Retour haut de page
Avant de se rendre à Ambanja pour assister à la célébration régionale de la journée mondiale de la Femme, Jocelyne Maxime a rencontré la population d’Antsiranana pour la première fois après son élection à la vice-présidence de l’Assemblée Nationale
Avant de se rendre à Ambanja pour assister à la célébration régionale de la journée mondiale de la Femme, Jocelyne Maxime a rencontré la population d’Antsiranana pour la première fois après son élection à la vice-présidence de l’Assemblée Nationale

Rencontre avec Jocelyne Maxime, la nouvelle députée d’Antsiranana I qui a également été élue vice-Présidente de la première Assemblée Nationale de la IVème République de Madagascar.

Le programme de la députée Jocelyne Maxime était très chargé durant ces trois dernières semaines. C’était en effet l’occasion pour elle de rencontrer ses électeurs et la population d’Antsiranana pour la première fois après son élection à la vice-présidence de l’Assemblée Nationale. Avant de se rendre à Ambanja pour assister à la célébration régionale de la journée mondiale de la Femme, des dons et des visites d’ordre social ont été effectués.

La députée Jocelyne Maxime a offert 150 paréos aux femmes membres de la plateforme et des associations qui l’ont appuyé lors des élections. Des paréos traditionnels et ceux du MAPAR pour le défilé du 8 mars. Trois sacs de riz et un bœuf ont été offerts au comité d’organisation du 8 mars à Ambanja. La vice-présidente de l’AN a mis gratuitement à la disposition des associations de femmes d’Antsiranana I qui se rendaient à Ambanja deux 4×4 et trois taxi-brousse pour leur transport. Le 6 mars, elle est intervenue lors du débat organisé à l’hôtel de ville d’Antsiranana après avoir rendu visite aux femmes détenues et aux personnes de troisième âge de l’hospice municipal et offert du riz, du sucre et du savon.
Il faut dire que Jocelyne Maxime Rahelihanta ne fait pas les choses à moitié. Députée de Madagascar élue à Antsiranana I, elle s’est présentée candidate et a été élue à la fonction de vice-présidente de l’Assemblée Nationale pour la province d’Antsiranana. Elle a répondu à nos quelques questions sur ces engagements.

En tant que députée, quelles sont vos priorités?
J.M. :
Soutenir les femmes est parmi les priorités. Ce que beaucoup de femmes endurent au quotidien est vraiment inimaginable. Elle est battue et en plus soit ses enfants ne sont pas scolarisés soit ils deviennent des délinquants. Le ménage est constamment en difficulté. Il faut soutenir ces femmes.
Nous allons travailler pour offrir aux jeunes d’Antsiranana plus de choix en matière de loisirs. Je tiens particulièrement à la construction de terrains de sports pour renforcer ceux déjà en place. Il faut occuper l’esprit et le corps de ces jeunes. Et puis, d’autres projets me tiennent à cœur dans le secteur du tourisme, l’éducation, la sécurité, la santé publique…

Pourquoi avez-vous fait le choix d’intégrer le bureau permanent ? Être députée ne suffit pas ?
J.M. :
C’est le groupement dans lequel j’appartiens qui a demandé aux femmes députées du MAPAR leur représentation au sein du bureau permanent. Avec des membres du groupement dans le bureau permanent, la base peut s’activer. La course a été rude, j’ai remporté la victoire face aux députés Abdillah et Laisoa Jean-Pierre. Mes adversaires sont très forts car ils avaient tous les moyens de convaincre les membres de l’Assemblée qui sont les électeurs. Le député Abdillah a été pendant longtemps membre du bureau permanent et a assuré trois mandats à l’Assemblée Nationale, c’est un puissant adversaire. C’était un grand défi de se mesurer à lui.

Les femmes sont bien représentées au sein de ce bureau permanent, devons-nous nous attendre à beaucoup de changements ?
J.M. :
Trois femmes vice-présidentes pour les trois provinces du Triangle du nord (Mahajanga, Antsiranana, Toamasina), c’est significatif et un point fort pour l’Assemblée car nous les femmes, nous sommes franches et directes, nous allons droit au but, nous n’allons pas par quatre chemins pour nous faire entendre, ce qui n’est pas toujours le cas des hommes. Seulement, que nous soyons des femmes, attentives aux intérêts de la femme, ne signifie nullement que nous ne collaborerons pas avec les hommes. Nous tâcherons de satisfaire les attentes de tous les députés  : hommes et femmes.

Que pensent les gens de votre élection et surtout comment les hommes que vous avez affronté lors des élections considèrent l’état actuel des choses ?
J.M. :
Je suis la première femme députée élue à Antsiranana. Durant la deuxième République, Madame Voavy Pauline était bien membre du Congrès de la Transition, mais était désignée.
Dès mon élection à la vice-présidence de l’Assemblée Nationale, mes deux adversaires (Laisoa Jean-Pierre et Abdillah) ont déclaré que je suis le « Ray amandreny » et que nous travaillerons ensemble pour l’intérêt de tous. Le député Abdillah m’a assuré son soutien surtout qu’il a des expériences dans l’exercice de cette fonction. Il a affirmé qu’il sera là en cas de besoin. Tous les députés de notre région garantissent leur amitié et les collaborations qui pourraient exister. C’est pour me témoigner leur appui que le député élu à Antsiranana II et celui élu à Nosy Be m’ont accompagné lors de ma première rencontre avec la population d’Antsiranana 28 février dernier.
Mais il y a bien sûr des gens qui ne sont pas contents, mais le fait est là : je suis élue et qu’ils le veulent ou non, il faudra travailler ensemble pendant mes cinq années de mandat.

On note que la participation des femmes malgaches dans la prise de décision est encore faible, pour le miralenta (égalité de genre) que comptez-vous accomplir durant votre mandat ?
J.M. :
Mon objectif reste le 50-50. 50% des postes de décision seront occupés par des femmes. J’insiste alors là-dessus et je me battrai pour cela. Il faut que les femmes occupent des postes de décision au sein des directions et des services régionaux d’Etat.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018