Retour haut de page

L’accident a fait quatre décès dont trois sont morts sur place, le corps de la quatrième victime a été emmené à la morgue du CHRR d’Antsiranana, elle était sage-femme à Ambolobozo et âgée de 28 ans. Douze blessés ont été emmenés à l’hôpital manara-penitra, dont quatre cas graves. Néanmoins, d’après des membres du personnel de l’hôpital, leurs vies ne seraient plus en danger.

L’accident s’est produit le 18 décembre vers 4h30 mn du matin au PK34 à Ankitsakalalanaomby « Mer rouge », Andriafiabe.

Le taxi-brousse allait relier Ambolobozo à Antsiranana. La gendarmerie avance qu’une rupture de frein est à l’origine du drame. Le véhicule, un camion « Kosovo » utilisé dans le transport en commun était aussi en surcharge. Un des passagers affirme que quelques minutes avant que l’accident ne se produise, le frein fonctionnait encore, c’est en descendant une pente qu’il a vu le chauffeur paniquer, puis tournant très vite le volant, il n’a pas réussi à maîtriser le véhicule qui s’est renversé. Les passagers ont été écrasés par les marchandises transportées à l’intérieur du camion et sur le porte-bagage. Les blessures et les décès sont donc causés par les chutes de sacs de riz et de noix de coco. Des véhicules qui passaient sur le lieu de l’accident ont rejoint l’hôpital de référence régional avec les blessés. Le chauffeur du « Kosovo » a quant à lui pris la fuite, mais a rejoint la compagnie de la gendarmerie nationale à Antsiranana. Les propriétaires du véhicule ont pris en charge les frais d’hospitalisation des victimes.
Un camion adapté, communément appelé par les habitants du nord « Kosovo », peut transporter au maximum 28 personnes. Les marchandises transportées à l’intérieur ne doivent pas en principe dépasser en hauteur les banquettes. Des passagers ont affirmé que le véhicule était en surcharge.Les voyageurs ont l’habitude de s’arranger entre eux pour que tout le monde puisse arriver à destination, ce qui arrange aussi les chauffeurs puisqu’ils peuvent gagner plus. Néanmoins ces personnes qui ont hâte de rentrer chez elles ou rejoindre la ville n’ont pas conscience du danger que le surcharge représente, d’autant plus que nombreux sont les taxi-brousses et les bus qui transportent des marchandises et des passagers largement plus qu’il n’est autorisé. Ces véhicules passent des barrages de contrôle, mais il n’y a pas de mesures prises pour endiguer ces pratiques.

■V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Vendredi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 14h35
ANTSIRANANA 16h30 17h05
ANTANANARIVO 19h05

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018