Retour haut de page


Lentement mais sûrement, l’argent apporté par les retraités vazaha est devenu un pilier économique incontournable dans la ville.

Leur apport financier permet d’amortir les effets de la crise. Mais le manque de sécurité et de soins de santé les font partir...  

GRAND ANGLE

Le poids économique des retraités

Sans en avoir pris la mesure économique, Antsiranana est de plus en plus dépendante des retraites vazaha. L’argent apporté par les quelques 400 retraités est, selon nos estimations, le première ressource de la ville.. Une manne fragile, cependant.
Si la naissance de Diego et son expansion ont été assurés pendant le 20e siècle par la base militaire et le port, auxquels sont venus s’ajouter des entreprises de services (la CMDM, la PFOI, la Secren) qui forment aujourd’hui encore les entreprises les plus importantes de la ville, le 21 e siècle à Diégo voit se développer un nouveau secteur économique: le service aux retraités venus du ...nord.
Qui sont-ils? Ce sont souvent des anciens marins ou militaires, qui ont gardé de la ville un souvenir nostalgique et sont revenus y passer leurs vieux jours et parfois revivre leur jeunesse. De son côté, la population d’Antsiranana et surtout une partie de la jeunesse féminine ont vite trouvé leur intérêt, -pas toujours romantique-, dans ce nouvel apport de population. Derrière le charme discret des tempes grisonnantes, certaines jeunes filles malgaches n’ignorent pas en effet que se cache un ‘diamant’: la retraite.
Quelques chiffres ‘romantiques’ pour prendre conscience de l’importance et du poids des retraités vzaha dans la ville. D’abord leur nombre: environ 400 (d’après les registres de l’immigration). Ensuite, leur dépense moyenne mensuelle: 1100 Euros, soit une rentrée d’argent dans la ville de 440 000 Euros mensuel. Soit, 6,6 Milliards de FMG par mois, ce qui fait 79, 2 milliards de FMG annuellement. Et ce n’est pas tout! A ces chiffres, il faut ajouter les transferts par Western Union des retraités non résidents à destination des jeunes filles d’Antsiranana, qui peuvent être estimés à 20 pc de plus, soit 17, 2 milliards de FMG annuellement.
Et comme si ce n’était pas suffisant, on peut encore considérer qu’une quinzaine de retraités investissent dans l’immoblier, une moyenne de 9 milliards de FMG supplémentaires. On arrive alors à un total de 105, 4 milliards de FMG que les retraités vazaha déversent annuellement sur la ville.
Pour mieux comprendre l’importance de ce montant, il faut savoir que le budget annuel de la ville d’Antsiranana représente quelques 15 milliards de FMG (3 milliards d’Ariary) et que les 5 plus gros employeurs de la ville constitue une masse salariale annuelle d’environ 48 milliards de FMG (près de 10 milliards d’Ariary).

Ou part l’argent des retraités?

Sur les 105 Milliards de FMG par an apportés par les retraités, on peut considérer que 16 % sont utilisés pour la consommation de produits locaux, essentiellement alimentaires. 30 % sont affectés aux besoins du logement. 15 % sont utilisés pour les transports et la communication. Le reste sera affecté à l’achat de biens semi durables, tels que l’équipement de la maison, sans compter l’écolage des enfants et le personnel de maison. Ces estimations sont extrapolées à partir de budget moyen de consommation d’un Européen et adaptées à la situation locale.

Fort de ces estimations chiffrées, il apparait que les retraités forment le pilier essentiel de l’économie de la ville, devant l’industrie ou le tourisme. C’est sans doute ce groupe de population qui explique la relative prospérité de la ville. Cette ‘manne’ n’a été que peu touchée par la crise politique malgache et la crise économique mondiale et elle contribue aujourd’hui à la paix sociale.
Dès lors une diminution de ces transferts d’argent serait catastrophiques pour l’économie de la ville.
Si elle veut conserver son statut de ville de villégiature à l’exemple de Miami, Durban ou Nice, il est temps pour elle de se préoccuper des besoins de ses retraités. Les retraités sont en effet sensibles à leur sécurité et bien sûr à leur santé. Cela suppose des services médicaux adaptés, (ce qui constitue aussi un nouveau marché économique), et une attention particulière des autorités policières et sociales. A ce sujet, quelques graves et mystérieux cas d’intoxication alimentaire participent à un sentiment d’insécurité générale, qui se fait déjà sentir dans les chiffres. En effet, les demande de visas pour les retraités ont baissé entre 2008 et 2009, de plus de 25 %...


