Retour haut de page
« je suis avantagé dit-il car parmi les 60 étudiants du centre de formation de Tananarive peu on pu réaliser leur objectif de se mettre à leur compte. Beaucoup de jeunes issus des écoles de couturiers n’arrivent pas à travailler seuls car ils manquent pratique »
« je suis avantagé dit-il car parmi les 60 étudiants du centre de formation de Tananarive peu on pu réaliser leur objectif de se mettre à leur compte. Beaucoup de jeunes issus des écoles de couturiers n’arrivent pas à travailler seuls car ils manquent pratique »

Seth Eric, tailleur de son état, est âgé de 40 ans. C’est auprès de son père qu’il a appris ce métier dès son plus jeune âge. Dès 5 ans il manipulait les ciseaux et les aiguilles, et à 8 ans il commençait à coudre, puis à l’âge de 14 ans il commencé à aider son père à l’atelier familial avant de partir à Tana suivre une formation et s’installer par la suite à son compte.

« Actuellement je suis contente de mon travail dit-elle, même si on me proposait un travail avec salaire mensuel, je préférerais 1 000 fois continuer ce travail car je suis la patronne et personne ne me donne d'ordres »
« Actuellement je suis contente de mon travail dit-elle, même si on me proposait un travail avec salaire mensuel, je préférerais 1 000 fois continuer ce travail car je suis la patronne et personne ne me donne d'ordres »

L’argent manquait dans son foyer, pourtant il était difficile de trouver un emploi. Anita, dite Bito, a choisi depuis 2005 de vendre des brochettes tous les soirs

Tous les matins, Bito se lève à 5h30 pour être au marché dès 6h pour acheter ses ingrédients et faire les courses qu’elle n’a pas pu faire l’après-midi. Elle arrive sur le lieu de travail vers 5h du matin pour disposer le mobilier et s’occuper de la cuisson. A 6h30, Bito est de retour du marché, elle peut enfin recevoir ses premiers clients et ce jusqu’à 12h30. Le temps qu’elles fassent la vaisselle et rangent les affaires, les deux femmes qui l'aident rentrent vers 14h30. Bito quitte son lieu de travail, situé non loin de l’hôtel Nosy Be à Tanambao Tsena, dès qu'il n'y a plus de clients. Arrivée chez elle, elle peut enfin se reposer et attendre l’heure du marché de l’après-midi. Elle va au marché le matin et l’après-midi pour pouvoir acheter tout ce dont elle a besoin pour son commerce. Depuis la naissance de sa fille en 2008, elle vend en effet ses brochettes également le matin. Les clients sont devenus plus nombreux de jour en jour. Son travail a considérablement augmenté et elle n’arrivait plus à gérer seule l’affaire. Alors pour agrandir son commerce et suivre le nombre de clients, elle a engagé deux femmes pour l’aider à servir ses clients, à effectuer les cuissons et autres services. Un homme s’occupe d'aller chercher de l’eau régulièrement et un pousse-pousse porte les affaires avant et après la vente. Elle travaille du lundi au dimanche.

Le but de cette réunion était de discuter des lois qui vont être appliquées pour faire face aux vols de zébus dans la DIANA
Le but de cette réunion était de discuter des lois qui vont être appliquées pour faire face aux vols de zébus dans la DIANA

Une réunion a été organisée à Mahavanona, Antsiranana II pour une meilleure organisation de la filière zébu. Des dispositions ont été prises pour maîtriser les transactions illicites

Concombre de mer de la région de Diego Suarez
Concombre de mer de la région de Diego Suarez

Les holothuries, appelées également concombres de mer, font partie des espèces qui contribuent au maintien de l’équilibre de l’écosystème marin mais qui peuvent également contribuer à l’amélioration de l’économie du pays. Mais la surexploitation dont ils font l’objet à l’heure actuelle risque d’entraîner leur disparition des eaux la Grande Île à court terme

Produits de médecine traditionnelle sur un marché à Madagascar
Produits de médecine traditionnelle sur un marché à Madagascar

Combien de fois n’avons-nous pas entendu parler de guérisseurs traditionnels qui parviennent à soulager les patients de maladies qui pouvaient leur être fatales ? Des histoires qui content des méthodes de guérison, parfois compréhensibles, mais souvent entourées de légendes et d’exagérations

« Avec ce métier j'arrive à faire vivre et à élever mes 3 enfants, ils vont à l’école publique car nos rendements ne permettent pas de payer l’écolage d'une école privée »
« Avec ce métier j'arrive à faire vivre et à élever mes 3 enfants, ils vont à l’école publique car nos rendements ne permettent pas de payer l’écolage d'une école privée »

Lorestine, dite Laures ou maman’i Tiavina, vends des produits pharmaceutiques traditionnels depuis son enfance. Elle tient cette vocation de sa mère, pharmacienne traditionnelle durant plus de 50 ans qui a elle-même héritée ce métier de sa grand-mère

La Baie des Sakalava est un des « spots » de kitesurf les plus réputés de Madagascar
La Baie des Sakalava est un des « spots » de kitesurf les plus réputés de Madagascar

La baie des Sakalava, joyau de la Côte des Baies et une des plages les plus visitées de la région, attire de plus en plus d’investisseurs alléchés par la manne économique que représentent les nombreux touristes ou habitants de la région qui la fréquentent. De nouvelles constructions, que ce soit pour l’habitation ou des activités économiques ont été érigées sans toujours respecter les normes et règles imposés par le statut de zone sensible

Le dugong est un herbivore qui vit principalement près des zones côtières, dans des eaux peu profondes. Il se nourrit principalement d’herbiers marins, comme les phanérogames qui forment des prairies sous-marines
Le dugong est un herbivore qui vit principalement près des zones côtières, dans des eaux peu profondes. Il se nourrit principalement d’herbiers marins, comme les phanérogames qui forment des prairies sous-marines

Même si les dugongs et les herbiers marins sont des espèces encore mal connues par la majorité de la population, ils contribuent fortement à l’équilibre de l’écosystème marin, mais sont néanmoins menacés.

Eco-guardes Juniors à Nosy Hara, une action de l'ONG C3
Eco-guardes Juniors à Nosy Hara, une action de l'ONG C3

Pour prendre en main la protection de l’environnement dans la région DIANA, l’ONG C3 en collaboration avec ses partenaires a effectué plusieurs évènements dans toute la région

A 28 ans, Danilo se déclare « content du travail que je fais, car beaucoup des jeunes comme moi sont chômeurs »
A 28 ans, Danilo se déclare « content du travail que je fais, car beaucoup des jeunes comme moi sont chômeurs »

Danilo Verde a hérité ce métier de son père. Depuis son enfance il le regarde fabriquer toutes sortes de matériel. Depuis l’âge de 15 ans, petit à petit, il a commencé à aider son père et peu à peu cette activité lui a permis de gagner de l’argent et il a pu ainsi lui-même payer ses études.

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Lundi
MD316/317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 06h00
ANTSIRANANA 07h55 08h30
ANTANANARIVO 10h30

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018