Retour haut de page
Il ne reste plus que quatre murs de la maison de six pièces située Place Kabary après l'incendie
Il ne reste plus que quatre murs de la maison de six pièces située Place Kabary après l'incendie

Un incendie à complètement détruit une habitation près de la Place Kabary, le vendredi 5 février vers 18 heures après qu'une bougie ait été laissée sans surveillance. Aucune victime n'est heureusement à déplorer

Sur les lieux, le lendemain de l’incendie, les fils électriques pendaient aux murs, le câble qui fournissait le courant au foyer était coupé et pendait aussi dans la cour, dans l’eau de pluie. La victime de l’incendie a informé la JIRAMA de la situation et des agents de la société sont venus constater. Ils ont rassuré le propriétaire de la maison (qui n’en est pas pour autant serein) en disant que l’électricité dans ce secteur du quartier Place Kabary est coupée « pour un long moment à cause de grande réparation », donc  pas de risque que ces fils fassent du dégât. Ainsi, les agents de la JIRAMA reviendraient plus tard pour s’en occuper. L’électricité à Place Kabary est en effet coupée depuis trois jours lorsque l’incendie est survenu. Le propriétaire de la maison explique qu’une bougie que les enfants de ses locataires n’avaient pas éteinte serait à l’origine de l’incendie. « Ils ont certainement laissé la bougie allumée alors qu’ils sont sortis pour aller acheter d’autres. Celle-ci étant déjà courte et la matière sur laquelle elle a été déposée étant inflammable, celle-ci a pris feu » raconte-t-il. Les planches qui servaient de séparation aux chambres se sont embrasées, s’y ajoute la fumée noire, il n’était plus possible pour les habitants de sauver les biens. Les victimes ont appelé les pompiers de la Commune Urbaine, mais leur véhicule était en panne et ils ne pouvaient porter secours. Ce sont finalement les pompiers de l’ADEMA (Aéroport De Madagascar) qui sont intervenus et éteint le feu. En attendant qu’ils arrivent sur le lieu (des dizaines de minutes après que le feu se soit déclaré), des jeunes hommes sont allés au plus près des flammes pour créer du coupe-feu en démolissant certaines parties des murs. Le propriétaire de la maison et sa famille n’ont plus que ce qu’ils portaient au moment du drame et dorment désormais chez des proches en attendant de trouver une solution. Cet incendie a fait quatre familles sinistrées dont quatre enfants. Des associations sont venues s’informer du sinistre et s’organisent pour apporter leur aide.
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019