Retour haut de page
Stritarty est un événement consacré aux arts urbains tels les graffitis, la danse hip hop, le slam, la peinture et d’autres
Stritarty est un événement consacré aux arts urbains tels les graffitis, la danse hip hop, le slam, la peinture et d’autres

Selon ses organisateurs, le festival Stritarty est à la fois un événement innovant et ambitieux. Il se tient du 4 au 12 octobre. Rencontre avec Fred Suzanne, organisateur et directeur adjoint de l’Alliance française de Diego Suarez, qui nous donne un avant goût sur ce festival attendu d’arts urbains

La Tribune de Diego (LTdD) : Qu’est ce que le festival Stritarty ?
Fred Suzanne : Stritarty est un événement consacré aux arts urbains tels les graffitis, la danse hip hop, le slam, la peinture et d’autres. Il existe plusieurs formes d’arts urbains mais nous avons choisi ceux-là pour cette première édition en se basant essentiellement sur des disciplines que les jeunes de Diego Suarez aiment. D’ailleurs, nous avons eu des retours positifs par rapport aux événements et ateliers de graffiti, aussi sur les fresques réalisées par Jace et sur les fresques murales de part la ville. Le slam est un événement lancé il y a quelques temps de cela par le collectif Slam’Suaré. Et la danse urbaine est une des activités qui attire le plus de jeunes diégolais. Depuis trois ans, l’Alliance française de Diego Suarez a axé sa programmation culturelle autour des arts visuels comme le dessin, les graffitis, les photos et le cinéma. Stritarty est un peu comme l’événement qui va boucler cette boucle de trois ans de projets d’arts visuels. Avec cette première édition, nous envisageons d’appliquer une nouvelle dynamique, d’installer une dynamique créatrice et de faire en sorte que ce festival devienne un incontournable dans le calendrier artistique des jeunes de la ville de Diego Suarez.

LTdD : Y aura-t-il des invités internationaux qui vont participer au festival ?
Fred Suzanne :
Dans le cadre de la coopération avec La Réunion, pendant le festival Stritarty, nous accueillerons trois artistes réunionnais dont deux grapheurs et une vidéaste ; quatre artistes venant de Belgique dont trois grapheurs et une documentaliste-réalisatrice. Les ateliers de slam seront assurés par une artiste malagasy venant de Tamatave, connue sous le nom de Makoa. La compagnie Up the rap, quant à elle, se chargera de tout ce qui est danse urbaine. Un des objectifs de cette première édition est de mettre au point un musée à ciel ouvert où la ville de Diego Suarez fera office de support pour les artistes. D’ailleurs, nous sommes encore à la recherche de murs visibles pour y mettre les talents des artistes. Sur ce, nous faisons appel à tous les privés en possession d’un mur visible de nous contacter. Nous avons juste besoin de support, les matériels utilisés et les artistes sont déjà à disposition.

LTdD : Qui peut participer à cet événement ?
Fred Suzanne :
Comme tous les ateliers organisés par l’Alliance française, cet événement est gratuit et ouvert à tout public. Et ceci, grâce à nos partenaires qui nous ont soutenu et épaulé pour la réalisation de Stritarty, à savoir, Évasion Sans Frontière, La Tribune de Diego, North Mada Kite, La Terrasse du Voyageur, le Jardin Tropical, la C.U. de Diego Suarez, l’Union européenne, la Région Réunion, France Volontaires. Mais nous sommes encore à la recherche d’autres partenaires qui veulent contribuer à cet événement imaginé par les jeunes et pour les jeunes de Diego Suarez.
■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Vendredi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 14h35
ANTSIRANANA 16h30 17h05
ANTANANARIVO 19h05

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017