Retour haut de page
L’ouverture officielle de la pêche dans la nouvelle aire protégée d'Ambodivahibe
L’ouverture officielle de la pêche dans la nouvelle aire protégée d'Ambodivahibe

L’ouverture officielle de la pêche à Ambodivahibe s’est tenue vendredi 20 mars. Cette réouverture intervient après quatre mois de fermeture pour une gestion rationnelle des ressources

La fermeture permet aux animaux marins de se reproduire et assurer ainsi la pérennisation des ressources. La cérémonie de réouverture de la pêche s’est déroulée à l’EPP d’Ivovono, sous la direction de Conservation International par son Science Support Program Manager, Luciano Andriamaro, et les partenaires de l’ONG qui sont la direction régionale des ressources marines et de la pêche de la DIANA, avec la participation du WWF.
La nouvelle aire protégée d’Ambodivahibe couvre une superficie de 39 794 hectares dont 10% sont de noyau dur. La nouvelle aire protégée s’étend autour de la localité d’Ivovona, Ampondrahazo, Ambavarano et d’Ambodivahibe et touche plus de 1 000 habitants. Cette nouvelle aire protégée n’est pas encore régie par un arrêté ministériel, mais les autorités ont fait la promesse pour la régularisation avant le 15 mai 2015.
La création de cette nouvelle aire protégée d’Ambodivahibe est perçue comme une solution efficace pour assurer la conservation de la biodiversité, tout en contribuant à la réduction de la pauvreté par l’utilisation des ressources naturelles.
Le rendement de la pêche pour cette saison aurait dû être meilleur, mais des difficultés sont survenues durant la période de fermeture. Malgré la mise en place d’un « Dina », une convention collective, cinq individus ont été interceptés, pris en flagrant délit de pêche en dehors de la saison convenue. Le règlement, le « dina » les oblige à payer 200 000 ariary, versés dans la caisse de l’association des pêcheurs.
Lors de l’ouverture officielle de la pêche, le poids maximal d’un poulpe était de 8 kg. L’association regroupant 66 pêcheurs a récolté en une journée de pêche plus d'une tonne de produits dont 99% sont des poulpes.
Malgré l’efficacité de la démarche, la commercialisation des produits est un tout autre problème pour les pêcheurs. Le prix du kilo de poulpes était auparavant de 2 000 ariary, il est actuellement entre 1 500 et 1 800 ariary. Pour un meilleur prix, les pêcheurs doivent faire le déplacement jusqu’à Diego Suarez.
Pour améliorer la surveillance de cette aire protégée d’Ambodivahibe, des matériels de plongée ont été offerts à chaque fokontany de la zone protégée (combinaison de plongeur, palme, masque et tube). Des donateurs ont également offert des ustensiles de cuisine et une somme de 50 000 ariary à l’association des pêcheurs.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

Diego Immo

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Dimanche
MD316/144(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO O6h00
ANTSIRANANA 07h55 08h55
DZAOUDZI 10h05
MD145/317(AT7)
Arrivée Départ
DZAOUDZI 11h05
ANTSIRANANA 12h15 13h15
ANTANANARIVO 15h15

Tous les horaires

250 SOCOGI
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017