Retour haut de page
Près de 3 000 habitants qui y sont installés sur le terrain de la SPPM risquent l'expulsion
Près de 3 000 habitants qui y sont installés sur le terrain de la SPPM risquent l'expulsion

La société SPPM, Société des Produits à Parfums de Madagascar, a eu gain de cause auprès du tribunal de Nosy Be. La société se réappropriera le terrain, l’expulsion de près de 3 000 habitants qui y sont installés serait inévitable

Seulement, l’affaire est loin d’être simple car à en croire les déclarations à la presse et celles publiées sur les réseaux sociaux, ces habitants refuseraient l’expulsion et la démolition de leurs biens. Ces biens sont entre autres des hôtels, des restaurants, une église, un mosquée, des habitations…

Leur contestation se base sur le fait qu’aucune réclamation n’a été effectuée par le la société SPPM lors de l’installation des habitants sur les 8 ha de terrain et ce jusqu’au commencement de la construction en dur en 2005.
A l’agence presse de l’Océan Indien, Rias Barday, gérant de la SPPM soutient qu’en 1986, sa société a accepté d’octroyer 15 ha de terrain sur la demande des dirigeants de l’époque « un geste à l’attention de la population pour les besoins en logement ». Or selon toujours Rias Barday, les 15 ha ont été accaparés par des notables de Nosy Be. La population à laquelle le terrain était destiné s’est alors installée à proximité, en dehors de la superficie offerte. « Les procédures judiciaires ont commencé alors qu’il n’y avait qu’une dizaine d’occupants » dit-il. En 2006, Rias Barday était expulsé du territoire malgache, il soutient que la population était manipulée et était appelée par « de mauvais notables » à occuper le terrain. « Aujourd’hui le site est densément occupé mais les procédures n’ont jamais cessé et les derniers jugements me donnent raison » explique-t-il.
Ces habitants d’Ambonara représentent 3% de la population de Nosy Be. Ils appellent le pouvoir central à se pencher sur cette affaire.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021