Retour haut de page

En deux jours, les éléments de la Compagnie territoriale de la gendarmerie Antsiranana ont procédé à l'arrestation de quarante six jeunes présumés membres de la bande de délinquants de l'ouest de la ville, qui se fait appeler «Togo»

Une femme qui se réunissait avec une trentaine de parents dans la matinée de ce 5 août en face du camp de la gendarmerie a qualifié les arrestations d'un «ramassage de jeunes innocents qui marchaient tout simplement dans la rue». Les quarante six arrestations ont été effectuées en fin de semaine.

Le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie à Antsiranana, le chef d'escadron Lova Randrianasolo a indiqué «nous avons suffisamment de charges contre eux pour pouvoir les arrêter». Parmi ces jeunes appréhendés par les gendarmes vendredi et samedi, des mineurs et des récidivistes. Ces derniers temps, des délinquants agressent et dépouillent les passants de la rue Justin Bezara, du côté du BIANCO à Soafeno et sur l'avenue Pasteur. Face à cette recrudescence de criminalité dans la capitale du nord, la Compagnie territoriale de la gendarmerie a opéré «l'heure est grave…la gendarmerie a décidé d'agir dans l'immédiat» a soutenu le chef d'escadron Lova Randrianasolo. Les parents n'ont pas tardé à réagir et soutiennent que leurs enfants ne font pas partie de cette bande. Ils sont nombreux à s'être attroupés près de l'immeuble de la Poste et des télécommunications, en face du camp Pardès le 5 août et contestent avec véhémence cette arrestation massive qui ne permet pas selon l'un d'eux de connaître la vérité. Ce n'est pas la première fois que des parents soutiennent l'innocence de leurs enfants après nombreuses arrestations et si parmi ces personnes appréhendées il y a effectivement des jeunes qui n'ont rien avoir avec les faits incriminés leurs arrestations ne feront "que les endurcir et les éloigneront du droit chemin", comme l'avance une éducatrice sociale.

■ V.M

Commentaires   

# ABASSE 14-08-2013 10:41
Je réagis à toute cette histoire de foroches. Je me demande s'il y a encore une autorité à Diégo car au vu de ce tout ce j'ai lu, je me demande ce que font la police, la gendarmerie et éventuellement les militaires.Je suis désolé de vous dire mais tout ceci trouve son origine dans les incompétences de nos dirigeants passés, actuels et malheureusement à venir, car je ne me fais plus aucune illusion quand je vois ce qui se passe à propos de l'éventuelle élection présidentielle. Quand je vois des généraux accepter toutes les caprices d'Andry RAJOELINA, c'est l'image de Madagascar et des malgaches dans le monde qui est salie.Mais ceci, tout le monde s'en fout.J'espère que Diégo trouvera un jour son calme d'antan.C'est triste ce je vais écrire, mais malheureusement , il faut peut-être tirer à balles réelles sur ces voyous qui terrorrisent la ville et ses habitants.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019