Retour haut de page

En ce moment, les bandes de délinquants ne font plus aucune différence entre membres de bande de quartier et simples adolescents qui y habitent. Un collégien a fait l'expérience de cette effroyable interprétation

Il a été recommandé par les enseignants aux élèves qui allaient passer leur examen de voir préalablement où se trouve la salle d'examen afin de ne pas se tromper au dernier moment. C'est ce qu'a fait ce collégien qui s'est rendu au lycée mixte dans l'après midi du dimanche 28 juillet mais, sur le chemin du retour, il a été agressé par plusieurs jeunes

Puisque les examens pour l'obtention du BEPC débutaient le lundi 29 juillet, le jeune homme de 16 ans s'est rendu au lycée mixte d'Antsiranana pour connaître sa salle d'examen et vérifier que son nom figurait bien sur la liste d'appel affichée à la porte. En sortant du lycée, il passe devant quelques jeunes assis au bord de la route qu'il salue. Ces derniers se sont levés, l'ont encerclé et demandé de quel quartier il est originaire. Après avoir répondu qu'il était de Tanambao IV, ses agresseurs ont conclu qu'il faisait partie de la bande « togo ». «En niant, je n'ai fait que les rendre encore plus mécontents » raconte-t-il. L'un de ses assaillants a frappé son bras gauche avec un morceau de bois. « Je me suis enfui… deux d'entre eux m'ont poursuivi mais ne réussissant pas à me rattraper, ils m'ont lancé des pierres » ajoute-t-il. Le collégien a alors reçu un caillou sur la tête, le faisant chuter au sol. Ses poursuivants ont trébuché sur lui et, par chance, la victime a réussi à se relever avant ses assaillants et a pu s'enfuir.
De telles histoires sont de plus en plus fréquentes à Diego Suarez où ceux qui ne font même pas partie de bande se font agresser pour des raisons qu'ils ignorent. Pour se protéger, certains adolescents prennent alors la décision d'entrer dans ces bandes. Les adultes eux-mêmes sont dans l'embarras et ne trouvent pas de mesures pour y remédier.

■ A.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019