Retour haut de page
La décision du ministère s’applique sur tout le territoire de Madagascar. Les pêcheurs qui utilisent encore cette technique de pêche traditionnelle doivent changer complètement leur méthode de pêche et leurs filets
La décision du ministère s’applique sur tout le territoire de Madagascar. Les pêcheurs qui utilisent encore cette technique de pêche traditionnelle doivent changer complètement leur méthode de pêche et leurs filets

L’utilisation de la senne de plage est interdite. Les pêcheurs ont été informés de cette mesure qui crée la discorde. Des réunions des différents acteurs concernés se tiennent pour sensibiliser les communautés pour une meilleure gestion de la pêche et tenter de dégager des solutions alternatives pour les pêcheurs

La pêche traditionnelle en groupe, faisant appel au « ragiragy », senne de plage, est interdite en raison des destructions de l’environnement marin qu’elle occasionne. A Ramena, district d’Antsiranana II, une réunion générale a eu lieu avec la communauté des pécheurs, les responsables de la commune en présence des surveillants des pêches, le directeur du développement de la région, le service des pêches. Missouri Botanical Garden (MBG) était également présent en tant que partenaire pour la protection de l’environnement terrestre, sans oublier, la Direction Régionale de l’écologie de l’Environnement, de la Forêt et de la Mer (DREEFM). Ces responsables ont détaillé la gravité et les impacts négatifs sur l’environnement que ce type de pêche provoque. Ils ont expliqué les risques pour l’environnement. La décision du ministère s’applique sur tout le territoire de Madagascar. Les pêcheurs qui utilisent encore cette technique de pêche traditionnelle doivent changer complètement leur méthode de pêche et leurs filets.

Neuf patrons de pêcheurs en groupe sont concernés par ce problème, et plus de 100 personnes qui vivent de ce métier sont directement touchés

Cette technique de pêche est interdite depuis cinq ans, mais les pêcheurs de Ramena semblent n’avoir découvert cette interdiction que lors de cette réunion. Comme la mesure était brutale pour les pêcheurs, les responsables ont donné un délai de deux semaines après cette réunion avant la mise en application effective de cette loi. Pour contrôler son application, la région a demandé à ce que les pêcheurs soient représentés par 10 ou 20 représentants afin d’assister à une réunion pour étudier ensemble des solutions pour que ces gens puissent continuer à travailler. Les pêcheurs ont une fois de plus été réticents et ont fait savoir qu’ils ne voulaient pas se faire représenter car d’après eux, ils ne veulent pas que 10 ou 20 personnes prennent des décisions à leur place. Neuf patrons de pêcheurs en groupe sont concernés par ce problème, et plus de 100 personnes qui vivent de ce métier sont directement touchés. Selon les responsables de ce secteur, les pêcheurs des environs de Diego Suarez ont tous déjà arrêté cette technique : à Ivovogno, Ampasindava ainsi que ceux d'autres régions explique les responsables de pêche.
Cette technique de pêche ravage tout ce qui est sur son passage. A leur retour de la pêche, les pêcheurs font le tri. Avant ils jetaient sur la plage tout ce qui leur semblait inutile : petits calamars, petits poissons, sans oublier les espèces endémiques et en danger. Actuellement il y a du progrès car les pêcheurs ne jettent plus sur la plage, mais ils enterrent ou remettent à la mer les prises non conservées.
■ Angéline C.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Dimanche
MD316/144(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO O6h00
ANTSIRANANA 07h55 08h55
DZAOUDZI 10h05
MD145/317(AT7)
Arrivée Départ
DZAOUDZI 11h05
ANTSIRANANA 12h15 13h15
ANTANANARIVO 15h15

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017