le tourisme, Nosy Be souffre particulièrement de la chute de la fréquentation
Malgré ses atouts pour le tourisme, Nosy Be souffre particulièrement de la chute de la fréquentation

Alors qu’aux effets de la crise sont venues s’ajouter les conséquences des tristes événements d’octobre, le tourisme dans le Nord de Madagascar et plus particulièrement à Nosy Be est en plein marasme. Lors d’un déplacement sur l’Île aux Parfums, le nouveau Président de la République vient d’annoncer une série de mesures propres à relancer ce secteur essentiel de l’économie de la région.

La situation de Nosy Be est critique mais les mesures annoncées, si elles sont rapidement appliquées, laissent espérer une amélioration. Il en va de même pour les autres régions dont l’économie repose sur les activités touristiques.

Le tourisme mis à mal par l’insécurité et la crise politique


Le nombre des touristes visitant Nosy Be a reculé de 20% depuis les incidents de 2013, fortement médiatisés, qui ont considérablement dégradé l’image de la destination auprès du public. Même s’il est question d’une réouverture propbable de la SIRAMA, la population de Nosy Be reste largement dépendante des revenus que génère le tourisme. Il est donc indispensable de redresser l’image de Nosy Be pour regagner la confiance des touristes dont notamment en assurant leur sécurité.
Il est vrai que la population de Nosy Be est la première victime de cette baisse de visite, néanmoins, pour tout Madagascar, le bilan 2013 fait ressortir une baisse des arrivées des touristes de 22% par rapport à l’année 2012. L’impact sur l’économie nationale est considérable. Pour redresser le secteur, les solutions avant d’être particulières, selon la situation de chaque site touristique, doivent d’abord être globales car nul n’est sans savoir que la crise politique par laquelle le pays est passé est à l’origine de ces nombreux problèmes particuliers. L’objectif étant désormais d’éviter tout acte, faute ou erreur pouvant ternir l’image de la destination malagasy. Prendre soin de l’image et non à chaque fois devoir la réparer. Lors de sa visite officielle à Nosy Be le 11 février, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina pour démontrer son engagement pour la relance économique a insisté sur la promotion du tourisme, le rétablissement de l’Etat de droit et la sécurisation. Il a déclaré qu’en matière d’insécurité il faut la mobilisation de tout un chacun, le rétablissement de l’Etat de droit repose sur l’application des textes en vigueur. « Tout le monde doit se soumettre à ces lois parce que je pense que c’est la base d’un renouveau au niveau social et économique » a soutenu Hery Rajaonarimampianina.

Relancer le secteur touristique à Nosy Be

Des mesures immédiates et d’urgence, pour le renforcement de la sécurité sur l’île, les forces de l’ordre de Nosy Be ont été dotées de véhicules : un 4×4, deux scooter et deux motos, lors de la visite officielle du Président de la République. Sur le moyen et long terme, le cas de Nosy Be fait l’objet de nombreuses concertations. Les 16 et 17 août 2013, une table ronde sur « La sécurité et le développement du tourisme », s’est tenue au Pearl International Golf Course de Nosy Be, réunissant les entités concernées. Les difficultés et les failles ont été identifiées et des résolutions ont été prises. Les diverses concertations ont abouti à des résolutions qui serviront de bases aux mesures annoncées. Les opérateurs économiques de Nosy Be en constituant un fonds apportent leur contribution pour l’opérationnalisation du plan local de sécurité. Des dispositions ont été adoptées par Madagascar National Parks pour la sécurisation des visites : patrouilles des forces de l’ordre ou/et mise en place de postes avancés.
Le 10 février, une réunion s’est tenue à la grande salle de la mairie de Nosy Be à laquelle ont assisté les ministres du Tourisme, de la Communication, des Forces Armées, de la Sécurité Intérieure, le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, les représentants de l’Office National du Tourisme et les opérateurs économiques de Nosy Be. Que faire pour regagner la confiance des touristes et la population ? Telle était la question à laquelle les participants à cette réunion devaient répondre. Le ministre du Tourisme par intérim, Ny Hasina Andriamanjato soutient par ailleurs qu’il est primordial de rassurer les investisseurs et opérateurs économiques de l’île aux parfums. Il a expliqué qu’il ne peut y avoir de création d’emploi sans la sécurité des investissements. Ce qui nécessite « un climat de paix, de stabilité et de sécurité » a-t-il indiqué. Le tourisme sexuel et la corruption étaient aussi au cœur des discussions.
Le Président de la République a annoncé que les dispositions prises à Nosy Be seront mises en place pour les autres sites touristiques du pays. L’Etat entend faire de cette relance du secteur touristique à Nosy Be un projet pilote. A part l’extension de l’aéroport de Fascène déjà en cours, il a annoncé les travaux de réhabilitation du port et des routes ainsi que le développement des marina.

