Retour haut de page

Deux élues du Finistère à Diego Suarez

Le Département du Finistère et la Région DIANA ont célébré cette année 10 ans de coopération. Ce partenariat vise à mettre en œuvre des échanges de savoirs et de savoir-faire entre les deux collectivités, afin de promouvoir la connaissance et l’ouverture réciproques des populations. Différents acteurs publics et privés, institutionnels et associatifs tissent des liens,  mettent en œuvre des projets  renforçant le développement des deux territoires. Cinq axes de coopération guident actuellement ce partenariat : santé, culture-jeunesse, appui à l’intercommunalité, soutien au développement de l’écotourisme et du tourisme rural et appui au développement agricole.

Outre les visites institutionnelles et l’organisation de rencontres des instances de pilotage du partenariat, la délégation finistérienne est plus particulièrement allée se rendre compte sur le terrain des réalisations des différents porteurs de projet de tourisme rural et d’écotourisme et ainsi mieux appréhender le potentiel de développement touristique de la Région Diana.

 Maryvonne Blondin, quel est votre ressenti à l’issue de ces visites de terrain dans la Région DIANA ?
« Le programme écotourisme et tourisme rural du programme de coopération a été lancé en 2008 et a abouti aujourd’hui à des réalisations concrètes. Nous sommes allés nous rendre compte sur le terrain dans le district d’Ambanja où nous avons vu la réalisation de structures d’accueil touristiques en l’occurrence de paillottes qui sont gérées par des associations féminines dans deux villages à proximité d’Ambanja (Anjavimilay et Antsahampano).
Le paysage que nous découvrons autour de cette structure d’accueil située au pied des montagnes du Sambirano est absolument surprenant : cultures rizicoles, plantations de cacao, de café, vanille, poivre, et culture de plantes aromatiques pour la fabrication d’huiles essentielles. A Anjavimilay, nous avons même eu la possibilité de découvrir le lac sacré à quelques centaines de mètre du village où des cérémonies se pratiquent régulièrement.
Après une visite du village et des plantations, les associations de femmes nous proposent un repas qu’elles ont préparé avec leurs différentes productions. Le visiteur peut également acheter de l’artisanat local puisque ces femmes réalisent des broderies et des vanneries.
Pair ailleurs, chose importante quand on parle de tourisme, ces deux paillottes sont équipées de sanitaires attenants pour permettre l’accueil de visiteurs dans de bonnes conditions de confort et d’hygiène.
Aussi, pour permettre l’intégration des visites de ces villages dans les circuits des organisateurs de séjours, des tours ont été organisés par l’ADAPS, Association pour le Développement de l’Agriculture et du Paysannat dans le Sambirano, dont les associations féminines sont membres en lien avec le Groupement des Opérateurs Touristiques d’Ambanja.
Cette initiative touristique est particulièrement intéressante puisque différents partenaires avec leurs complémentarités ont porté ce projet de développement du tourisme rural et qui plus est dans une zone à fort potentiel : des associations féminines, une organisation paysanne (ADAPS), les opérateurs touristiques d’Ambanja et Vision Ethique, organisateur de voyages solidaires basé en France commercialisant des circuits dans le Nord et travaillant en partenariat avec Libertalia Aventure, agence réceptive de la Région impliquée depuis plusieurs années dans le développement touristique dans le District d’Ambanja.
Le Conseil général du Finistère a apporté un appui technique et financier à ces structures pour faciliter la mise en œuvre de leur projet. D’autres initiatives de ce type ont été soutenues depuis 2008 et cet accompagnement sera poursuivi dans la Région. »

Deux élues du Finistère à Diego Suarez


Maryvonne Blondin, pourquoi et comment tisser des liens entre ces deux territoires ?
« Au départ, nous avions entre nos deux territoires beaucoup de relations communes ne serait-ce que des relations historiques liées à la situation du port de Diego. Aussi, nous nous sommes dit que dans le développement nord sud il était intéressant de pouvoir aller dans des endroits où le Conseil général avait déjà des relations particulières. A partir de là évidemment, cette coopération s’est mise en place. Grâce aux Agriculteurs Français pour le Développement International, l’AFDI qui est structurée par Région et donc l’AFDI Bretagne a apporté son appui et apporte toujours son appui aux agriculteurs de l’Union Matanjaka.

A partir de cela des échanges de pratiques se sont mis en place de part et d’autres d’ailleurs et ont continué à se développer. Et puis, nous avons aussi actuellement outre l’agriculture développé sur la culture, sur les arts de la rue, sur le tourisme. Une des réalisations concrètes, vous la connaissez fort bien est le Festival Zegn’y Zo qui fait partie de ces deux festivals gratuits sur Madagascar. Il y en a un au sud et il y en a un autre à Diego.

Tout cela s’est fait par les échanges de pratiques entre les comédiens d’associations comme les Zolobe et d’autres aussi et des associations finistériennes. Les intérêts sont de part et d’autres presque identiques puisque la troupe Zolobe intervient également dans la Tournée des Abers dans le Finistère, participe au Festival des Arts de la rue de Morlaix donc un découvre chacun un peu de l’autre et on peut s’enrichir mutuellement.

Et on pourrait citer beaucoup, beaucoup d’exemples mais je crois qu’actuellement, nous avons besoin de tous les acteurs. Je sais qu’il y a d’autres coopérations dans la Région Diana, il est donc important de pouvoir coordonner et nous avons un soutien de la Région Diana. La Région est effectivement un acteur important pour nous, pour assurer ce développement.

Et puis lors que l’on voit ses réalisations, dont je n’ai cité que des exemples, et bien on ne peut être que satisfaits. »


Pour plus d’informations :
Région DIANA : www.diana.gov.mg
Département du Finistère : www.cg29.fr
ORTDS : www.office-tourisme-diego-suarez.com 

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021