Retour haut de page
D'autres personnes sont encore recherchées dans le cadre de ces attaques au cours desquelles les bandits ont eu recours aux kalachnikov et pistolet automatique
D'autres personnes sont encore recherchées dans le cadre de ces attaques au cours desquelles les bandits ont eu recours aux kalachnikov et pistolet automatique

La gendarmerie nationale a procédé à d'autres arrestations suite aux meurtres du couple Thorin à Diego Suarez ainsi que d'autres attaques à Ambilobe et ses environs

Six personnes seront remises à la Justice dès que la grève des greffiers aura pris fin. Elles ont été arrêtées suite à différentes attaques à main armée perpétrées dans la région DIANA dont celle qui a conduit aux meurtres de Sylvain Thorin et le Dr Razafindrazanabary Marinnette. Le dénommé Sely, d'après le Général Tsivahiny Patrick, commandant de la circonscription de la gendarmerie nationale Antsiranana, "est l'un des auteurs principaux du meurtre". Il a été en fuite à Antsohihy lorsqu'il a été arrêté le 18 avril. La bande de malfaiteurs à laquelle il appartient est composé de plusieurs membres d'une même famille. Certains membres de cette bande ont fait la connaissance d'autres malfaiteurs pendant qu'ils étaient en prison et ont préparé des attaques ensuite. Rakapo, l'un des deux hommes arrêtés au début du mois d'avril et maintenant placés en mandat de dépôt auraient fait la connaissance de Sely en prison et ont opéré ensemble chez les Thorin. Tout comme Sely, Patrice, présumé complice du premier, a été mis au courant par Nônô (un autre comparse installé à Ambilobe) de la recherche des gendarmes et a pris la fuite lui aussi. Un couple, habitant à Ambohimitsinjo a hébergé celui-ci et se retrouve parmi les six individus arrêtés dans la semaine du 18 avril. Les gendarmes sont arrivés au domicile du couple très tôt dans la matinée du 20 avril. Pendant que les gendarmes discutaient avec le chef de famille, Patrice a pris la fuite et s'est caché dans une fosse à ordures. Les gendarmes n'ont pas mis beaucoup de temps à le retrouver. Nônô quant à lui serait l'intermédiaire entre les malfaiteurs (ceux qui réalisent l'attaque) et les fournisseurs d'armes. D'après le commandant de la CIRGN Antsiranana, Makilele, un ex-militaire, amène les armes d'Antananarivo et les dépose chez Nono qui les confie ensuite aux bandits. Après chaque action (Antsiranana, Betsiaka, Mantalimaro, Nosy Be, Anivorano nord), les armes sont ramenées à Nônô. Samedi matin, Nônô avait accepté de montrer l'endroit où sont cachées les armes, mais en chemin, d'après toujours le commandant de la CIRGN, il aurait tenté de s'enfuir et ne s'arrêtant pas aux tirs de sommation des gendarmes, il a été abattu. D'autres personnes sont recherchées dans le cadre de ces attaques au cours desquelles les bandits ont recours aux kalachnikov et pistolet automatique. Parmi ces personnes, les dénommés Saïdou, Bera Alex, "Zafy Albert" et Lala. Ces individus se trouveraient dans la DIANA, dans la Sofia et à Antananarivo.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022