Retour haut de page
L’objectif de cette rencontre était de faire part des besoins, des problèmes et de la situation économique et sociale auprès du Président de la République de Madagascar et des autorités présentes pour arriver au développement de la ville, de la région et du pays
L’objectif de cette rencontre était de faire part des besoins, des problèmes et de la situation économique et sociale auprès du Président de la République de Madagascar et des autorités présentes pour arriver au développement de la ville, de la région et du pays

Une fois le Conseil des ministres qui s’est déroulé dans la grande salle de la mairie de la ville de Diego Suarez a pris fin, le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a rencontré les représentants des collectivités territoriales, la société civile ainsi que les opérateurs économiques des régions DIANA et SAVA dans la grande salle du Grand Hôtel. C’était l’occasion pour eux de mettre en avant les facteurs de blocage qui entravent le développement de la région

La rencontre qui devait débuter à 17h30 n’a finalement commencé qu’à 18h30, le Conseil des ministres et le discours du Président de la République de Madagascar pour les citoyens de la ville ayant pris plus de temps que prévu. L’objectif de cette rencontre était de faire part des besoins, des problèmes et de la situation économique et sociale auprès du Président de la République de Madagascar et des autorités présentes pour arriver au développement de la ville, de la région et du pays. Ceux qui ont pris part à la discussion ont tenté de faire passer auprès du Président de la République de Madagascar les problèmes qui bloquent l’essor économique de la ville et de la région. Un de ces problèmes est la suppression des vols directs La Réunion-Diego Suarez et Nosy Be-Diego Suarez. D’après les opérateurs économiques, l’annulation de ces vols directs ont des impacts négatifs sur le nombre de touristes qui viennent visiter la ville. Si en 2015, 8 000 passagers débarquaient dans la ville, maintenant ce nombre a nettement diminué d’après le président du conseil d’administration de l’office du tourisme de Diego Suarez. Le problème réside dans l’aménagement de l’aéroport de la ville selon le Président de la République de Madagascar. « L’aéroport d’Arrachart pose un problème technique, tous les types d’avion ne peuvent pas décoller ni atterrir aisément sur cette piste. Le type d’avion qui a effectué des trafics sur cette piste sont nos Boeings 737-800 et 737-300. Malheureusement, ils ne sont plus opérationnels » a précisé le Président de la République. Parmi ces problèmes techniques figurent le mur posé par la Montagne des français qui pose des difficultés de décollage pour la plupart des avions ainsi que la longueur de la piste d’atterrissage qui est courte par rapport aux autres aéroports. Il a annoncé que la réhabilitation et l’aménagement de l’aéroport Arrachart font partie des priorités du gouvernement. Le président du conseil d’administration de l’office du tourisme de Diego Suarez a également fait part du fait que certains individus veulent vendre la Mer d’Emeraude alors que ce site est unique et est de plus en plus fréquenté par les touristes et les professionnels des sports de glisse. Aussi, ce site fait vivre la population venant des trois villages environnants. Hery Rajaonarimampianina a répondu que le gouvernement prendra an main ce problème. « Si c’est un site appartenant à l’État malagasy et s'il est à vendre, c’est au gouvernement de faire un appel d’offres et/ou un appel à projet en rapport à ce site et le donnera ensuite au plus méritant » a précisé la Président de la République. Un opérateur économique quant à lui a soulevé la différence des tarifs inscrits dans les factures de la JIro sy RAno MAlagasy (JIRAMA). Il a fait savoir que dans une même ville, il y a des abonnés qui payent suivant le tarif 1 et d’autres en tarif 4 qui est plus élevé. « C’est le manque d’infrastructure qui est l’une des origines de cette différence de prix » a répondu le Président de la République. Il a signalé qu’un des objectifs du gouvernement pour rendre le prix de l’énergie plus abordable réside dans l’utilisation des énergies renouvelables. Mais le gouvernement veut aussi mettre en place une péréquation sur les tarifs de l’eau et de l’électricité dans toute la Grande île. Sur le problème que rencontre la plateforme de la vanille en terme d’interdiction de l’emploi des emballages sous vide, de la vente des vanilles encore vertes, de la grille de contrôle imposé par le gouvernement, le Président de la République a signalé qu’une des solutions à adopter est le renforcement de cette plateforme et l’amélioration de sa structure. En ce qui concerne la grille de contrôle, il a déclaré « chacun peut concourir dans un marché, mais cela doit être fait professionnellement. Une libre concurrence doit être établie ». Pour les autres requêtes, le Président de la République, au nom du gouvernement malagasy, a déclaré qu’il allait les prendre en main et les étudier. Font partie de ces requêtes la situation du parc Montagne d’Ambre qui fait face à des actes de destructions de ce patrimoine, la vente illicite de médicaments qui existe encore dans la ville, la finition de la construction du stade Mitabe, le problème de l’association des femmes handicapées qui n’a pas de bureau, et le manque de matière première pour les sculpteurs sur bois de la région SAVA qui demandent à utiliser les racines de bois de rose. A la fin de la rencontre, les participants ont déclarés avoir eu le sentiment d’être réellement écoutés. Reste à voir quelles seront les suites.
■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Samedi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 13h15
ANTSIRANANA 15h10 15h45
ANTANANARIVO 17h45

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017