Retour haut de page
Le groupe Tritha Electric sera en concert le samedi 4 octobre à l'Alliance française d'Antsiranana
Le groupe Tritha Electric sera en concert le samedi 4 octobre à l'Alliance française d'Antsiranana

C'est une voix exceptionnelle qui se produira le samedi 4 octobre sur la scène de l'Alliance française de Diego Suarez. Celle de la chanteuse indienne en vogue Tritha, dont le style unique mélange le classique indien et les rythmes psychédéliques punk/rock. En tournée dans l'Océan Indien à Mayotte et au festival Kaloobang à La Réunion, elle sera dans la capitale du nord de Madagascar pour deux concerts

Après plusieurs années sur la scène Bollywood et une carrière solo remarquée, elle a formé en 2011 le groupe Tritha Electric avec Paul Schneiter, Mathias et Quentin Durand, trois musiciens français de talent. Une rencontre détonnante !

Née dans l’état de West Bengal en Inde, Tritha Sinha chante et se met en scène avec de nombreux groupes, mais aussi en tant que musicienne soliste depuis dix ans. Formée dans le chant classique indien, elle est aussi connue  pour son chant de chansons Bollywood. Sa voix douce et ses goûts musicaux éclectiques l’ont amenée à collaborer avec une gamme étendue de musiciens en Inde et à l’étranger. Elle s’engage à démontrer sa propre interprétation du genre “fusion”. Tritha est aujourd'hui considérée comme l'une des chanteuses les plus originales, audacieuses et talentueuses de l’Inde aujourd’hui.

Rencontre avec l'artiste :

Dans quelques jours, vous allez vous produire à Diego Suarez avec votre formation Tritha Electric. Parlez-nous de votre parcours artistique.

Je suis chanteuse classique mais suis aussi une femme indienne très sensible, proactive et moderne. Adolescente, je chantais des chansons Bollywood en live pour gagner de l'argent de poche, mais je me suis rendu compte que, si je voulais réellement m'exprimer, je devais écrire mes propres chansons. J'ai formé un groupe musical avec d'autres femmes, que nous avons appelé « Space », et grâce auquel nous avons abordé des sujets comme la violence domestique, les mariages arrangés forcés et l'exploitation sexuelle. J'ai composé la musique pour un film commissionné par les Nations Unies sur les travailleurs du sexe en Asie. J'ai également travaillé avec la danseuse indienne Mallika Sarabhai et l'auteure-militante Eve Ensler (Les Monologues du vagin) sur plusieurs productions théâtrales. Mais ce que j'adore avant tout, c'est d'être sur scène et de tisser un lien avec les spectateurs; de me sentir unie avec eux, d'être transportés tous ensemble vers un état de conscience élevée. Et cela est devenu possible avec mon super groupe ethno-rock Tritha Electric. 

Le groupe Tritha Electric se produit depuis 2011. Comment a eu lieu la rencontre entre les musiciens ?
Tritha Electric a pris forme à New Delhi en 2011 quand j'ai rencontré Paul Schneiter, un batteur et producteur français. Il m'a enlevé des mains ma guitare acoustique, l'a remplacée par une électrique et m'a dit de garder mes racines musicales ! J'avais déjà rencontré le guitariste français Mathias Durand à Kolkata quand il y était venu apprendre la musique classique indienne. J'ai immédiatement pensé à lui pour ce groupe ethno-rock, inspiré par les chansons folkloriques et classiques indiennes mais aussi par la musique rock occidentale.
Nous nous sommes tous retrouvés à Paris. Quentin Durand, un jeune bassiste très talentueux, nous a rejoint. Nous nous sommes produits sur scène sans même répéter. C'était magique. Le groupe s'est ensuite produit sur de nombreuses scènes en Inde et en Europe... Et là, nous arrivons à Diego Suarez. Nous sommes ravis!

Comment décririez-vous votre musique ? Quelles sont vos inspirations ?
La musique de Tritha Electric est un fort mélange de mélodies classiques et traditionnelles indiennes et des rythmes psychédéliques, qui aujourd'hui est devenu ce que nous appelons ethno-rock. Parfois, nous plongeons dans des moments profonds de méditation par la musique des raagas. Parfois, nous partons dans le mode punk où on compare le monde et sa corruption endémique à un marché de poissons. Notre musique comprend plusieurs dynamiques et que vous soyez debout dans un seul endroit ou que vous soyez en train de danser, vous aurez le sentiment d'avoir voyagé à travers divers espaces dans vos émotions et votre esprit. Nos inspirations principales sont donc les raagas classiques indiens et les artistes comme Bjork, Can, Susheela Raman ou encore Nikhil Banerjee.

Quels sont vos projets pour les mois à venir?
Après notre tournée dans l'océan indien, le groupe sera en Inde de novembre à mars. Nous avons le projet d'aller à la rencontre des shamaans dans les jungles d'Arunachal Pradesh pour s'enregistrer avec eux.

Un mot pour les Diégolais impatients de découvrir votre musique ?
Apportez vos chaussures de danse et emmenez vos amis! 

Vendredi 3 octobre à 19h : Hôtel de La Poste

Samedi 4 octobre à 18h :  Alliance française d'Antsiranana

Partenaires : Hôtel de la Poste, SCIM, Festival Kaloobang

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021