Retour haut de page

La population de Mahavanona est désappointée suite à la décision prise par le Conseil d’Etat d’annuler le jugement du tribunal administratif d’Antsiranana et déclarant le candidat du HVM Ahamad Mohamed, maire de cette commune rurale.

Par l’arrêt n° 418 - EL du 25 décembre 2015 du Conseil d’Etat, Letsara Claude Rémi (AREMA) et Avizara Manambola, respectivement en première et deuxième position dans les résultats proclamés par le tribunal administratif d’Antsiranana sont donc dévancés par Ahamad Mohamed. Une délégation en provenance de la commune rurale de Mahavonana était dans la ville d’Antsiranana le 2 juin pour tenir une conférence de presse, dénonçant la situation qui crée une tension au sein de la commune. Puisque Ahamad Mohamed doit prendre fonction, la passation de service est annoncée se faire dans les plus brefs délais, c’est-à-dire lundi 6 juin suivant l’instruction du bordereau d’envoi du chef de district d’Antsiranana II. La population de la dite commune est manifestement mal à l’aise face à cette situation, elle est même en colère et menace de faire un soulèvement populaire si la passation a lieu, comme l’a annoncé la délégation devant la presse. D’ailleurs, Noël Randriamanga, représentant de la population du quartier Mahagaga indique que des représentants de la population ont procédé à la fermeture du bureau du maire le 1 juin vers 10h en présence du commandant de brigade de Sakaramy et de deux éléments de la gendarmerie. Il a ajouté que « nous ne l’ouvrirons que lorsque justice sera faite ». La population ne comprend pas pour quelle raison un candidat en troisième position dans les résultats peut être reconnu élu maire, et pas celui en seconde place. « Si le maire (Letsara Claude Rémi du parti AREMA, NDLR) doit être destitué, nous demandons une nouvelle élection afin de connaître le vrai choix de la population ». Romuald qui est conseiller municipal de la commune de Mahavanona demande « Quel Etat a accepté que Letsara Claude Rémi soit proclamé maire de Mahavanonana après les élections ? Quel Etat lui a remis l’écharpe signifiant qu’il est désormais maire de la commune ? Et maintenant, quel Etat veut sa destitution et la nomination du troisième candidat (dans le classement) à sa place ? Je me demande alors combien d’Etat existent à Madagascar ? ». L’explication officielle est que si les deux candidats en première et seconde place (AREMA et MAPAR) dans les résultats proclamés par la CENI-T et le tribunal administratif ont été devancés, c’est parce que les résultats des bureaux de vote dans lesquels les deux candidats ont obtenu le grand nombre de voix ont été annulés. .
■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019