Retour haut de page

Une voiture qui a forcé un barrage routier à Sarahandrano, Commune rurale d’Ambodiampana a foncé dans une maison, blessant grièvement un enfant. La foule en colère s’est emparée du conducteur qui a succombé à des coups de couteau

L’homme conduisait un 4x4 double cabine de marque Mazda et roulait sur la RN5A en direction d’Andapa. Dans le véhicule se trouvait aussi un homme et une femme. Arrivés au barrage d’Antsahalalina, les gendarmes ont stoppé la voiture et ont constaté que le chauffeur était en état d’ébriété et lui ont suggéré de dormir et de continuer son parcours le lendemain. Il n’a pas obéi et a repris la route. A Andohanantsahabe, un village de la Commune rurale Maroambihy, il débarque ses passagers et continue son chemin. Les villageois informés de l’incident ont monté un barrage aussitôt qu’il est parti. Des barrages ont été montés partout sur la route, mais le conducteur a foncé et aucun barrage n’a résisté. Dans le village de Sarahandrano, le barrage était fait de gros rondins de bois, mais le véhicule ne s’est pas arrêté, fonçant dessus. Les rondins ont fait s’envoler le 4x4 qui s’est précipité dans une maison en bois. La maison avec les meubles ont été détruits alors qu’un enfant de 13 ans se trouvait à l’intérieur. Une foule s’est très vite constituée. Le choc a laissé place à la colère collective car l’enfant a été grièvement atteint. Les villageois solidement armés de coupe-coupes et de bâtons ont arraché l’individu de son véhicule accidenté, l’ont roué de coups et abattu à l’aide d’armes blanches. Quand les gendarmes sont arrivés, celui qui a été jugé par la foule avait déjà rendu l’âme. Les éléments des forces de l’ordre ont transporté le corps jusqu’à Sambava. L’enfant qui a été emmené au CHRR (Centre Hospitalier de Référence Régional) de Betsopaka Sambava est décédé vers 2h du matin.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022