Retour haut de page
D.S Velively, les percussionnistes de Diego Suarez
D.S Velively, les percussionnistes de Diego Suarez

Torses nus, pagnes oranges, caleçons noirs, les dizaines de percussionnistes du groupe DS Velively, sous l'impulsion de leur chef Bezara Ridel ont encore une fois prouvé leur valeur à l'Alliance française d'Antsiranana ce samedi 20 avril 2013.

Un concert unique ayant rassemblé les mélomanes de la ville d'Antsiranana a été donné dans la grande salle de spectacle de l'alliance, devant un public en liesse. Que ce soit en solo, en duo, trio, quatuor ou tous ensembles, les jeunes artistes ont soulevé des tonnerres d'applaudissements, tant leur virtuosité a entraîné les sens vers toute une autre sphère de sensation émotionnelle.

Les jeunes garçons, avec un air altier et solennel inspiraient inconsciemment ce respect que l'on éprouve face à un maître, et plus encore, leur chef, Bezara Ridel, égal à lui-même semblait être un général dirigeant son armée vers une victoire certaine. Tantôt le son grave des « Dum-dums  », cet instrument fait de peaux tendues sur une moitié de baril usagé (un recyclage tout à fait écologique, éducatif et profitable à tous) contrastait avec ceux, plus aigus des djémbés de différentes dimensions. Il est à souligner que les musiciens confectionnent eux-mêmes leurs instruments, et qu'ils prennent aussi des commandes, tout en effectuant des réparations ou des entretiens d'instruments de percussions. Ensuite les danseurs et danseuses entraient, et entraînés par des rythmes des plus divers, ils esquissaient des pas de danses qui, au fil des rythmes, devenaient de plus en plus énergiques, frôlant presque la transe. Chaque musicien qui se détache de l'alignement d'ensemble était déjà la promesse d'un solo tel que l'on se demandait comment deux mains et une peau tendue sur une caisse de résonnance pouvait produire des sons aussi variés… La fin du spectacle que tout le monde voulait reculer tant l'ambiance était conviviale et chaleureuse était une vraie liesse générale, une manifestation d'allégresse collective qui prenait forme sous une danse à laquelle public et artistes participaient dans la joie et la symbiose la plus totale. Ce groupe de percussionnistes enchantera encore nos sens, très prochainement, lors de la 7ème édition du festival des arts de la rue Zegny' Zo ! qui aura lieu du 21 au 26 mai à Diego Suarez.
■Luis .K

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022