Retour haut de page

C’est avec plaisir que les transporteurs de la gare routière qui a été rasée, se sont installés le long du cimetière de la ville d’Antisranana. «Nous sommes très bien ici», raconte une des gérantes d’une des compagnies qui fait la liaison vers Mahajanga, Tuléar et Tana. Installés dans des kiosques mis en place par les autorités locales, les transporteurs ne semblent pas regretter le brutal changement de cadre de vie qui leur est proposé: il y a davantage de gargottes, c’est plus propre, c’est plus proche aussi des clients....
Les seuls qui ont perdus leurs affaires dans ce déménagement temporaire, sont les petits hôtels et restaurants qui bordaient le terrain poussiéreux de la gare routière et qui n’ont pu se réinstaller en ville.
« La mairie nous a dit que nous allons avoir un nouveau bâtiment, derrière une station d’essence Jovenna», explique encore l’un des transporteurs, « d’ici six mois ou un an».
En effet, c’est une toute nouvelle gare routière qui est en projet. Sur la route à la hauteur de l’ancien batiment, il y aura une station d’essence Jovenna et derrière la station sera installée la gare routière.
Jovenna est évidemment impliquée financièrement dans le projet, puisqu’elle va bénéficier en contrepartie d’un emplacement de choix, le dernier en quittant Diego, sur la route d’Ambilobe, d’Ambanje , Nosy Be et de Tana.


La quasi absence de signalisation dans les rues de la ville est du à de multiples causes : vandalisme, érosion naturelle, « recyclage » des panneaux en tôle et absence de moyens financiers. On pourrait penser que l’absence de signalisation entraine une augmentation des accidents de la route. Or, d’après le commissaire de police Christ Noelson, ce n’est pas le cas. Les explications avancées sont que l’état des rues ne permet pas de conduire à des vitesses excessives sans abimer son véhicule. L’autre est que les conducteurs locaux sont parfaitement habitués à cette situation et en tiennent compte dans leur conduite. Néanmoins, ces explications ne sont pas valables pour les conducteurs étrangers à la ville, de sorte que bien souvent les automobilistes d’Ambilobe, de Tana ou d’ailleurs peuvent se voir infliger des amendes pour infraction à la signalisation routière disparue. L’incompréhension amène parfois à des rapports rugueux entre ces conducteurs et la police.

Le 19 juin, les représentants de l’AREMA et de la mouvance Zafy, qui logeaient à l’Hôtel de la poste, se sont réunis au stade Mitabe avec la Mouvance Ravalomanana. Comme il était prévisible, l’opposition s’oppose. Elle s’opposait à Andry Rajoelina comme candidat à l’élection présidentielle ; elle s’oppose aujourd’hui à Andry Rajoelina comme non candidat, en lui prêtant l’intention de devenir premier ministre avec tous les pouvoirs. 

C’est à une succession d’agressions gratuites que l’on assiste en ville depuis le milieu du mois de mai. Une bande de Foroches installée en bas du lycée français et qui sévit le long de la route de la Marne a tendu plusieurs pièges crapuleux. Dans la nuit de samedi 15 au dimanche 16 mai dernier, un homme a été attaqué par des « Foroches » sur la route de la Marne et gravement blessé à la tête.

L’insécurité qui règne dans la ville et les manifestations estudiantines d’avril qui avaient entrainé la mort d’un étudiant tabassé par les forces de l’ordre jettent une ombre sur l’autorité du chef de région, Romuald Bezara. Récemment des graffitis ont été découverts et aussitôt effacés sur les murs de la ville demandant son départ...
Il n’est pas certain cependant que ces évenements ne soient pas le fait d’éléments cherchant à le déstabiliser, peut-être à des fins politiques. Devant cette instabilité grandissante, le chef de Région a convoqué entre autres les chefs de quartiers, afin de l’aider à identifier les éléments perturbateurs et à les livrer à la justice.
On parle aussi de l’arrivée à Diego de Forces spéciales venues de la capitale Antananarivo.

Les voyageurs qui veulent rejoindre Antsiranana en provenance d’Ankify, le port qui relie l’ïle à Nosy Be, devront d’abord emprunter les transporteurs locaux d’Ambanje, avant de monter dans un autre véhiciule qui les conduira dans la capitale du nord.
Cela a été décidé afin d’apaiser la colère des transporteurs de la région d’Ambanje qui voyaient journellement des véhicules d’Antsiranana, leur ‘prendre’ les clients qui voyagaient sur leur ‘terre’. La décision du ministère des Transoprts d’autoriser le passage des véhiciles d’Antsiranana jusqu’à Ankify avait en effet suscité des barrages de la part des transporteurs d’Ambanje et des affrontements fin mai.

C’est Florent Jaozara qui a été désigné nouveau président du tribunal de 1e instance de la ville d’Antsiranana. Agé de 51 ans, ce drenier est titulaire d’une maîtrise en droit privé. Il a également suivi des formations sur la lutte contre les stupéfiants à Prétoria en Afrique du sud et en droit des assurances à Madagascar.
Avant d’occuper ce nouveau poste, Florent Jaozara a exercé bien des fonctions, notamment celle de substitut du procureur à Miantiniro et à Antalaha, mais également de président du Tribunal à Nosy Be et dernièrerement de procureur de la République auprès du tribunal de 1e instance d’Antsiranana, un poste qu’il n’ura pas occupé longtemps avant son actuelle promotion. Souhaitons que la justice de la ville sorte renforcée de cette nomination.

Des témoignages concordants assurent qu’il n’est plus possible de se rendre d’une traite de Nosy Be à Diego, lorsqu’on y loue un véhicule.
Désormais, il faut changer de voiture au carrefour d’Ambanje. Les voyageurs qui ont donc loué à Nosy Be sont obligés de décharger et recharger leurs bagages pour poursuivre la route....

Ce n’est évidemment pas une nouvelle capitale mais elle fait plaisir aux papilles gustatives et satisfait le goût très humain des nourritures terrestres. Le Grand Hotel, grâce à son chef, Dominique Le Cadre, maître chocolatier français proposera dès ce mois, des pralines avec des liqueurs de Joffreville, des confiseries, et surtout, pièce phare de la ville, ...des pains de sucres en chocolat. Il faut dire que la patisserie du Grand Hotel a traversé la crise avec une remarquable stabilité, confirmant si besoin était encore, que la patisserie et le chocolat sont d’exquis antidépresseurs.


(photo : archive)

un jeune homme a été tabassé à mort au cours d'une manifestation étudiante hier soir (27/04), du côté du bazar Kely. Les étudiants ont ensuite promené sa dépouille mortelle en trophée dans les rues de la ville.

Ce matin, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Athanase Tongavelo, était présent en ville. Il aurait ordonné le déblocage du paiement des bourses à l'origine du conflit.

Voir notre article : COLERE UNIVERSITAIRE : Les étudiants descendent dans la rue

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Lundi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h00
ANTSIRANANA 07h55 08h30
ANTANANARIVO 10h30

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018