Seraphin B.


Ireo Vazaha ‘retraités’: harenan’ny tanana


Ny base militaire sy ny port no maha Diego an’i Diego ary mampiroborobo azy ara-toekarena nandritra ny taon-jato faha 20 lasa iny, nanampy an’ireo koa ny fisian’ireo orinasa CMDM, PFOI, SECREN. Mbola manana ny maha izy azy ireo orinasa ireo hatramin’izao eto aminíny tananan’i Diego. Tamin’ity taonjato faha 21 ity dia tsapa fa nisy sehatra ekonomika vaovao: ny service atao sy omena ho an’ireo vazaha misotro ronono (retraite) tonga aty avaratra.
Iza marina moa ireo vazaha ireo? matetika dia tantsambo na miaramila izay mahatsiaro ny Tanána izy ireo ka miverina eto indray mba handany ny androny sisa tavela sy hamohafoa indray ny fahatanorany. Na dia tsy lafiny fihetseham-po toy izany aza ny an’ireo mponina dia fantatra fa nitondra rivo-baovao sy tombotsoa ho azy ireo ny fahatongavan’ireto vazaha misotro ronono, indrindra moa fa ny tanora vavy. Fantatrin’ny tovovavy malagasy tsara mantsy ny zava-miafina ao ambadik’ireo loha feno volofotsy; misy diamant, ao ny fisotroan-dronono (retraite) izany.
Misy antontan’isa maromaro ireto ahafahana manaporofo ny maha-zava-dehibe ny fisian’ireo vazaha misotro ronono sy ny hery izay entin’izy ireo eo amin’ny toekarenan’ny tanána.
Miisa 400 eo ho eo izy ireo araka ny rezistra hita ao amin’ny ´immigration. Mandany eo amin’ny 1100 Euros eo ny iray amin’izy ireo isam-bolana. Raha atao ny kajy dia mampiditra 440.000 Euros isam-bolana izy ireo eto Diego. Raha avadika FMG io dia manome 6, 6 milliards FMG isam-bolana izany hoe 79,2 milliards FMG isan-taona. Tsy ireo ihany no vola ampidiriny fa eo koa ny ´ transfert’ ao amin’ny Wester Union avy amin’ireo retraite tsy mipetraka eto. Kajikajiana ho eo amin’ny 20% ny vola eo izany ka manome 17, 2 milliards FMG isantaona.
Ankoatran’ireo dia misy vazaha retraite miisa eo amin’ny dimy ambin’ny folo (15) eo no mampiasa vola amin’ny resaka tany sy trano ka mampiditra 9 milliards de FMG fanampiny. Raha atambatra ireo dia 105, 4 milliards no atobakin’ny vazaha misotro ronono amin’ny kitapombolan’ny tanánan’i Diego.
Tsara ho fantatra fa ny budget ny tanánan’i Diego isan-taona dia eo amin’ny 15 milliards FMG (Ariary 3 milliards) ary ny karaman’ny mpiasa amin’ireo orinasa 5 matanjaka eto Diego dia 48 milliards FMG ( Ariary 10 milliards eo ho eo).
Noho izany dia anisan’ny tanjakin’ny toe-karena eto Antsiranana ireo vazaha misotro ronono. Be lavitra noho ny vola azo amin’ny orinasa sy ny fizahan-tany no azo amin’izy ireo; izy ireo angamba no mitazona ny fandrosoan’ny tanána ara-toe-karena tsy ho latsa-danja. Satria na dia eo aza ny crise andalovan’ny firenena Malagasy sy ny firenena erantany dia tsy voahetsika firy io mana izay mitana toerana lehibe ara-tsosialy io. Noho izany raha tiana ny hitazoman’I IDiego ny toerana misy azy ho tanána fakan’ny olona rivotra sy fialantsasatra toa an’I Miami, Durban ary Nice dia tonga ny fotoana tokony hikarakarana sy hijerena akaiky ny filan’ireo vazaha misotro ronono tonga eto.
Ireo vazaha misotro ronono ireo anefa dia sarotiny amin’ny fiarovana ny ainy sy ny fananany indrindra ‘ny fahasalamany. Midika izany fa mila mpiasa sy fitaovana ara-pahasalana manara-penitra I Diego ( mety hahazoana lalam-bola vaovao koa izany). Tokony hisy fiezahana manokana ataon’ny mpitandro filaminana sy ny fitondrana indrindra ny polisy hiaro azy ireo. Mikasika ny ara-pahasalamana dia misy trangan-javatra hafahafa tsapa amin’ny alalan’ny sakafo izay tsy zakan’ireo vazaha ka mamparary azy ireo, mahatsiaro ho tsy voaharo izy ireo eo anatrehan’izany ka matahotra asehon’ity tarehimarika manaraka ity ny fiantraikan’izany, nihena ho 25% na mihoatra ny fangatahana visa ho an’ny retraits teo anelanelaníny taona 2008 sy 2009.

