Retour haut de page
Jaojoby Eusébia Fatoma enchaîne depuis 2012 concerts, cabarets, festivals, créations et compositions musicales en solo
Jaojoby Eusébia Fatoma enchaîne depuis 2012 concerts, cabarets, festivals, créations et compositions musicales en solo

Auteure compositrice, leader vocale, choriste, chorégraphe-danseuse, costumière, Jaojoby Eusébia Fatoma enchaîne depuis 2012 concerts, cabarets, festivals, créations et compositions musicales en solo. Elle sort cette année son premier album « Viavy Gasy ». Rencontre avec la digne fille du Roi du Salegy

Eusébia chante Madagascar telle qu’elle le voit : authentique et riche en valeurs fortes. Entre émotions et phrases lourdes de sens, entre traditions et modernité, ses chansons parlent de mariage, de solidarité, de moments festifs, d’amour pour le pays, de nostalgie. Mais avant tout, elle crie haut et fort la valeur de la femme malagasy et ses multiples savoir-faire.

Son passage à Diego Suarez, sa ville d’origine, a été l’occasion pour elle d’approcher ses fans et de mieux faire connaître ses œuvres. En même temps, de visiter sa famille, revoir ses amis et chanter ensemble à trois reprises. D’abord à l’Hôtel La Terrasse du Voyageur, ensuite au Sabri Beach de Ramena, au Planète Diégo et enfin au Taxi-Be qui célébrait son premier anniversaire.
LTDD : Depuis quand fais tu de la musique ?
Eusébia :
Je suis dans la musique depuis mon enfance, à l'âge de 9 ans. Mes parents étant tous dans le milieu, j’ai très vite rejoint la famille dans cette aventure artistique.

LTDD : Pourquoi avoir choisi ton nom d'artiste sans le nom de ton père?
Eusébia :
J’ai choisi mon nom sans le nom de mon père car il est lourd à porter. Mon père d’ailleurs a appris à ses enfants à être des battants, à mériter nos propres succès et à tracer nos propres voies.

LTDD : Tu es à la fois littéraire, artiste, femme d'affaires et mère de famille. Amie que beaucoup qualifient de compréhensive, confidente qui écoute, mais aussi voix du peuple et des sans défenses dans tes chansons, parfois féministe. Comment gères-tu cela en tant que femme ?
Eusébia :
Nous les femmes, nous avons cette capacité de faire plein de choses à la fois, par la force de notre volonté. Pour moi le succès ne dépend pas du genre, mais d’un ensemble de comportements. Je gère comme je peux tout ce que je suis entrain de faire.

LTDD : Jao’s Pub est maintenant une vraie entreprise, et son chef, un manager qui aide les jeunes à trouver leur voies. Comment choisis-tu tes artistes ?
Eusébia :
Jao’s Pub accueille tout le monde sans discrimination : les jeunes, les vieux... Seulement il faut faire du live, pas seulement du « Dejaiing ». L’établissement a déjà les programmes « soirée discothèque » pour ce genre. Nous contactons les artistes que nous connaissons, sinon les autres nous contactent pour réserver une date et c'est comme ça que ça marche.

LTDD : La vie d'artiste et la vie de famille, comment tout cela se gère ? Parce que tout le monde sait que ton mari te soutient beaucoup, en étant dans d'autres secteurs d’activités, mais qu'en est-il des enfants ? Et ils sont combien à propos ?
Eusébia :
J’ai deux enfants. J’ai pris quelques années à m'occuper exclusivement de mes enfants quand ils étaient encore petits, maintenant ils vont à l'école donc je suis disponible pour faire autre chose. Le Jao’s pub et la musique, quand j'ai des tournées, il y a la nounou qui s'occupe de mes enfants sinon c'est le papa.

LTDD : Tu es une danseuse de talent qui touche à tous les rythmes, tout en chantant merveilleusement bien. Comment cela est-il arrivé ?
Eusébia :
Pour la danse, j'ai commencé tôt aussi, dans le groupe de Jaojoby, et avec ma sœur nous travaillions ensemble pendant longtemps, et c'est comme ça. Nous n’avions jamais eu de professeur de danse attitré, alors c'est nous-mêmes qui créons nos chorégraphies.

LTDD: Vous êtes nombreux à être artistes dans la famille (parents, frères et sœurs), où en sont-ils maintenant ?
Eusébia :
Nous sommes tous dans la musique même si nous ne sommes plus tout le temps ensemble comme avant. Vie de famille oblige. Nous avons grandi (rires). Ma grande sœur Roseliane habite en France, elle chante et fait des concerts. Anderson travaille avec moi au Jao’s pub en même temps qu’il chante dans le groupe Jaojoby, de notre cher patriarche. Jackson et Lucas ont monté le groupe Jao's Band et ont sorti un album. Ma petite sœur Charline est à l’Université. Elle se joint à la bande comme elle le peut, sans entraver ses études. Moi, avec mon groupe Eusebia je fais des dates par-ci par-là… et bien sûr, il y a le groupe Jaojoby, dirigé par Papa, et Saramba, dirigé par notre mère Claudine.

LTDD: Un conseil pour les plus jeunes ?
Eusébia :
Si j'ai un conseil à donner pour les jeunes, c'est qu'il faut persévérer dans ce que l'on entreprend, il n'y a pas de facilité dans la vie. La vie même est un combat donc il faut prendre sa place en tachant de la mériter par du travail sérieux. Souriez à la vie malgré les soucis, et soyez fidèles en amitié. Les relations humaines sont encore plus fortes entre amis. Peut-être que vous ne ferez pas la même chose, mais vous vous épaulerez mutuellement au besoin et vous vous souviendrez de vos meilleurs moments en permanence. Et ça aide de se savoir entouré par des cœurs aimants et fidèles…
■ Luis .K

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018