Retour haut de page
Pour Marcelo, la passion pour la musique est passée avant la recherche de la célébrité et de l’argent par le show-business
Pour Marcelo, la passion pour la musique est passée avant la recherche de la célébrité et de l’argent par le show-business

Un talent que seuls les mélomanes de Diego Suarez étaient au départ seuls à connaitre. Sa chanson Mama Jaombilo l’a projeté sur le devant de la scène et le reste de Madagascar a su qui était Marcelo Zafin’Lonjo

Marcelo était en pleine ascension dans sa carrière artistique lorsque la mort l’a fauché. Si le public reproche aux chanteurs d’aujourd’hui de n’avoir pas de parole dans leurs chansons, Marcelo, lui, est bien connu pour la justesse des mots et du vocabulaire qu’il choisit dans ses compositions. Le RnB selon Marcelo Zafin’lonjo est tropicalisé, plus rythmé et comportant des petites touches typiques des traditions musicales du nord de Madagascar. Marcelo a su trouver très tôt son propre style et le public s’est rapidement attaché à lui et sa musique. En 2016-2017, il se fait connaitre auprès du public avec sa chanson « zafin’ny lonjo ». Dans de nombreux cas, cet attachement du public provient surtout du matraquage et d’une stratégie commerciale bien élaborée. Pour ce qui est de Marcelo, la passion pour la musique est passée avant la recherche de la célébrité et de l’argent par le show-business. Les quelques vidéos (la plupart sans clip) de Marcelo Zafin’lonjo postés sur les réseaux sociaux ont eu un effet viral. Chemise karôkarô, mama jaombilo et donnant-donnant (un duo avec Jior Shy) sont les plus connues. Marcelo était auteur et compositeur. Son artiste préféré était R Kelly. Son nom d’artiste est composé de son prénom, puis Zafy : petit-enfant (petit-fils) et de « Lonjo », le pain de sucre, emblème de la ville d’Antsiranana. Cette année pour la première fois, il était prévu qu'il donne des concerts à l'étranger. Marcelo André dit Marcelo est né le 6 juin 1987 à Antsiranana. Il a grandi dans le quartier de TanambaoV. Son père est originaire de Sambava et sa mère de Diego Suarez. Il est le cinquième d’une fratrie de sept enfants. En dehors de sa carrière musicale, il était assistant du directeur de l'école privée « Les petits lutins ». Depuis mercredi 26 juillet, les gens ne parlent que de cette tragédie, un terrible accident de la circulation a causé la mort du chanteur Marcelo. Vers une heure du matin dans la nuit du mardi du 25 juillet à mercredi 26 juillet, Marcelo conduisait un quad, il était accompagné d’un ami. Ils descendaient la rue Colbert pour rejoindre le Taxi Be. Selon les informations recueillies auprès de témoins, le véhicule avait rencontré un problème technique. Il est devenu incontrôlable au niveau du virage entre le Vahiné et la station Shell. L'engin a brutalement percuté un mur, le conducteur sans casque a été grièvement blessé à la tête. L’artiste a succombé tandis que son ami a eu plus de chance. Celui-ci s’en sort avec une fracture à son bras droit. L’épouse et le frère de Marcelo ont été tout de suite mis au courant du drame. Les policiers ont emmené les deux hommes à l’hôpital. C’est ainsi que se termine l’histoire d’un jeune artiste brillant d’Antsiranana. Le 28 juillet, avant l’enterrement, son corps a été placé au gymnase couvert d’Antsiranana qui était plein à craquer. Il devait se produire samedi 29 juillet à la Boîte Noire. La soirée a été transformée en une série de prestations de plusieurs artistes, en hommage à Marcelo Zafin’lonjo. Les recettes ont été versées à sa famille. Il était marié et laisse deux petites filles

■ C. Angeline, V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Mardi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h10
ANTSIRANANA 08h05 08h40
ANTANANARIVO 10h40

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017