Retour haut de page
Un taxi moto incendié par les étudiants grévistes de l'UNA
Un taxi moto incendié par les étudiants grévistes de l'UNA

La coupure d’électricité dans des logements de la cité universitaire fait ressortir les différentes difficultés auxquelles font face les étudiants : le logement et le financement de leurs études

Les étudiants ont installé depuis vendredi 20 mars 2015 des barrages aux accès vers l’université d’Antsiranana. Une forme de manifestation des grévistes qui interdisent aux véhicules d’accéder à la cité universitaire. Durant la journée de samedi, les étudiants renvoyaient les taxis qui réussissaient encore à pénétrer dans l’enceinte de l’université. Certains conducteurs ont même reçu des gifles. Dans la soirée, un taxi-moto a été incendié devant le bloc G.
Cela fait quinze jours que les étudiants résidents aux « préfabs » (préfabriqués) verts n’ont plus d’électricité à cause d’une panne de transformateur. Les étudiants habitant la cité universitaire ont cessé de suivre les cours. Ils réclament par la même occasion le paiement de deux mois de bourse d’étude en même temps que la somme pour équipement. Ils demandent aussi l’ouverture du nouveau bâtiment « Belle rose », annoncée pour « bientôt » par les responsables au sein de l’UNA. Au niveau de la Région DIANA, il est assuré que « les revendications sont presque toutes résolues ». Des habitants des préfats verts soutiennent que la présidence de l’université a cherché une solution à leur problème d’électricité. Ils affirment que le dialogue est installé depuis que le problème est apparu, mais que le dénouement tarde à se concrétiser. Au niveau du paiement des bourses d’étude, la discussion piétine. Il est prévu le paiement d’un mois de bourses d’études suivi de celui de l’équipement alors que les étudiants demandent deux mois de bourses.
Depuis lundi 23 mars 2015, l’administration a suspendu les cours « jusqu’à nouvel  ordre, pour cause de grève ».
■ V.M

Commentaires   

-1 # Faut-il réparer ou continuer à détruire l'existant ?ANDRIAM 24-03-2015 01:44
La réparation semble la meilleure solution pour ne pas amplifier les problèmes.
Étant du côté des étudiants, il est temps de régulariser et organiser intelligemment la consommation en électricité du C.U.R aussi.
En journée l'utilisation peut-être planifiée que pour les classes et non dans les dortoirs.
Le soir de 17h00 à 20h00 (3heures) limitation de son utilisation par exemple. Réduction de la facture paiement déjà partiel des bourses.
Commencer à utiliser les lampes solaires pour la nuit, hors éclairage public extérieur.
Il est temps de présenter aussi aux locataires la facture commune et voir le coût si elle était répartie à chacun des étudiants actifs.
Merci.
# RE: Faut-il réparer ou continuer à détruire l'existant ?ANDRIAM 28-03-2015 13:49
Citation en provenance du commentaire précédent de ANDRIAM :
.
Un modèle à suivre s'il y a possibilité ordonnée :-)

Voici ce que conseille EDF France au niveau national ici et qui est aussi valable pour Madagascar car nous avons la conscience.

http://www.mamaisonbleucieledf.fr/g...

http://www.mamaisonbleucieledf.fr/s...

Éclairez-vous économe ?

Totalisant 12,8 %** des dépenses d’énergie, l’éclairage pèse dans le budget. Bons et mauvais usages, ampoules basse consommation, voici quelques conseils pour éclairer économe.

Ampoule à incandescence : this is the end***

Longtemps principale source de lumière, l’ampoule à incandescence, ou ampoule à filament, est aujourd’hui en passe de disparaître. En effet, elle consomme beaucoup d’énergie, a une faible durée de vie et un rendement plus que moyen.
Ce qui n’empêche pas 8 Européens sur 10** de continuer à l’utiliser. La raison ? Son petit prix. L’année 2012 marque en tout cas le retrait définitif de ces ampoules très énergivores sur le marché européen.
Ampoule fluocompacte : la relève
L’ampoule fluocompacte, ou à économie d’énergie, est une vraie alternative à l’éclairage classique. Consommant peu d’énergie, d’une durée de vie de 6 ans environ, elle offre un éclairage de qualité : une ampoule fluocompacte de 11 W** libère le même éclairage qu’une lampe à incandescence de 40 à 60 W**.
Mais, ces ampoules basse consommation n’ont pas le même succès à la vente. La faute à leur prix, 4 fois plus cher au moins. Pourtant, elles sont vite rentables.

Les LED : plus que conseillées

Autre éclairage permettant de réduire vos dépenses liées à l’éclairage, les LED. Ces systèmes à diodes électroluminesc entes ont de sacrées qualités : très faible consommation d’énergie, une durée de vie allant de 30 000 à 50 000 heures** et un éclairage immédiat. Mais là encore, malgré un prix onéreux, le jeu en vaut la chandelle car ces ampoules sont vite rentables. Elles restent en tout cas, à ce jour, les sources de lumière les plus performantes.
Les astuces en lumière !

Eclairez stratégique : les ampoules basse consommation dans les pièces à fort passage, les LED pour l’éclairage d’appoint et les lampes à incandescence dans les pièces peu utilisées. Eclairez intelligent grâce aux minuteurs, détecteurs et autres trésors de la domotique ! Encore d’autres astuces ? Evitez les abat-jour, éteignez la lumière en quittant une pièce, profitez de la lumière naturelle du soleil et concevez vos pièces selon leur orientation.

*Source R&D EDF - de la consommation des appareils spécifiques (autres que chauffage, cuisson, ECS)
**Source ADEME
*** « c’est finit ! »

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Mardi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h10
ANTSIRANANA 08h05 08h40
ANTANANARIVO 10h40

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017