Retour haut de page


Du 18 au 24 mai, plusieurs dizaines d’artistes de Diégo, de la Réunion et de Madagascar viendront animer les rues de la ville. Les marionnettes géantes, figures tutélaires du festival, déambuleront accompagnées de leur nouvel enfant, Jao Zo.


Après une longue année d’attente, Monique et Jeannot sont de retour à Diego. Du haut de leur taille de marionnettes géantes et de leurs mouvements nonchalants et accueillants, ils reviennent une nouvelle fois enchanter les habitants et passants des rues de Diego, -des enfants bien sûr, mais aussi des adultes ou des vieillards qui retrouveront dans ces personnages sympathiques et un brin maladroits, la plus belle part de leur enfance. Dans leur vaste sillage, c’est toute la ville qui va se mettre en mouvement entre le 18 et le 24 mai, à l’occasion de la 4e édition du festival Zegny’zo. Rappelons que ce festival est né en 2007, à la suite du succès rencontré par la compagnie des Zolobe qui avait pour ambition de faire revivre la tradition orale du Nord de Madagascar, en faisant descendre dans la rue des chanteurs, des danseurs et des marionnettistes.
Ayant démarré son feu avec quelques brindilles, la compagnie s’est d’abord servi d’une 4 L et de lampes à pétrole pour circuler et présenter ses spectacles dans des villages sans électricité. Le premier spectacle remonte à 2003. Construit à partir de contes traditionnels, il parlait du Manambady Voay, le mariage par intérêt. En 2005, il osait le thème intitulé Varivola, soit l’usurpation du pouvoir. Forte de l’enthousiasme des populations malgaches séduites par des spectacles de rues à la fois gratuits et réalisés en plein air, la compagnie lance en 2007 ce qui deviendra le premier festival de la ville, le Zegny’Zo.

Désormais, le festival attire des artistes du festival Leu Tempo de l’île de la Réunion, ainsi qu’un nombre important de compagnies artistiques de la ville, de la Réunion ou de Madagascar, comme les musiciens de Zomare, Kozman Ti Dalon, la Ragasy Band, les échassiers de Schtrockben Cie, le collectif des marionnettistes du Bazar Kely ou la Cie Andry de Nosy Be ou encore, les compagnies de cirque, Cirquons flex ou l’Aléa des possibles. Cette année, ce ne seront pas moins d’une cinquantaine d’artistes qui se produiront dans les rues de la ville. Du 18 au 21 mai, ils resteront en ‘coulisses’ si l’on peut dire, organisant surtout des ateliers créatifs dans les écoles. Mais à partir du 22 mai, Monique et Jeannot sortiront leur nouveau trésor au grand jour, qui est aussi le fruit artistique du jumelage de Diego et de la Réunion: un enfant, nommé Jao Zo qui sera présenté à la population, place de la mairie, à 15h30… Le nouveau spectacle des Zolobe, ‘Le monde sans les enfants’ partira alors dans les rues à la conquête de son public. Cette année, le thème de l’enfance sera au centre du festival. Dès le 21 mai, une parade des enfants descendra ainsi la rue Colbert jusqu’au port où elle accueillera le bateau scientifique Tara qui fait partie de la célèbre émission française consacrée à la mer, Thalassa. Tout au long du week end, des jeux et des concours pour enfants seront organisés, ainsi que des spectacles dans lesquels les plus petits seront tantôt spectacteurs, tantôt acteurs. Un véritable vent de joie, de candeur et de créativité devrait donc souffler sur Diego pendant près d’une semaine.
Finengo M.

 

>>Visitez le site internet du festival<<

 

Commentaires   

# Guest 17-05-2010 22:14
Les Zanaray Percussions feront partie du festival et y participeront vivement.

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019