Retour haut de page
Nicko Joary, assassiné le 4 aout, aurait fêté son dix-huitième anniversaire le 19 août prochain.
Nicko Joary, assassiné le 4 aout, aurait fêté son dix-huitième anniversaire le 19 août prochain.

Malgré une forte réaction des autorités qui ont procédé à une série d'arrestations sans précédent avec 46 jeunes interpellés en deux jours, la vague de violence que connait la ville se poursuit en atteignant le triste record de treize agressions dont au moins 2 mortelles en trois jours.

Posséder un téléphone moderne, avoir une belle petite amie, être une fille, être vieux, être trop jeune, paraitre plus riche que la moyenne, être seul, habiter le mauvais quartier, avoir passé une heure de plus que d'habitude dehors, et passer au mauvais croisement au mauvais moment… Il semble que ces quelques raisons innocentes soient désormais suffisantes pour mettre sa vie en danger dans les rues d'Antsiranana. Si les autorités marquent leur volonté de mettre un terme à ces agressions en procédant à de nombreuses arrestations, les délinquants continuent à faire régner un climat de terreur.

Aboudo, un musulman âgé de 69 ans, accompagné de son petit fils, revenait de la prière du soir et se dirigeait vers le quartier d'Ambalavola dimanche aux environs de 22h, quand il a été violement pris à parti pour des raisons inconnues par six jeunes qui l'ont frappé à coup de pierres et lui ont porté plusieurs coups de couteaux ainsi qu'à son petit fils. Grièvement blessé, le grand père est décédé vers 4h le lendemain à l'hôpital où il avait été transporté. Son petit fils est dans un état grave, dans le coma, et le pronostic vital est engagé à l'heure où sont rédigées ces lignes.
Il allait fêter son dix-huitième anniversaire le 19 août prochain, et devait partir le lundi 5 aout, à Antananarivo, pour aller suivre un stage de danse. « IL » c'est un jeune d'Antsiranana, connu de tous sous le nom de Nico qui devait passer son baccalauréat cette année, à son retour de la capitale, et devait encore donner des cours de danse à des amis. Il commençait à peine sa vie et sa gentillesse d'avoir raccompagné une amie dans les ruelles de Tsaramandroso vers 20h, lui a couté la vie.

autant de victimes d'agressions que d'accidents de taxi-moto
Entendu au service des urgences de l'hôpital Manara-penitra

Ces histoires tragiques deviennent ainsi quasi quotidiennes, comme le confirme un responsable de l'hôpital manara-penitra qui affirme que le service des urgences reçoit « autant de victimes d'agressions que d'accidents de taxi-moto ». Il se développe ainsi le sentiment que les auteurs de ces violences agissent en toute impunité.

46 arrestations en deux jours

Les autorités ne restent pourtant pas les bras croisés. Mais en procédant à une vaste série d'arrestations le vendredi 2 et le samedi 3 au cours de laquelle quarante six jeunes ont été interpellés, les représentants des forces de l'ordre se sont attirés le courroux des parents des jeunes arrêtés qui dénoncent une vague d'arrestations arbitraires. Le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie à Antsiranana, le chef d'escadron Lova Randrianasolo se défend : « l'heure est grave… la gendarmerie a décidé d'agir dans l'immédiat », et justifie : « nous avions suffisamment de charges contre eux pour pouvoir les arrêter ». Dans l'attroupement qui s'est rassemblé le lundi 5 mai devant la Gendarmerie où sont retenus les jeunes interpellés, une éducatrice sociale se désole en affirmant que ces arrestations qu'elle juge injustifiées ne feront « que les endurcir et les éloigneront du droit chemin ».
Devant le blocage de la situation, plus en plus de voix se font entendre pour organiser une justice expéditive et font craindre l'apparition de milices spontanées avec les dérives que cela entrainerait.
D'autres demandent l'envoi de forces spéciales de la Capitale et recommandent que les parents des auteurs de ces exactions soient eux aussi poursuivis pour les responsabiliser aux actes de leurs enfants.
Au delà des conséquences terribles pour les victimes et leurs familles, c'est toute la ville de Diego Suarez qui pâtit de l'absence de solution à cette situation, et particulièrement le secteur touristique dont les opérateurs, qui subissent déjà les effets dévastateurs de la crise à Madagascar et de la crise économique mondiale, ont ressenti une baisse de la fréquentation de leurs établissements allant jusqu'à 40% de moins que l'année précédente.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

    Météo

  • Dimanche
    26 Mars
    Risque d'orage
    Max : 32°
    Min : 22°
    Vent : WNW (303°) - 10km/h
  • Lundi
    27 Mars
    Orage
    Max : 31°
    Min : 23°
    Vent : NW (326°) - 6km/h
  • Mardi
    28 Mars
    Orage
    Max : 31°
    Min : 22°
    Vent : WNW (294°) - 10km/h
  • Mercredi
    29 Mars
    Orage
    Max : 30°
    Min : 23°
    Vent : WNW (289°) - 10km/h

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

 Recherche commerciaux (H/F)

BRICODIS Antsiranana recherche : Commerciaux (H/F) Expérience exigée Disponibles pour des déplacements dans le Nord CV à déposer au magasin (en...

 A vendre Hyundai H200

Hyundai H200, turbo intercooler, occasion de Belgique, modèle n°1,12 plcs

 Achète télé

neuve ou occasion très bon état payé en Ariary

 Recherche location commerce

bonjour,je suis a la recherche d'un bar a louer avec minimum oune terasse a diego!je me deplace de france sur diego le 12fevrier2017 jusque...

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°180 en PDF
N°180
Semaines du 15 au 28 mars 2017
Télécharger
La Une : Cyclone Enawo : Un bilan très lourd en raison du manque d’anticipation
Bonne gouvernance : L’insuffisance de la rémunération des élus ne justifie pas l’inefficacité
Les premières années de Diego Suarez - Faire du tourisme à Diego Suarez au début des années 20’ (3)
Dossier : Sport au féminin : Ces sportives qui portent hauts les couleurs de la Grande île
Dimanche
MD316/144(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO O6h00
ANTSIRANANA 07h55 08h55
DZAOUDZI 10h05
MD145/317(AT7)
Arrivée Départ
DZAOUDZI 11h05
ANTSIRANANA 12h15 13h15
ANTANANARIVO 15h15

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017