Commentaires   

+1 # Guest 05-04-2010 23:00
:oops::P:-*Tsy ilaina @ toekaren'ny Diego ireo vazaha antitra manararaotra ny fahantran'ny gasy ireo, tsy ilaina fa lasa fivarotantena no ataon'ny tovovavy gasy ka mahamenatra. Tsy vitsy ny misara-bady ka miantoraka @ireny vazaha mafy ady ireny satria mbola ambony ny sandan'ny Euro, ka noho izany dia miangavy anareo vazaha ireo mba hody ary tsy hanambany ny tovovavy malagasy noho ny volanareo.
Vola maloto ireny aminay satria vola tonga noho ny fitombenan'iren y tovovavy gasy very fanahy mbola velona ireny. HENETRA HO ANAY GASY ny fisianareo. Ento any antoerankafa ny volam-bodinareo .
+6 # Guest 11-04-2010 13:07
bonjour,
votre article est interessant car on y apprend des choses ...mais un peu sommaire ! un travail plus approfondi aurait eté plus interessant a lire !
par exemple des chiffres sur la moyenne d'age / le nombre de femme vazas retraitées a diego / les chiffres concernant les décès qui ont fait l'objet de conclusions douteuses / les associations et activités de ces vazas a mada ....enfin , j'espere que cela vous donnera de bonnes raisons pour continuer sur ce filon que vous avez tres bien commencé avec plus de travail de recherche er surtout en concervant votre positionement qui semble clair : faire connaitre pour mieux protéger .
bonne continuation / un lecteur qui vous soutien . jean louis GUIGONNET
-4 # james 05-08-2012 01:40
slt à tous,mada est devenu la cible des touristes séxuèls y compris les pédophiles,ces vieux cons ne pensent qu'au cul et c bien leur paradis,je suis pas fièr de leur présence labas car ici en france ils ont pas droit à l'erreur,si non ils passeront en taule leurs reste de vie,vivent les vazahas ainsi que Mada est sa corruption,dieu merci, heureuzemen chui métissé car c'est un bled ki va jamé avancé,
+5 # toto 21-04-2013 21:20
Je voudrais repondre au jeune metisse "james" qui devrait mesure ses parole d'imbecile!! les vieux cons comme tu dis t'on mis au monde, de plus ton pere devait etre un peophiles ou coureur de pute comme ta mere pour que tu naisse!!, si tu n'es pas content du pays que tu concidere comme un bled va travaille en ailleur, pour y gagner ta vie et laisse ceux qui on bosses tt leurs vie profiter d'un repos qui n'ai pas comme tu le dis base sur le cul

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019