Retour haut de page
Présentation au Camps Pardes de la Gendarmerie d'Antsiranana des suspects arrêtés pour le double meurtre du couple franco-malgache Thorin-Razafindrazanabary, ainsi que  le materiel saisi
Présentation au Camps Pardes de la Gendarmerie d'Antsiranana des suspects arrêtés pour le double meurtre du couple franco-malgache Thorin-Razafindrazanabary, ainsi que le materiel saisi

La gendarmerie, par le commandant de la circonscription interrégionale (CIRGN) Antsiranana, a rapporté devant la presse les résultats de l'enquête menée depuis près de deux mois sur le double assassinat du couple franco-malgache Thorin-Razafindrazanabary. Les recherches ont mené les enquêteurs jusqu’au district de Vohémar et d’Ambanja où ils ont procédés à des arrestations

L’argent est d’après les gendarmes le mobile du double meurtre. Les hommes étaient à la recherche d’une somme d’argent, mais aucune explication supplémentaire sur le montant de la somme en question n’a été fourni puisque ce sont les personnes encore recherchées qui détiennent les détails. Cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire qui a conduit au meurtre du couple. Trois hommes sont impliqués directement, ayant participé aux meurtres. Deux autres dont une femme et un homme habitant Mahajanga, coordonnaient les actions et indiquaient à leurs complices où aller après les meurtres, pour échapper aux recherches de la gendarmerie. Le groupe de bandits est constitué d’anciens détenus dont Rakapo (déjà connu pour de nombreux méfaits), et d’anciens militaires (ils ont terminé leur service légal). Quatre autres individus sont toujours recherchés. « Nous connaissons leurs identités et les recherches se poursuivent » a déclaré le commandant de la CIRGN, le Général de Brigade Tsivahiny Patrick. Pour ce qui est des rumeurs concernant l’implication d’officiers de la gendarmerie dans cette affaire, Tsivahiny Patrick les a démenties en affirmant que «parmi les personnes impliquées dans cette affaire, il n’y a pas un seul gendarme ». Et quant aux allégations selon lesquelles, la gendarmerie nationale a fait éloigner de Diego Suarez un officier pour ne pas être inquiétée dans cette affaire, le Général les a également démenties en affirmant que « cela fait plus d’un an que cet officier a été affecté. La raison pour laquelle il était encore à Antsiranana était le mauvais état de la route ». S’il est parti, c’est donc parce que la route est en meilleur état et non parce qu’il est commanditaire de l’acte comme le suggèraient les rumeurs. Quelques jours après l’attaque du 12 au 13 février en effet, des informations indiquaient qu’un homme, soupçonné d’y avoir participé était en compagnie de cet officier de la gendarmerie. Ils étaient sur la RN6 lorsqu’ils ont été stoppés à Ambilobe. Le général Tsivahiny Patrick soutient que l’homme ainsi cité n’était pas du tout impliqué et qu’au contraire « il a fourni des indications sur les malfaiteurs ». Il affirme par ailleurs que l’hypothèse selon laquelle l’affaire Thorin-Razafindrazanabary serait liée à l’attaque du domicile du gérant de l'hôtel voisin n’est pas confirmée.

Tenues policières, kalachnikov, pistolet automatique et coupe-coupe ont servi aux bandits

Au cours de l’enquête relative à ce double meurtre, un réseau de malfaiteurs sévissant dans les régions DIANA et SAVA a été démantelé par les unités de la gendarmerie. Deux des présumés tueurs de Sylvain Thorin et du Dr Marinette Razafindrazanabary font aussi partie de ce réseau. Ce qui a conduit à l’arrestation de quatre hommes qui avaient en leur possession des tenues policières. Un policier aurait été victime de leur cambriolage et ils usaient de ces tenues lors de leurs actes de banditisme.
Durant l’enquête et les fouilles aux domiciles des individus appréhendés, des preuves et pièces accablantes ont été retrouvées. L’un des malfaiteurs avait en sa possession le téléphone du Dr Razafindrazanabary et était en contact permanent (comme l’indique le journal de ses appels téléphoniques) avec les bandits. Quatre coupe-coupe appelés « trois canal » avec 35 cm de lame, couteau, barres à pince, etc. ont été découverts. Les deux étuis récupérés dans la chambre à coucher du couple (là où Sylvain Thorin a été abattu) proviennent d’une kalachnikov. Le projectile d’une balle de 7,62mm a également été retrouvé sur place. La kalachnikov ainsi qu’un pistolet automatique sont en possession des personnes encore recherchées dans cette affaire. « Nous connaissons l’identité de celui qui a fourni les armes. Il se trouve à Antananarivo » dit le Général Tsivahiny Patrick qui affirme qu’il y a une collaboration avec les unités des forces de l’ordre des autres régions dans le cadre de cette affaire. La suite du déferrement au parquet sera connue dans les prochains jours. La gendarmerie a fait savoir qu’elle a subi des pressions et interventions pour la libération de Rakapo.
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019