Retour haut de page
Le Premier Ministre du Gouvernement d'union nationale de la Transition de Madagascar, M. Jean Omer Beriziky, et l' Ambassadeur de France à Madagascar, Mr Jean-Christophe Belliard, reçoivent les honneurs du Piquet à bord de la frégate La Fayette
Le Premier Ministre du Gouvernement d’union nationale de la Transition de Madagascar, M. Jean Omer Beriziky, et l’ Ambassadeur de France à Madagascar, Mr Jean-Christophe Belliard, reçoivent les honneurs du Piquet à bord de la frégate La Fayette

Le commandant de la frégate française La Fayette en escale à Diego Suarez, Guillaume Merveilleux Du Vignaux, a reçu la visite, le 20 septembre 2012, du Premier Ministre du Gouvernement d’union nationale de la Transition de Madagascar, M. Jean Omer Beriziky, en  compagnie de l’ Ambassadeur de France à Madagascar, Mr Jean-Christophe Belliard et de l' Ambassadeur de l'Union européenne, Mr Leonidas Tezapsidis. 

Après une visite du navire, où ils ont déjeuné, ils ont pu s'entretenir avant d' assister à une démonstration d'intervention anti-piraterie depuis l'hélicoptère du bord.

Le Premier Ministre Jean Omer Beriziky descend de l'hélicoptère de la frégate La Fayette
Le Premier Ministre Jean Omer Beriziky descend de l'hélicoptère de la frégate La Fayette

Le point d’orgue de la journée était la démonstration de lutte anti-piraterie qui a mis en scène une opération combinée entre l’hélicoptère, un zodiac simulant l’embarcation des pirates, et le zodiac d’intervention de la brigade de protection. M. Beriziky et les membres de sa délégation ont ainsi pu « constater l’efficacité des modes d’action d’interception de pirates réalisée conjointement par l’hélicoptère et la Brigade de protection, à bord de son embarcation rapide ». M. Beriziky, embarqué à bord de l’hélicoptère avec Mr Belliard, « a notamment pu apprécier la complémentarité des moyens disponibles pour lutter contre la piraterie, et mieux comprendre les contraintes liées à leur mise en oeuvre ».  La démonstration a été suivie d’une présentation de l’opération Atalanta et de l’approche globale de l’Union Européenne en matière de lutte contre la piraterie dans l’océan Indien, en particulier le rôle clef que Madagascar peut être amenée à y jouer. Il est question en effet, depuis plusieurs années, qu’un centre international de lutte anti-piraterie soit créé à Madagascar, et plus précisément à Diego Suarez, dont la position stratégique et les atouts en matière d’infrastructures portuaires ne sont plus à démontrer. Mr Beriziky s’est montré tout à fait conscient de l’importance cette question, soucieux que Madagascar prenne sa place dans la coopération internationale de lutte contre le fléau de la piraterie, et puisse assurer le respect de sa souveraineté dans ses eaux territoriales. Selon lui, « un grand travail est effectué actuellement au niveau législatif pour que Madagascar se dote d’outils juridiques adaptés à la lutte contre la piraterie ». Cependant, la principale barrière à la mise en place de cette coopération internationale reste la situation politique du pays qui bloque toute avancée. La journée s’est achevée par un cocktail offert à bord du La Fayette aux autorités locales et à la communauté résidente expatriée.

L’Ambassadeur de France à la rencontre de la communauté des expatriés.

Arrivé la veille à Diego Suarez, Mr Belliard, accompagné du Consul Général de France à Madagascar Laurent Polonceaux, est venu afin de, selon lui, « faire connaissance avec la communauté française résidente à Diego Suarez ». Un cocktail était offert au Grand Hôtel le 19 septembre pendant lequel il a pu exposer à cette communauté toutes les difficultés qu’il rencontre à devoir concilier  les exigences actuelles en matière de restrictions budgétaires et les attentes légitimes des français résident à Madagascar. Une rencontre avec les opérateurs économiques était également prévue. Il s’est déclaré favorablement impressionné par l’importance et le dynamisme de cette communauté, qui justifie sans doute qu’elle ne soit pas oubliée.
Il a profité également de cette soirée pour faire l’heureuse surprise à la Chef de la Chancellerie détachée à Diego Suarez, Mme Alexandra Ravenne-Gehin, de lui remettre la médaille du mérite en récompense des ses actions dans ses précédentes fonctions de Consule à Alep, en Syrie.

De g. à d. : Mr Philippe Georgeais, Conseiller de coopération d'Action Culturelle et Directeur de l'Institut de Madagascar, le commandant de la frégate frégate La  Fayette Guillaume Merveilleux Du Vignaux, la Chef de la Chancellerie détachée à Diego Suarez, Mme Alexandra Ravenne-Gehin, l' Ambassadeur de France à  Madagascar, Mr Jean-Christophe Belliard, le Consul Général de France à Madagascar, Laurent Polonceaux.
 De g. à d. : Mr Philippe Georgeais, Conseiller de Coopération d'Action Culturelle et Directeur de l'Institut Français de Madagascar, le commandant de la frégate La Fayette Guillaume Merveilleux Du Vignaux, la Chef de la Chancellerie détachée à Diego Suarez, Mme Alexandra Ravenne-Gehin, l' Ambassadeur de France à Madagascar, Mr Jean-Christophe Belliard, le Consul Général de France à Madagascar, Laurent Polonceaux. 

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019