Retour haut de page
L’association humanitaire «les accidentés de la vie»  a pris en charge les frais de scolarité des enfants les plus démunis du quartier Morafeno.
L’association humanitaire «les accidentés de la vie» a pris en charge les frais de scolarité des enfants les plus démunis du quartier Morafeno.

Djaomamelona Pascal, président de l’association des parents d’élèves de l’école primaire publique de Morafeno raconte « les parents ne parviennent pas à payer les frais de scolarité de leurs enfant. Il y en a qui ont promis de payer petit à petit et tout au long de l’année scolaire 2013-2014 ces frais, mais les impayés s’accumulent, ils concernent 80 élèves. Ces 1 600 000 ariary de dettes, nous devons les payer aux enseignants rémunérés par la FRAM (association des parents d’élèves) »

Afin d’éviter que cela ne recommence pour l’année scolaire qui vient et surtout pout éviter que des enfants ne soient privés d’instruction à cause des difficultés financières de leurs parents, le président du FRAM a discuté du problème avec un Français dont l’épouse est native de Morafeno.

Il a aidé un enfant la dernière année scolaire pour sa scolarisation. Gilles Lefevre en parle aux membres de la section de l’association « Les accidentés de la vie » dont il est le président. Celle-ci octroie 800 € qui est maintenant gérée par l’association des parents d’élèves de Morafeno. Le bureau du FRAM a identifié 85 enfants issus de familles défavorisées. La somme permettra de payer le droit d’inscription de 20 000 Ar et pourrait également servir pour l’achat de fournitures scolaires.
Gilles Lefevre assure qu’il convaincra sa section des Accidentés de la vie pour la continuité ou pour l’extension de l’aide. Djaomamelona Pascal ainsi que le trésorier du FRAM garantit la transparence dans l’utilisation de la somme. Le comité de l’association des parents d’élèves se chargera de la réalisation par les parents de leurs parts d’engagement, c’est-à-dire d’envoyer effectivement leurs enfants à l’école. Bon nombre de ces parents n’ont pas d’emploi fixe. Des femmes sont abandonnées par le père de leurs enfants, d’autres gagnent leur vie en vendant des légumes dont le revenu journalier ne leur permet à peine qu’à payer la nourriture.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019