Retour haut de page
ENELEC Antsiranana
L'usine ENELEC à Diego Suarez

Le courant a été coupé dans la plupart des quartiers de la ville de Diego Suarez pendant près de 36h suite à l’arrêt de l’usine ENELEC le mercredi 8 févier en début de matinée.

C’est toute l’activité économique de la ville qui a été paralysée : stations essences, agences de voyage, boulangeries-pâtisseries, hôtels-restaurants, menuiseries... Cette situation qui dure depuis plusieurs semaines provoque une exaspération de plus en plus forte de tous les habitants de la ville, d’autant plus après les promesses faites par les autorités d’un prochain retour à la normale.

Faute de pouvoir payer ses consommables (huile pour le fonctionnement et pièces détachées pour la réparation des groupes en avarie), la société ENELEC qui fournit actuellement plus de 75% de la puissance électrique de la ville de Diego Suarez, s’est vue contrainte de stopper totalement sa production, entrainant un blackout quasi-total dans la ville, et ce pendant plus de 36 heures. Seuls les services minimaux (éclairage public, hôpital) ainsi que la fourniture aux plus grosses usines de la ville étaient assurés. Cette situation vient des difficultés que la JIRAMA rencontre pour payer ses fournisseurs, notamment en raison des coûts des carburants. Une réunion d’urgence s’est tenue à la Région le jeudi 9 en matinée mais dans le même temps, des négociations au Ministère de l’Energie ont abouti et ont permis que la situation soit débloquée vers 15h pour un retour à la normale vers 19h ce jour. 
Alors que les besoins de la ville de Diego Suarez croissent régulièrement au rythme de son développement, la marge disponible de la capacité de production est de plus en plus restreinte (voir  ENELEC Antsiranana : aux sources de l'énergie de la ville).
De plus, depuis quelques mois, la société ENELEC est entrée dans une période de grande maintenance qui lui a imposé l’arrêt successif de chacun de ses groupes pendant plusieurs semaines, limitant encore la capacité de production disponible. A quoi sont venues s’ajouter ces dernières semaines, les conséquences des derniers orages, fortes pluies et chutes de la foudre sur certaines portions du réseau qui ont entrainées des fortes perturbations de la distribution. Cependant, la société ENELEC prévoit une fin de sa maintenance avant la fin du mois de février ce qui laisse présager un retour à la normale d’ici à quelques semaines. Par ailleurs, la capacité de production pourrait être prochainement augmentée avec l’arrivée de groupes supplémentaires.

Commentaires   

# LouisTsialiva France 07-03-2012 01:19
Gérer c'est prévoir. Les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets.L'offre globale en énergie est inférieure à l'appel cumulé d'énergie à Diego-Suarez. Faut-il continuer à compter sur les pouvoirs publics passés ou présents et/ou leurs représentants pour endiguer le mal déjà malheureusement si profond ?

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019