Retour haut de page
La déforestaion due au charbonnage est de plus en plus manifeste au coeur du massif
La déforestaion due au charbonnage est de plus en plus manifeste au coeur du massif

Si depuis près de dix ans, des organismes d'appui travaillent à la mise en place d'une nouvelle aire protégée, le retrait en 2009 des principaux bailleurs de fonds agravé par les effets de la crise a engendré un véritable pillage de ces ressources, en particulier forestières. Le développement d'activités écotouristiques associées à des actions de conservation pourraient alors se présenter comme une alternative

Situé à quelques kilomètres seulement de Diego Suarez, et offrant un panorama exceptionnel sur tout le nord de Madagascar, le massif de la montagne des français abrite un patrimoine culturel, historique, faunistique et floristique exceptionnel. Alors que le processus d’obtention de l’arrêté de protection définitive de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy Montagne des Français est de nouveau d’actualité avec la mise en place récente de nouveaux partenariats, celle-ci fait depuis plusieurs mois voire plusieurs années l’objet d’une exploitation sauvage intensive pour en extraire du charbon mettant en péril tout l’équilibre de l’éco-système local, engageant la survie même de la forêt et des espèces qu'elle abrite à brève échéance. Les autorités réagissent.

Si dans un premier temps ce sont les zones périphériques du massif qui étaient exploitées par des charbonniers, c'est aujourd'hui le noyau dur du massif qui est menacé, où des arbres plus que centenaires sont abattus pour finir en sacs de charbon, et ensuite être vendus entre 2 000 à 3 000 Ariary à Diego Suarez. Outre la déforestation et ses conséquences pour le maintien de la biodiversité, plusieurs centaines de charbonniers travaillent quotidennement dans des conditions extrèmement rudes pour gagner quelques milliers d'ariary par jour et ainsi tenter de subvenir à leurs besoins, dans une zone particulièrement aride. S'ajoute à cela des problèmes de sécurité puisque quasiment aucune surveillance n'est assurée dans cette zone ; de nombreuses attaques de touristes, parfois non avertis ont ainsi été récensées au cours de ces dernières années. C'est face à ce constat, et à l'urgence de préserver ces ressources, que les autorités régionales en collaboration avec des organismes d'appui et des partenaires techniques et financiers ont décidé d'intervenir rapidement, en postulant que ce n’est que par la mise en place de ressources économiques alternatives pour les populations qui vivent dans et aux abords du massif que sa protection pourra être assurée de façon pérenne. Et le développement du tourisme dans la zone est assurément une de ces ressources économiques potentielles. Une autre est la mise en place d’une exploitation raisonnée des ressources forestières par les populations riveraines.
C'est dans ce cadre, qu'était organisé le vendredi 8 novembre à l'Hôtel de Région DIANA le lancement officiel du projet de gestion et de conservation de la NAP AA Mdf, en présence de toutes les parties prenantes, groupements villageois comme institutionnels et les journalistes d'Antsiranana, invités pour l'occasion. Ce projet global, piloté par le Service d'Appui à la Gestion de l'Environnement en tant que facilitateur du processus conprend notamment des actions à court et moyen terme sur un volet écotourisme et conservation. Ce projet prévoit en autres l'aménagement et la valorisation de deux zones de services écotouristiques au nord et au sud de la montagne des français, la sécurisation du site, la création de pépinières, des formations de groupements villageois... pour ainsi tenter de convaincre les populations utilisatrices et consommatrices de ces ressources qu'elles auraient tout intérêt à les préserver et conserver durablement, plutôt que les laisser partir en fumée..
Des actions de sensibilation tant dans le coeur du massif qu'auprès de la population antsiranaise via les médias locaux sont prévues au cours de prochaines semaines.

Une faune et une flore exceptionnelle
Le massif de la Montagne des Français abrite un patrimoine culturel, historique, faunistique et  floristique exceptionnel
Le massif de la Montagne des Français abrite un patrimoine culturel, historique, faunistique et floristique exceptionnel

Le massif de la Montagne des Français, composé de plateaux calcaires soulevés par la compensation isostatique du bassin sédimentaire de l’Océan Indien, d’une altitude comprise entre 100 et 425 m, s’étend sur une superficie de 6 091 hectares. Il est recouvert par une forêt dense sèche semi-caducifoliée appartenant à la série à Dalbergia, Commiphora et Hildegardia. Il abrite de nombreuses espèces endémiques, tant au niveau de la faune que de la flore. On y retrouve notamment trois familles endémiques de la flore vasculaire de Madagascar (Asteropeiaceae, Physenaceae et Sphaerosepalaceae), mais aussi le fameux baobab Adansonia suarezensis, ou les pachypodium decaryi et windsorii. Pas moins de 44 espèces de plantes sont jugées importantes dans le domaine scientifique et peuvent être exploitées comme attraits écotouristiques. La Montagne des Français représente un habitat naturel pour des espèces menacées : 5 espèces des primates évoluant dans le massif figurent sur la liste rouge de l’IUCN. Ce massif joue également un rôle important pour l’équilibre écologique de la région en assurant la régulation du climat local par l’importance de sa couverture forestière qui assure le piégeage de carbone mais surtout maintient les ressources hydrologiques. Le couvert végétal assure également la protection des bassins versants et la fixation de la couche d’humus.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017