Retour haut de page
Le Bureau Régional de la Francophonie pour l’Océan Indien et la délégation de l'Union Européenne à Madagascar sont parmi les organisations qui ont reçu la délégation de la DIANA
Le Bureau Régional de la Francophonie pour l’Océan Indien et la délégation de l'Union Européenne à Madagascar sont parmi les organisations qui ont reçu la délégation de la DIANA

Vulgarisation Nationale du Schéma Régional de l’Aménagement du Territoire (SRAT) 2018-2030 et du Plan Régional de Développement (PRD) 2020-2024 de la Région DIANA

La région DIANA est actuellement dotée d’un plan cadre directeur innovant sur cinq (05) ans (2020-2024), issu de la déclinaison de l’ODD 30 (Objectif du Développement Durable), du Schéma Régional de l’Aménagement du Territoire 10 ans, et en cohérence avec la vision de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et de la Politique Générale de l’Etat.
Ainsi de 2020 à 2024, la Région DIANA ambitionne entre autres à appuyer les filières phares (cacao, poivre, ylang ylang, vanille, canne à sucre, anacarde) à travers des approches spécifiques à chaque filière, accueillir 200 000 touristes en 2024 avec une retombée économique de 515 milliards d’Ar grâce à l’ouverture d’autres sites, l’augmentation des infrastructures d’accueil et le transport facilité entre « District » , de faire un reboisement intensif de 15 000 ha pour la restauration des formations forestières et des bassins versants de toutes les zones constituant les «réservoirs » d’eau de la région, augmenter la surface cultivable par la restauration de 23 000 ha de zones productrices, rempoissonner au moins 12 plans d’eau, accompagner les communautés autour des Aires protégées à travers la promotion des activités génératrices de revenus, à l’instar du développement de l’apiculture visant à cibler au moins 200 ménages disposant au moins 05 ruches chacun(10 000 litres par an), asseoir une gouvernance efficace avec un accent particulier sur la surveillance des pêches puis limiter la détérioration des habitats naturels (mangroves et récifs coralliens), d’améliorer la capacité énergétique non seulement sur les pôles urbains mais également des zones rurales à fortes potentialités économiques…

Plaidoyer en faveur d’un partenariat pour le développement de la région DIANA

Le PRD DIANA est assez ambitieux et couteux (211 444 893 300 Ar dont 177 516 843 300 Ar pour les Infrastructures et Economie, 4 275 050 000 Ar de Gouvernance et Société et 29 653 000 000 Ar pour la composante Préservation de l’Environnement).
Sans aucun doute, sa mise en œuvre reste la préoccupation majeure de la Région et nécessite la volonté de toutes les forces vives à tous les niveaux, et l’implication forte de l’ensemble de la population régionale. Des sensibilisations d’acteurs locaux ont déjà été effectuées dans les Districts du 23 au 31 août dernier. Pour rappel, la vulgarisation régionale consistait à disséminer les défis sur 5 ans de la DIANA à tous les acteurs régionaux pour une meilleure appropriation et cohérence des initiatives locales.

Pour qu’il y ait vraiment une forte synergie horizontale et verticale d’actions, il est nécessaire de vulgariser ce document au niveau national à travers des lobbyings, marketing territorial et plaidoyer. Pour ce faire, l’action de vulgarisation sera réalisée en deux étapes, la première étape consiste à échanger avec les principaux acteurs concernées (Primature, Ministères). Les représentants de deux ministères ont été présents lors de l’officialisation de ce PRD (MID, MAHTP) et ont signé la charte de responsabilité quant à sa concrétisation.

La deuxième étape sera une table ronde avec tous les partenaires potentiels, dans lesquels la Région insistera aux actions de plaidoyers pour le financement du PRD.

Par conséquent, une mission d’une équipe technique de la région DIANA conduite par le Directeur du Développement Régional, Mme Be Tatienne, s’est déroulée dans la capitale du 22 au 28 septembre 2019. Cette équipe a été accompagnée, pour la circonstance, d’un technicien de la coopération allemande GIZ-PAGE qui a travaillé de concert avec ladite région depuis la conception et l’élaboration de ce PRD. Cette équipe a plaidé en faveur d’un partenariat revitalisé pour le développement de leur territoire. Les échanges se sont focalisés sur les aspects communications et rencontre bilatérale, sans oublier la recherche de partenaires financiers pour la mise en œuvre de ce plan. Dès son arrivée, l’équipe s’est rendue au siège de GIZ à Ambatobe et a échangé avec des techniciens conduits par la Coordonnatrice Technique, Monique Andriamananoro. Même si ce n’est qu’un début, ladite délégation a pu rencontrer des hauts dirigeants malagasy, des partenaires et bailleurs. Elle a été chaleureusement accueillie. Citons entre autres, le Ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics, la Délégation de l’Union Européenne auprès de la République de Madagascar, l’Organisation Internationale de la Francophonie… Ces hauts responsables ont tous loué la belle initiative de la région DIANA.

Ils sont tous prêts à l’accompagner pour ses démarches. « La devise de l’OIF est la décentralisation et l’appui à la gouvernance locale, elle est donc disposée à vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs » a promis S.E Ambassadeur Malik Sarr. Quant à l’Union Européenne, José Maria Troncoso Perera, chef de section/Premier secrétaire au développement rural, environnement, aménagement du territoire, sécurité alimentaire et aide d’urgence a donné son accord sur la fiabilité de ce plan. Il a avancé qu’il va analyser le document et voir la coïncidence avec les priorités de l’Etat, Gouvernement et le Diagnostic du programme AFAFI-NORD. A chaque entrevue, le DDR a indiqué être venu renforcer le partenariat avec des partenaires étatiques et des organismes internationaux. Elle a fortement insisté sur le rôle de la région que dorénavant elle pilote et coordonne les actions de développement dans son territoire afin d’assurer l’effectivité de la mise en œuvre dudit plan . «Nous sommes venus pour insuffler une nouvelle dynamique au partenariat fiable bilatéral ou multilatéral pour mener efficacement des activités sur notre territoire. Nous sommes là également pour la présentation officielle de ce plan stratégique incontournable au développement de la région DIANA. Ce document pourra aider tout le monde à explorer des pistes susceptibles de renforcer sa croissance économique». L’équipe souhaiterait aussi mener des discussions avec les acteurs du secteur privé, tout en leur présentant également ses outils de financement.

Contact

Mme BE Tatienne

DDR de la Région DIANA

0348220193

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019