Dispositions prises lors du conseil des ministres du 12 février 2014

Après cette mission de travail du Président de la République et de la forte délégation ministérielle à Nosy Be, la situation de l’île a été le lendemain au coeur du conseil des ministres. De nombreuses dispositions ont été prises dont notamment pour l’application des recommandations adoptés par les ministres, les hauts responsables de l’Administration, représentants du secteur privé qui se sont réunis les 3 et 4 février à Antananarivo. L’on sait par ailleurs, que Nosy Be est classé zone orange par la France. Rassurer les pays émetteurs, les touristes et les tours opérateurs sont donc parmi les priorités. Un appui sera fourni pour l’application effective du plan local de sécurité 2014 mis en place par les autorités et les opérateurs privés, vingt six millions d’Ariary seront octroyés pour le fonctionnement. Les forces de l’ordre ont déjà pris des mesures à la suite de la table ronde des 16 et 17 août 2013 dont le renforcement des effectifs, l’affectation des éléments indisciplinés… Les résolutions adoptées lors de la descente du directeur provincial de la Police nationale à Antsiranana ont été remises sur les rails dont la mise en place de comité de vigilance ou andrimasom-pokonolona, une dizaine d’éléments a été affectée afin de palier au manque d’effectif, le renforcement de la surveillance des zones sensibles : port, aéroport, points d’embarquement et de débarquement, l’établissement à Dzamandzar d’un poste de police… Nosy Be aura d’ici peu une brigade des mœurs et de la protection des mineurs et un service de contrôle du territoire. La police de l’Immigration et de l’Emigration sera dotée de deux vedettes. « La poursuite, sans relâche, des recherches d'autres personnes soupçonnées ou dénoncées d’être impliquées » dans l’affaire de lynchage des deux européens et du malgache a été annoncée lors de ce conseil des ministres. Pour la « résurrection » de la destination Nosy Be, un site web sera créé par le ministère de la Communication. Ce site dénommé « Destination Nosy Be Madagascar 2014 » sera lié au site web du ministère du Tourisme et celui de l’office national du tourisme malagasy. Les opérateurs touristiques de Nosy Be y bénéficieront des plages publicitaires gratuites. L’objectif est de « revaloriser et relancer la crédibilité de la destination Nosy Be en matière de tourisme international». Au niveau de l’Administration, pour l’application du système de rotation dans la prise de responsabilités fonctionnelles au niveau de l’Etat, cinq hauts responsables de l’administration à Nosy Be ont été remplacés. Le Président Hery Rajaonarimampianina a insisté sur la responsabilité de tous dans la restauration de l’Etat de droit. Pour ce qui est de la vindicte populaire, il a exhorté les membres du Gouvernement à sensibiliser les populations à avoir confiance en la Justice car cela est illégal et contraire aux valeurs malgaches.

Les chiffres du tourisme à Madagascar
Le nombre des touristes visitant Nosy Be a reculé de 20% en 2013
Le nombre des touristes visitant Nosy Be a reculé de 20% en 2013
Années Visiteurs
2004 229 000
2005 277 000
2006 312 000
2007 344 000
2008 375 000
2009 163 000
2010 196 000
2011 225 000
2012 255 000
2013 199 000 (estimation)

 

■ V.M

Commentaires   

+1 # paul 26-02-2014 16:34
Merci pour cet article détaillé permettant au plus grand nombre de comprendre les raisons qui plongent cette île dans un certain marasme alors même qu'elle possède de nombreux atouts pour profiter d'une manne touristique absente.....
Il faut souligner que cette population qui pâtit de cette situation est en partie responsable de cet état de fait....
Le manque de maîtrise du foncier et de la " qualité" des investisseurs ajoutent à l'insécurité prononcée, des facteurs négatifs à un développement stable de l'île.....
Nosy-bé est l'exemple type d'un essor anarchique d'un tourisme de masse qui lui a octroyé, aujourd'hui, une réputation dont elle aura beaucoup de mal à se défaire....
Les discours et les classements en tous genres ne seront pas suffisants pour regagner la confiance des touristes dubitatifs.
La population et les autorités locales sont seules capables de redorer le blason de leur île, encore faudrait-il que la volonté et le désir de changement soient dans toutes les têtes, pas si sûr, en dehors des déclarations officielles qui, comme l'arbre, cache la forêt......
+2 # buteau 26-02-2014 18:07
L'insécurité, le tourisme sexuel un vrais frein pour le développement touristique !!! il y a pourtant de belles choses à voir à Mada ,et une majorité de la population très serviable,
+2 # jiji 27-02-2014 21:08
"Le tourisme sexuel et la corruption étaient aussi au coeur des discussions."
Une phrase...il faudrait développer un peu si c était au coeur des discussions messieurs de la tribune...
Car ce qui pourrit Nosy be, c est bien ça. Mais tout le monde ferme les yeux car c est le seul tourisme qui reste pour remplir la caisse des hôtels et des bars.
-12 # nako 02-03-2014 14:31
nosy be au coier diana un point cest tout les merinas ont sali notre peuple sakalava qu il reconaisse deja leur faute et demande pardon et aussi pour eviter totu ce bordel il faut la charia car nosy be a un lien fort sur l islam vous verze que tout ira biencomme les maldives

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017