Retour haut de page
Andry Nirina Andriambololona, dit <em>« Nino »</em>, a remporté le deuxième prix du concours <em>« Ensemble contre la corruption à Madagascar »</em>
Andry Nirina Andriambololona, dit « Nino », a remporté le deuxième prix du concours « Ensemble contre la corruption à Madagascar »

En gagnant le deuxième prix au concours de caricatures organisé par Transparency International Initiative Madagascar et ayant leurs dessins exposés dans la Capitale, les dessinateurs de Diego Suarez laissent leurs empreintes dans le domaine des arts visuels à Madagascar

Nul doute désormais sur l’existence du talent et le bon niveau technique en ce qui concerne le dessin à Antsiranana. Il y a quelques mois, la Mozeration a gagné le deuxième prix du concours Gasy Bulles, le 27 janvier, Transparency International Initiative a fait la proclamation officielle des résultats du concours « Ensemble contre la corruption à Madagascar ». Andry Nirina Andriambololona, plus connu sous son nom d’artiste « Nino », a remporté le deuxième prix. Les quatre dessins qu’ont soumis Nino et la Mozeration à ce concours font partie des onze premiers qui sont exposés à l'American Center de Tanjombato, Antananarivo, exposition qu’accueillera aussi l’Alliance française d’Antsiranana. Les caricatures sont par ailleurs partagées sur les réseaux sociaux et Internet.
Le dessin qui a permis à Riri Korotamby, Rindraniaina Razafindrabe à l’état civil, de remporter le concours montrait l’engagement, ou tout au moins le souhait, de chaque citoyen de débarrasser Madagascar de la corruption. Nino était plus dans la dénonciation et la représentation d’une lutte qu’engage la classe la plus défavorisée et la plus opprimée par le fléau. La Grande Île est assimilée à une pirogue à voile sur le point de sombrer, cédant sous le poids d’un boulet qu’est la corruption, qui l’empêche en même temps d’avancer. A la question, pourquoi ne pas avoir représenté la classe dirigeante ? Nino répond « les dirigeants ne sont pas engagés dans cette lutte et ne se soucient pas que la pirogue fasse naufrage ou non ». Pour ce qui est de l’idée et de l’inspiration, Nino avance « l’idée m’est venue dès que j’ai découvert le thème. Je dirais même qu’elle était déjà là avant puisque la corruption… nous vivons avec chaque jour. Mes dessins sont pour moi le moyen de m’exprimer, de dénoncer et de dévoiler les problèmes de notre société. Et comme les autres dessinateurs et illustrateurs malagasy et étrangers qu’il admire, travailler dans un journal permet la diffusion et le partage de ces réalités dévoilées, ces dénonciations qui s’imposent à l’artiste. « C’est une manière d’attirer l’attention sur des situations que les gens considèrent banales alors qu’elles ne sont pas normales. Je fais de l’exagération dans mes illustrations et y ajoute une touche d’humour » et dans la plupart des cas, les gens réagissent, même si c’est pour admettre que les cas rapportés existent réellement. Nino est illustrateur à La Tribune de Diego.

Le dessin d’Andry Nirina Andriambololona, dit « Nino », a remporté le deuxième prixdu concours « Ensemble contre la corruption à Madagascar »
Le dessin d’Andry Nirina Andriambololona, dit « Nino », a remporté le deuxième prix du concours « Ensemble contre la corruption à Madagascar »

La réalisation de ce dessin qui lui a valu le deuxième prix lui a pris deux heures et l’artiste est surpris du résultat du concours « je savais que si Riri participait au concours, c’est lui qui le remporterait. C’est un très bon dessinateur, un excellent caricaturiste. J’ai vu juste puisqu’il a gagné et pour moi, arriver en deuxième position, juste après lui dans le classement est très important parce que Riri est une référence ».
Même si les dessinateurs d’Antsiranana sont dans la construction de leur carrière professionnelle, ils savent à présent qu’ils sont sur la bonne voie. Ils poursuivent leur chemin, en créant et travaillant suivant les exigences du milieu artistique et de la profession. Nino et Mozer continuent à faire partie du club BD de l’Alliance française, Nino affirme que l’appartenance à un club permet de développer ses aptitudes surtout techniques. « Au sein du club, nous pouvons rencontrer d’autres personnes ayant la même passion. Le partage est primordial dans ce métier » dit-il.
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022