Retour haut de page

La direction régionale du tourisme de la région DIANA avec l’office du tourisme de Diego Suarez ont organisé une réunion à l’Hôtel de la Poste le mercredi 25 février pour les guides touristiques et le jeudi 26 février pour les opérateurs touristiques de la ville. Ces réunions ont pour but de redynamiser le secteur touristique

La journée du mercredi 25 février s’est focalisée sur la formalisation et la professionnalisation des guides touristiques locaux et régionaux. Ont été à l’ordre du jour la question sur l’agrément des guides, les différents types de guides et les formations professionnalisantes prodiguées.
D’après l’arrêté ministériel du 2 décembre 2013 émanant du Ministère du tourisme, des transports et de la météorologie, il existe quatre catégories de guides touristiques: les guides locaux, régionaux, accompagnateurs nationaux et spécialisés. Ces catégories se différencient selon les aptitudes et les diplômes requis pour chacune d’elles. Après avoir choisi une catégorie, chaque guide doit suivre une formation proposé par l’Office du tourisme de leur ville. Et c’est seulement après le succès de cette formation qu’ils auront droit à leur agrément suite à une évaluation faite par la commission d’évaluation des guides.
Selon les guides présent durant la réunion, la date des formations leur posent problème. La date des formations établie avec l’association Focus se passe entre le 7 septembre et le 17 octobre 2015. Cela tombe dans la haute saison touristique, ils ne peuvent donc pas être présents chaque jour de la formation. Organiser la formation en février et mars est la solution proposée. En basse saison touristique.
Quant à la réunion du jeudi 26 févier avec les opérateurs touristiques de la ville, elle s’est focalisée sur les besoins de ces opérateurs. Trois grands problèmes ont été soulevés: celui de la vignette touristique, celui de l’accueil des paquebots et celui du transport.
Concernant la vignette, un des opérateurs avançait que tous doivent impérativement payer cette vignette puisque dans le cas contraire, si l’un d’entre eux ne paye pas, les autres vont aussi aller dans ce sens. Sensibilisation et mobilisation sont donc les seules choses à faire dans ce cas.
Sur l’arrivée des paquebots, l’accueil s’avère être informel et désordonné selon les opérateurs. Ce type d’accueil ternira la réputation de la ville. Pour y remédier, la nécessité de placer des chapiteaux pour chaque institution dans le port et donner des badges pour les guides, les responsables et les prestataires est sortie de la discussion.
Mais le vrai problème susceptible de décourager les touristes à venir dans la région de DIANA réside dans les transports, que se soit terrestres ou aériens. Le mauvais état des routes et le changement fréquent des horaires d’avion en sont les principales causes. Pour ce problème seul le gouvernement avec l’aide des institutions concernées ont le pouvoir de remédier.

■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022