Retour haut de page

Le dénommé «Malaso»La volonté de mettre fin au phénomène «foroche» semble de plus en plus évidente comme en témoignent les deux interpellations récentes de présumés meneurs, dont une a eu une issue fatale.

Dans la soirée du mercredi 22 juin, les policiers qui poursuivaient un dénommé «Patrick» qui venait de s’enfuir du Commissariat Central où il avait été placé en garde à vue, se sont vus obligés de faire usages de leurs armes devant la résistance opposée par le fuyard. Celui-ci est rapidement décédé de ses blessures.
Soucieux de venger la mort d’un de leurs leaders, mais aussi dans le cadre de rivalités de groupes de jeunes de quartiers, des jeunes délinquants se sont introduits dans les locaux du CEG PK3 pour y semer la terreur. Racket, caillassage des élèves et professeurs, mais aussi coups de poignard. Les individus pour pouvoir s’introduire dans le collège s’étaient revêtus de blouses d’écoliers.
Les forces de l’ordre, averties par les enseignants, arrivaient trop tard pour pouvoir arrêter les fauteurs de troubles. Mais quelques jours plus tards, ayant reçu des informations, elles procédaient à l’arrestation d’Hassan Roland, dit «Malaso», soupçonné d’être l’auteur d’un grand nombre d’exactions. L’annonce de son arrestation et de sa prochaine incarcération au centre de Joffreville a mis en confiance plusieurs de ses victimes qui étaient restées silencieuses jusque là par peur de représailles et trois nouvelles plaintes contre lui ont ainsi été déposées lundi et mardi pour coups et blessures, vols avec effractions, association de malfaiteur. Il sera prochainement déféré devant le procureur qui décidera de son sort
Ces actions ont provoqué des troubles chez les jeunes délinquants qui, en suivant le cortège funéraire de «Patrick», ont eu des velléités de s’en prendre au commissariat, velléités vite refroidies par l’imposant dispositif de sécurité déployé par les forces de l’ordre. Ils n’en sont toutefois pas restés là et un bus notamment a été victime de jets de pierres, et un passant a reçu un coup de pelle.

 

Commentaires   

+3 # Guest 05-07-2011 10:44
Je trouve étonnant que ces gens, qui ont crées ces hordes de délinquants, n'ont jamais été traités en justice. Surtout qu'on les connaît; qu'on sait que c'est dans le milieu politique qu'ils se cachent. On devrait leur facturer le dégâts causés par ces enfants déboussolés, avant même de s'acharner à ces gamins.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019