Retour haut de page
En ce qui concerne le FER (Fond d'Entretien Routier) qui devait être utilisé pour la réhabilitation des routes, le ministre des Travaux Publics a expliqué que le budget « a été employé pour améliorer l’économie nationale dans d’autres domaines »
En ce qui concerne le FER (Fond d'Entretien Routier) qui devait être utilisé pour la réhabilitation des routes, le ministre des Travaux Publics a expliqué que le budget « a été employé pour améliorer l’économie nationale dans d’autres domaines »

Les 5 et 6 mars, le ministre des travaux publics Rolland Ratsiraka était en visite dans le nord pour constater l’état des routes de la ville de Diego Suarez et de la portion de la RN6 reliant Diego Suarez à Ambilobe. Malgré l’état déplorable constaté, et à la grande déception de la population, le ministre a annoncé durant cette visite que les grands travaux de réhabilitation pourtant annoncés pour 2016 ne commenceront qu’en 2017

Contrairement à ce qui a été annoncé en 2015, les travaux de réhabilitation de la RN6 ne commenceront pas au deuxième semestre de cette année. Selon le ministre des travaux publics, Roland Ratsiraka, les travaux doivent attendre le financement du 11ème FED (Fonds Européen pour le Développement)  pour pouvoir débuter, il ne sera disponible que l’année prochaine. Après une période de transition et d’instabilité politique, les financements internationaux pour Madagascar ont été suspendus. Mais le retour à l’ordre constitutionnel par la mise en place d’un nouveau président de la République élu démocratiquement  et d’un gouvernement a encouragé les entités internationales à accorder la reconnaissance politique pour Madagascar. Par cette reconnaissance politique viennent les financements internationaux. C’est ainsi que durant le quatrième Sommet de l’Union Européenne la question de l’octroi du 11éme FED pour Madagascar était l’un des sujets abordés. Mais les fonds ne seront débloqués que si les différents critères posés par l’Union Européenne sont respectés. La mise en place d’un ordre constitutionnel ne suffit pas, il faut aussi l’établissement d’un budget national ainsi que du « document de stratégie de Madagascar » et du « programme indicatif national chiffré » (PIN), mais également d’une fiche d’identification et d’une fiche d’action qui seront soumises au contrôle des services techniques de Bruxelles. Par la suite, une convention de financement de programme sera mise en place. Et c’est à la fin de toutes ces étapes que les fonds seront débloqués. Pour financer la réhabilitation de la RN6, le gouvernement table sur un budget alloué pour l’année 2017 par le 11ème FED de 120 millions d’Euros (environ 384 milliards d’Ariary). Néanmoins il existe un autre financement qui réside dans le 11ème FERC. Le FERC (fond d’étude et de renforcement des capacités) est un partenariat entre l’Agence Française de Développement (AFD) et le Gouvernement malagasy. Ce fonds est destiné à financer des études proposées par le gouvernement malagasy en prévision de futurs projets portés par l’AFD. Il sert également à fournir aux ministères une assistance technique et des renforcements de capacités dans les domaines concernés par ces différents projets. Une convention officialisant ce partenariat a été signée lundi 7 mars à Antananarivo. Les fonds pour la période 2017 et 2018 s’élèvent à 880 000 euros (près de trois milliards d’Ariary). Une partie sera consacrée à des projets dans la capitale, une autre à un « projet de développement durable dans la région DIANA ». En ce qui concerne le FER (Fonds d’entretiens routiers), venant des activités des compagnies pétrolières, qui devait être utilisé pour la réhabilitation des routes, le ministre des Travaux Publics a expliqué que le budget « a été employé pour améliorer l’économie nationale dans d’autres domaines pendant la période de transition. Ce qui a retardé les travaux de réhabilitations des routes ». Néanmoins, Il a annoncé que dans l’attente du début des travaux de réhabilitation, les points noirs seront traités pour « permettre une meilleure circulation pendant une période d’un an ». Un budget de trois milliards d’Ariary venant de l’État via le ministère des travaux publics a été alloué pour ces réparations provisoires qui, d’ailleurs, ont déjà commencé dans certaines localités. En ce qui concerne la ville de Diego Suarez, le ministre a annoncé que trois chantiers seront effectués d’ici cinq mois, sans préciser l’origine des financements employés. Rénovation de la rue transversale Ouest reliant la RN6 du CEG PK3 à la route d’Anamakia, rénovation de la rue transversale Est reliant la RN6 du Sarimasina vers la rue du croisement Y, et l’assainissement dans le fokontany Cité Ouvrière.

Un projet de longue haleine...

En 2014, l’Union Européenne a octroyé un financement s’élevant à 20 milliards d’Ariary pour la réhabilitation des RN 2, 4 et 6. Notamment pour la construction de ponts métalliques sur les rivières Mahavavy, Betsiboka et Kamory. A ce moment, la route reliant Ambilobe à Vohémar était au stade de projet et les travaux étaient prévus commencer en 2015. En 2015, le ministre des travaux publics a annoncé que les routes Ambilobe – Vohémar et Ambanja – Antsiranana seraient réhabilitées au cours du deuxième semestre 2016. A ce même moment, le directeur interrégional des travaux publics, Sambisolo Emile Joseph, a également affirmé que l’étude concernant les travaux à réaliser sur Ambilobe – Vohémar était déjà finie et attendait une validation et un financement pour que les travaux puissent commencer. Pour ce qui est de la RN6 Ambanja – Antsiranana, un dégagement ouest devait être mis en place pour permettre de fluidifier le trafic, ainsi qu’un autre dégagement vers le port. Pour Ambanja, une déviation était à l’étude pour les gros véhicules. Les travaux pour ces dégagements étaient prévus au second semestre 2016. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina et le Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica ont procédé à la signature du Programme Indicatif National (PIN) pour Madagascar dans le cadre du 11ème FED le 23 novembre 2015 à Bruxelles. D’un montant de 518 millions d’euros, ce document encadre la coopération entre l'Union européenne et Madagascar pour 2014-2020. Ce qui a laissé espérer que le budget pour la réhabilitation était disponible, mais ce n’a manifestement pas été le cas.
■ Raitra

Les travaux prévus entre Diego Suarez et Ambanja.
  • Andranonakoho : fin de renforcement léger sous la responsabilité de l’entreprise SOGEA
  • Antanantsolitany : mise en place envisagée d’un pipeline sous la route pour la conduction d’eau.
  • Anivorano Nord : réhabilitation à étudier.
  • Andranonakoho : sous la responsabilité de la société Succession Kharma Georges, des pierres ont été posées sur une partie de la route pour faciliter la circulation en cas de pluie en attendant la réhabilitation.
  • Betsimiranjana : pont-dalle endommagé suite aux actes de vandalisme, en attente de réhabilitation.
  • Manehoko : tassement sur buse métallique à remplacer.
  • Siranana : pont métallique nouvellement mis en place suite à l’effondrement de la route mais des contreventements horizontaux ont déjà été volés.
  • Andegabe : renforcement du pont Maneno en cours d’exécution par l’entreprise OIT.
  • Pont Madera : mise en place d’une murette qui a été endommagée sur un côté de la route
  • Antanambao Ankinaka : remplacement d’une buse métallique volée.
  • Mahamanina : existence d’une brèche au bord de chaussée à étudier.
  • Ville d’Ambanja : élargissement de la route sur 12 km en attente d’approbation. 

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019