Retour haut de page
Visite de la centrale de la JIRAMA par la délégation ministerielle
Visite de la centrale de la JIRAMA par la délégation ministerielle

Alors que les machines de la JIRAMA sont quasiment à l’arrêt. Le ministre de l’Énergie, Fienena Richard accompagné du directeur du cabinet et de la secrétaire générale du ministère étaient en visite à Antsiranana pour connaître les problèmes d’énergie de la Capitale du Nord. Le directeur général de la JIRAMA, Rasidy Désiré faisait également partie de cette délégation

Situation critique de la JIRAMA

Redorer le blason de la JIRAMA est l’objectif du ministère de l’Énergie et de cette société fournisseur d’électricité. Place Kabary, la centrale est bien silencieuse. Sur les trois machines qui y sont installées, une seule fonctionne et ne fournit que 500 KW d’électricité. Théoriquement, elles devraient fournir 1 600 KW chacune. Pour la ville d’Antsiranana, le besoin en pointe est en ce moment de 10,6 MW. Le directeur interrégional de la JIRAMA, Ismaël Hilmi avance que cette centrale est devenue une sous-station électrique, elle reçoit l’énergie d’Aggreko, un des deux fournisseur privé que compte la ville actuellement, et la redistribue aux utilisateurs. La puissance disponible pour cette entreprise est de 10MW. ENELEC (Energie Electrique) dispose de cinq groupes de 1,5MW chacun et trois autres de 4MW. La société fournit au moins 12 MW d’électricité à la ville. Les moteurs d’Aggreko viennent à la rescousse en cas de panne. Pour l’instant, l’électricité fournie par les deux sociétés privées suffit à couvrir les besoins de la ville d’Antsiranana. Seulement, la demande est en hausse et la ville est en pleine extension. Le développement passera aussi par l’industrialisation. C e qui signifie que les 12 à 19 MW ne seraient plus suffisants d’ici peu. Pour le ministre de l’Énergie, Fienena Richard la seule issue pour le long terme est le rétablissement de la JIRAMA.
L’installation de deux principales machines de la JIRAMA date de 1972. Le réseau de distribution : câbles et transformateurs, est tout aussi vétuste. Ce qui cause les coupures de courant fréquentes à Diego Suarez. Les clients prennent leur mal en patience. Ce fut le cas pour la population de la SCAMA où l’électricité a été coupée récemment pendant dix jours. Le directeur interrégional de la JIRAMA, Ismaël Hilmi explique « un transformateur de 260 KVA était en panne, il a fallu le remplacer. Le nouveau transformateur a été envoyé d’Antananarivo. Il est arrivé le 18 août et son installation a pris fin dans l’après-midi du 19 août ». Pour le directeur, l’acquisition de nouveaux moteurs est nécessaire. Il soutient « la JIRAMA ne devrait pas trop s’appuyer sur les fournisseurs privés parce que leur priorité ne correspond pas forcément au service public ». Ce fut le cas d’après Ismael Hilmi lorsque la ville souffrait des délestages en 2011, les nouveaux groupes de l’ENELEC sont arrivés en 2013. « Fort heureusement, les groupes d’Aggreko sont arrivés en 2012 avant la JMJ ».

Délestage économique

La situation à Ambilobe et Ambanja est critique. Depuis des mois, il ne se passe pas un jour sans que l’électricité ne soit coupée. En ce moment, les habitants n’ont droit à l’électricité que de 15h à 1h du matin. La raison est qu’il y a des impayés au fournisseur de carburant de la JIRAMA. « L’argent est bloqué quelque part » dit le ministre de l’Énergie lors de sa visite de courtoisie au chef de Région. Ce qui prive plus de trente villes de Madagascar d’électricité depuis deux semaines. Sans donner de date précise ou approximative, le ministre promet une solution qui viendrait à la suite d’une discussion avec la direction générale du Trésor public.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Mercredi
MD314/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h00
SAMBAVA 07h30 08h05
ANTSIRANANA 08h50 09h25
ANTANANARIVO 11h25

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017