Retour haut de page

"Osez agir", clame le vicaire général


 
La montagne des Français a symbolisé durant un week end le chemin
de croix du Christ pour des milliers d’Antsiranais (Ph F.M)


Le vicaire Venance Jaozandry appelle les Malgaches à oser agir. S’ils comprennent les problèmes de leur société, ils ont peur en agissant de se dévoiler. Ainsi, n’osent ils que rarement défendre leurs droits auprès des institutions créées à cet effet.

-Quel est le message pascal que vous voulez adresser aux Malgaches, en cette période d’instabilité économique, politique et sociale prolongée?
-Le Vicaire général: Je voudrais d’abord rappeler que Pâques est la fête le plus importante de la communauté chrétienne. Cela signifie le passage en hébreu, soit le passage des Juifs d’Egypte vers la terre promise. C’est la libération de leur esclavage. Le Christ a choisi cette fête juive pour vivre sa passion et sa mort, comme une résurrection. Il s’agit donc d’un message d’espérance adressé à l’humanité entière.
-Qu’avez vous à adresser comme message aux Malgaches du nord?
-Le vicaire général: C’est le moment où jamais d’approfondir sa foi et surtout son sens des responsabilités. Il est très difficile de faire prendre conscience aux gens qu’il existe une responsabilité commune. L’environnement, la sécurité, le sens civique manquent cruellement ici. Il faut qu’il y aie à cet égard un vrai passage du sens individualiste à un sens commun, pas seulement chez les catholiques.
-Certains dignitaires religieux du pays proclament des jours de repentance et de jeun pour se purifier. Que pensez vous de ces pratiques?
-Le Vicaire général: Je n’adhère pas trop à ce genre de pratiques qui relèvent souvent du spectacle et rapportent aux organisateurs de l’argent, essentiellement. C’est également comme si ces spectacles devaient apporter un miracle, alors que je pense qu’il faut davantage mettre l’accent sur le sens des responsabilités. Par ailleurs l’église catholique est réticente devant toute manifestation trop ostentatoire de sa foi. Dans un pays multiconfessionnel, c’est dangereux.
-Comment se porte l’Eglise catholique à Antsiranana?
--Le Vicaire général: Nous comptons dans la région Sava et Diana, en excluant Nosy Be et Ambanje, entre 29 et 30 pc de catholiques. Mais à Antsiranana meme, ce chiffre est nettement plus bas: autour de 15 pc.
L’église catholique y bénéficie cependant d’un certain prestige et joue souvent un rôle de médiateur. Depuis le lancement de la radio Faniry en 2005, soutenue par le Vatican, elle a conquis une nouvelle audience, en laissant notamment s’exprimer l’opposition. L’église catholique a également ouvert le centre de diagnostic Le samaritain et va ouvrir une clinique, grâce au financement de l’épiscopat italien. Mais il faut savoir que l’archidiocèse de Diego a perdu de son influence, notamment à Tamatave qui n’est plus rattaché à Diego.

-Quels sont les objectifs prioritaires que se donne l’Eglise catholique de Diego?
-Le Vicaire général: Nous avons essentiellement deux priorités. Il y a d’abord la famille. Il y a trop de familles monoparentales. Nous tentons à cet égard de sensibiliser les jeunes qui veulent se marier à la notion d’amour et ceux qui sont déjà mariés, aux difficultés pour faire durer un amour...Mais c’est très difficile. Nous aidons également les familles à tenter de gérer les naissances de manière naturelle, en connaissant et respectant le cycle de la femme.
Notre second domaine d’action est d’aider les gens à vivre en société. Cela touche aux problèmes fonciers, à la bonne gouvernance, à la gestion de l’eau etc. Nous avons une méthode à ce sujet. Quand nous dialoguons avec des gens, nous leur demandons d’abord de voir quel est le problème, ensuite de le juger et enfin ..d’agir. Mais c’est ‘agir’ qui ne marche pas!

-Pourquoi?
-Le Vicaire general: Parce que les gens ont peur, en agissant, de se dévoiler. S’ils comprennent souvent bien le problème, ils ne bougent pas pour autant. Notamment pour faire respecter leurs droits.
-Antsiranana est une ville multiconfessionnelle. Quels sont vos rapports avec les autres religions, notamment l’Islam?
-Le vicaire général: Les Malgaches de différents confessions se marient beaucoup entre eux. Cela est positif. Mais entre dignitaires religieux, les contacts restent assez restreints. Les protestants agissent de leurs côtés et les musulmans ne cherchent pas spécialement le contact. C’est dommage, car nous avons des points communs.

Propos recueillis par F.M.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019