Retour haut de page
Un suspect livre un témoignage glaçant sur les circonstances et le déroulé du meurtre des époux Thorin auxquels il dit avoir pris part pour rembourser une dette
Un suspect livre un témoignage glaçant sur les circonstances et le déroulé du meurtre des époux Thorin auxquels il dit avoir pris part pour rembourser une dette

Un suspect interpellé dans le cadre d’une affaire de cambriolage à Nosy Be au mois de septembre s’est avéré faire partie du commando de cinq individus qui a sauvagement assassiné les deux époux Sylvain Thorin et le Dr Razafindrazanabary Marinette dans la nuit du 12 au 13 février 2016. Il reconnait sa participation au cambriolage mais pas à celle du meurtre et livre son témoignage.

C’est dans le cadre d’une enquête sur un cambriolage au cours duquel un ordinateur a été volé au mois de septembre que les gendarmes de Nosy Bé ont procédé à l’arrestation d’un suspect surnommé « Zafy Albert ». Après échange d’informations avec les Gendarmes de Diego Suarez, il est apparu que cet homme faisait partie des suspects recherchés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple franco-malgache qui avait soulevé l’indignation et l’effroi dans tout le pays. Il a été transféré à Diego Suarez à la demande de la section de recherche criminelle de la gendarmerie d’Antsiranana qui  a procédé à son interrogatoire, puis, dans un souci de transparence, a permis aux journalistes de l’interroger à leur tour. Il a ainsi reconnu avoir participé à l’agression en compagnie de quatre autres personnes, désignées par leurs surnoms « Saïndo », « Bagnany », « Lala » et « Sely ». Il livre un témoignage glaçant sur les circonstances et le déroulé des faits auxquels il dit avoir pris part pour rembourser une dette.
« J’ai reçu un appel téléphonique de Bagnany (un des suspects) qui m’a dit de venir à Diego Suarez parce qu’il avait un « boulot » pour moi. J’ai accepté vu que je leur devais, à lui et à Sely (-Michel- déjà en détention NDLR) mon beau-frère, de l’argent. Précisément, ma dette dépassait les 1 400 000 Ariary suite à une vente de pierres précieuses à Nosy Be. Ils m’ont chargé de vendre les pierres précieuses. J’ai réussi à les vendre à 1 860 000 Ariary. Mais quelque temps après, je suis tombé malade et j’ai dépensé à peu près 1 400 000 Ariary de cette somme. Afin de pouvoir leur rendre leur argent, j’ai accepté ce « boulot ». Je suis alors venu à Diego Suarez. Bagnany m’a accueilli et nous avons discuté dans la maison de Lala . Sely, Saïndo, Bagnany et Lala nous ont ensuite rejoints. Le 12 février à 18h30, Bagnany m’a appelé et m’a dit d’aller les attendre au croisement Y. Ce que j’ai fait. Quelque temps après, il est venu en portant un gros sac et m’a dit qu’on devait aller encore plus loin vers la route de Ramena. Saïndo s’était déjà rendu sur les lieux avant nous. Une fois arrivés près de la maison, ils m’ont dit que nous allions cambrioler cette demeure et ils m’ont expliqué le plan d’attaque. Je ne pouvais pas me désister. Si je l’avais fait, ils m’auraient sûrement tué. Comme ils l’ont expliqué dans le plan d’attaque, c’est moi qui devais ouvrir le portail de la maison. Comme ce portail ne s’ouvrait pas facilement, ils m’ont donné une barre à pince pour m’aider à le faire. Une fois cette action réussie, Bagnany, Saïndo et Lala sont tout de suite entrés. Moi et Sely, nous avons attendu dans la cour. Mais après, Sely a décidé d’entrer dans la maison lui aussi. Cinq à six minutes après, ils sont tous ressortis et nous avons quitté les lieux. Nous sommes allés dans le quartier SCAMA où nous avons reçu notre part du butin. Moi, j’ai reçu 800 000 Ariary. Nous sommes ensuite allés à la maison de Lala qui se situe au Tsena (quartier Tanambao Tsena). Sa femme nous a ouvert la porte et nous sommes entrés dans cette maison où ils ont caché dans un pigeonnier les deux kalachnikovs sans crosse utilisées lors de l’attaque. Sur la route pour aller dans la maison de Lala, nous avons discuté et Sely a dit que c’est lui qui a frappé la femme avec la barre à pince et c’est Bagnany qui a tué l’homme avec le fusil. Après ce « boulot », je suis resté encore deux jours à Diego Suarez avant de rentrer à Nosy Be. Quelque temps après, j’ai entendu dire qu’outre la somme d’argent qu’ils nous ont donné dans le quartier SCAMA et les deux ordinateurs, ils ont également pris de l’or et des diamants ainsi que des téléphones ».

Les enquêteurs ont déclaré quant à eux que l’enquête se poursuit pour identifier le ou les commanditaires de cette opération, ainsi que pour retrouver les armes utilisées et leur origine. Zafy Albert sera prochainement renvoyé à Nosy Be pour être jugé dans l’affaire du cambriolage.
■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Mercredi
MD314/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h00
SAMBAVA 07h30 08h05
ANTSIRANANA 08h50 09h25
ANTANANARIVO 11h25

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017