Retour haut de page
Les nombreux opérateurs présents n’ont pas manqué d’interpeller le ministre à plusieurs reprises et de déplorer l’arrêt total des liaisons Diego Suarez - La Réunion - Diego Suarez
Les nombreux opérateurs présents n’ont pas manqué d’interpeller le ministre à plusieurs reprises et de déplorer l’arrêt total des liaisons Diego Suarez - La Réunion - Diego Suarez

Le ministre du tourisme, des transports et de la météorologie, Ulrich Andriantiana, était en visite le jeudi 10 mars à Diego Suarez où il a présidé une réunion de travail au sein de la direction régionale du tourisme de DIANA afin d’évoquer les problématiques liées au tourisme dans la région. Trois problématiques majeures ont été évoquées : la diminution des places disponibles sur les vols à destination de la région, la sécurité régionale et les vignettes touristiques

30% de places disponibles en moins vers Antsiranana

Entre 2014 et 2016, les places disponibles en avion à destination et au départ de Diego Suarez ont été réduites de plus de 30?%. Sans compter la grève d’Air Madagascar qui a durement impacté le secteur durant la haute saison 2015, de nombreux opérateurs ont fait état d’annulations de réservations faute de places disponibles dans les avions. La principale piste évoquée par le ministre Ulrich Andriantiana pour faire face à ce problème est la libéralisation du marché des vols intérieurs dont le monopôle est détenu jusqu’à présent par la compagnie historique Air Madagascar. Celle ci, en grandes difficultés depuis plusieurs années, vient de recevoir du gouvernement une aide exceptionnelle d’un montant de 128 milliards d’Ariary (environ 38 millions d’euros). Cette aide, destinée au redressement de la compagnie, ne sera pas suffisante à moyen ou long terme. Le gouvernement envisage d’ouvrir une part du capital de la compagnie à une société étrangère dont l’expertise et le réseau pourrait être déterminant pour assurer le redressement d’Air Madagascar. La nouvelle compagnie, Madagasikara Airways, doit elle aussi contribuer à renforcer l’offre sur les vols intérieurs dans les mois à venir mais sa très faible capacité actuelle n’en fait pas une solution au problème du manque de place à destination de la région. Si la question de l’insuffisance de vols intérieurs a été longuement évoquée, les nombreux opérateurs présents n’ont pas manqué d’interpeller le ministre à plusieurs reprises et de déplorer l’arrêt total des liaisons Diego - La Réunion -Diego, pourtant pourvoyeuses de nombreux voyageurs chaque année, qu’ils soient touristes ou hommes d’affaires. Une lettre officielle émanant de l’ORTDS sera adressée au ministère dans le courant du mois de mars afin qu’une solution adéquate et pérenne puisse être trouvée. A suivre...

Ce tableau est basé sur les horaires fournis par les compagnies Air Madagascar et Ewa Air, toutes destinations confondues.
Ce tableau est basé sur les horaires fournis par les compagnies Air Madagascar et Ewa Air, toutes destinations confondues.
La question de la sécurité

En ce qui concerne la très préoccupante question de la sécurité et notamment dans les parcs nationaux, le ministre a réaffirmé que le ministère ne cesse de faire des efforts et d’interpeller les autorités locales pour lutter contre l’insécurité constatée dans la région. Il a annoncé avoir octroyé 2 500 litres de carburant aux forces de l’ordre afin de leur permettre d’organiser des patrouilles régulières et assurer des interventions immédiates le cas échéant. La coordination des forces de l’ordre locales est également à améliorer selon le ministre. Le ministre a rappelé au cours de cette rencontre avoir mis un place un nouveau concept qu’il veut promouvoir, le « tourism security» . Ce concept consiste à responsabiliser les autorités locales et les guides touristiques sur le maintien de la sécurité d’une zone donnée. Ils agissent en étroite collaboration avec la gendarmerie nationale. C’est « en quelque sorte une défense villageoise, dans un objectif avant tout préventif » a expliqué le ministre, qui a également annoncé avoir mis à disposition des intervenants les moyens matériels nécessaires à la mise en place de cette nouvelle approche.

Vignettes touristiques

L’Office National du Tourisme à Madagascar (ONTM) a élargi son assiette fiscale depuis le début de cette année. Le budget de fonctionnement de l’ONTM provient des financements des bailleurs de fonds et des vignettes touristiques dans les hôtels. Mais en 2015, les financements étrangers se sont faits attendre jusqu’à la fin de l’année. Le montant annuel collecté des vignettes touristiques est de 600 000 euros (presque deux milliards d’ariary). La moitié de ce budget assure le fonctionnement de l’ONTM et l’autre moitié, celui des offices régionaux. Ce budget de fonctionnement n’est pas suffisant selon le ministre. De plus, le taux de recouvrement de cette taxe n’est actuellement que de 40?%. Ce faible taux s’explique par le refus de s’en acquitter de certains hôtels au prétexte d’une baisse conséquente de leurs taux de remplissage ces dernières années. Cette situation a placé l’ONTM dans une situation financière difficile et a poussé ainsi les responsables de cet organisme à envisager la collecte des vignettes touristiques directement aux frontières. Les touristes non-résidents à Madagascar devront payer une vignette touristique de 10 euros lors de leur arrivée sur le territoire malagasy. Toutefois la collecte de cette vignette au niveau des guichets spécifiques fera encore l’objet d’étude pour ne pas encombrer la circulation dans la zone sous-douane. Malgré une volonté manifeste du ministre de rassurer les opérateurs, ceux-ci se sont déclarés un peu déçus de ne pas avoir entendu de réelles propositions nouvelles pour venir en aide à un secteur sinistré par une longue période de crise

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Dimanche
MD316/144(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO O6h00
ANTSIRANANA 07h55 08h55
DZAOUDZI 10h05
MD145/317(AT7)
Arrivée Départ
DZAOUDZI 11h05
ANTSIRANANA 12h15 13h15
ANTANANARIVO 15h15

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017