Retour haut de page

Sterilets au cuivreComment ne pas avoir peur quand on pense que l’on va placer quelque chose dans son utérus ? De plus, le personnel médical ne cache pas que cela fera mal.

Mais toute méthode contraceptive présente toujours ses avantages et ses inconvénients. Pour les connaître, nous avons posé ces quelques questions au Docteur Marc Richard, médecin coordonnateur du Top Réseau et de l’Espace Médical Diego.


La tribune de Diego :
Un dispositif Intra-Utérin ou un stérilet, c’est quoi exactement ?
Dr Marc Richard : Comme son nom l’indique, c’est un objet en forme de T que l’on place dans l’utérus afin de prévenir la grossesse. Il protège jusqu’à 12 nas.

T.D : Quel type de stérilet utilise-t-on à Madagascar ? Comment fonctionne-t-il ?
DMR : C’est le stérilet en plastique, recouvert de cuivre et sans hormone. Muni de deux fils qui permettent de vérifier sa présence. Ces deux fils dépassent un peu à deux ou trois cm le col de l’utérus. Son fonctionnement est comme suit : le cuivre altère les spermatozoïdes en modifiant la paroi interne de l’utérus, ce qui fait qu’il ne peut pas y avoir de fécondation.

T.D : Il est efficace à combien de pourcent ?
DMR : L’efficacité du stérilet est entre 94 et 96%.

T.D : Quels sont les gênes que peut ressentir la femme ?
DMR : Au début, elle peut avoir des crampes abdominales. Et à cause de la modification à l’intérieur de l’utérus, les règles peuvent être abondantes. Des petits saignements peuvent aussi se présenter.

T.D : La pose du stérilet est-elle douloureuse ?
DMR : Oui, elle est douloureuse puisqu’il faut la placer à l’intérieur de l’utérus. C’est pour cela qu’on conseille cette méthode à des femmes qui ont déjà eu des enfants.

T.D : Tout infirmier, sage-femme ou médecin peuvent-ils placer le dispositif intra-utérin ?
DMR : Le DIU ne doit être placé que par un personnel médical spécialement formé pour cela. Donc ce n’est pas n’importe quel infirmier, sage-femme ou médecin qui peut le faire.

T.D : Toutes les femmes peuvent-elles suivre cette méthode ?
DMR : Elle ne peut pas se faire chez toutes les femmes : les femmes enceintes évidemment, celles qui sont atteintes d’infections, celles qui ont déjà des règles abondantes et/ou douloureuses et celles qui sont allergiques au cuivre.

T.D : Les femmes qui viennent chez vous pour suivre une méthode contraceptive sont-elles nombreuses à choisir le DIU ?
DMR :Non, c’est la méthode la moins choisie. Les femmes ne sont pas intéressées.

T.D : Quelles sont les précautions à prendre une fois le dispositif posé ?
DMR : Cette méthode ne convient pas aux femmes à partenaires multiples. Il appartient à la femme de « surveiller » son état et dès qu’elle remarque quelque chose d’anormale, il faut revoir le médecin qui a posé le stérilet. Sentir de la douleur pendant le rapport sexuel, une perte, la disparition des fils sont anormaux.

T.D : Le DIU dure 12 ans, la femme ne devrait-elle pas être suivie médicalement entretemps?
DMR : Bien sûr, la femme doit retourner nous voir un mois après la pose du stérilet, il faut vérifier s’il est toujours à sa place et s’il n’y a pas d’infection, puis elle doit revenir après six mois, puis tous les ans.

T.D : Quelques mots à l’attention des lectrices pour finir ?
DMR :Le principal avantage du DIU c’est son efficacité, celles qui n’aiment pas les effets des hormones sur leurs corps sont satisfaites. Il ne coûte pas cher par rapport à sa durée. En plus la femme est toujours fertile, dès qu’on enlève le stérilet elle peut tomber enceinte.
L’inconvénient c’est que le DIU ne protège pas contre les IST et n’exclut donc pas l’utilisation du préservatif.

■VM

 

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Samedi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 13h15
ANTSIRANANA 15h10 15h45
ANTANANARIVO 17h45

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017