Retour haut de page
Rencontre avec les opérateurs économiques d’Antsiranana
 le 30 mai 2014 au Grand Hôtel. Photo : Fita
Rencontre avec les opérateurs économiques d’Antsiranana le 30 mai 2014 au Grand Hôtel. Photo : Fita

Pour le développement local et régional, le ministère de l’Économie et de la Planification a recueilli des informations auprès des opérateurs économiques d’Antsiranana le 30 mai

Le ministre Raveloharison Herilanto dans son discours annonce l’objectif de cette rencontre « connaitre les problématiques qui sont les points d’embuche au développement local ». Pour la relance économique et une croissance significative (un début de transformation), le ministre estime qu’il faut une augmentation de la production, mais pour cela il faut encourager les investisseurs. « Les opérateurs économiques qui sont les générateurs de richesses » selon les mots du ministre, ont besoin d’une Administration qui met en place un cadre pour la protection de leurs investissements.

Les opérateurs ont donc rapporté les difficultés qu’ils rencontrent, les potentialités à exploiter, les atouts de la région qui mèneraient au développement local. L’entreprise Les Gambas de l’Ankarana a soulevé l’inquiétude face à la menace du virus des points blancs, le problème de l’inadéquation entre qualification des diplômés et besoin des entreprises. Elle regrette par ailleurs que les informations passent mal entre l’Etat et les collectivités territoriales décentralisées, ce qui cause bien des désagréments aux entreprises locales. Le directeur, représentant cette société souhaite une meilleure coordination entre l’action de l’Etat et des entreprises. D’autres opérateurs soutiennent qu’il faut une sensibilisation au niveau du comportement pour le développement rural. Il en est ainsi de la culture entrepreneuriale qui doit être développée d’où la nécessité d’un accès plus facile aux prêts. Le coût élevé de l’énergie pose aussi problème alors que l’exploitation de l’énergie renouvelable est loin d’être une réalité.

Raveloharison Herilanto,
actuel Ministre de l’Économie et de la Planification de Madagascar, Photo : Fita
Raveloharison Herilanto, actuel Ministre de l’Économie et de la Planification de Madagascar est né le 9 avril 1958 à Antsiranana. Général de division de la Gendarmerie, il a notamment été Ministre de l’Environnement et des Forêts de 2010 à 2012. Il est titulaire d'une Maîtrise en Droit Public et Sciences Politiques, d'une Maîtrise en Droit Privé de l'Université d'Antananarivo, ainsi que d'un Role of Police in Managing a Crisis Courses obtenu à la Louisiana State University, aux États Unis. Photo : Fita

Les charges sur l’importation sont trop lourdes. Pour que le tourisme soit un levier de développement pour la région nord, les opérateurs touristiques ont estimé qu’il serait important d’exploiter la position géographique d’Andrakaka pour un aéroport international. Un centre de formation pour un personnel qualifié est aussi à mettre en place, le développement d’une marina à Ampasindava représenterait un atout pour la région. Et compte tenu de la préférence de beaucoup de touristes pour un voyage en voiture (tranfert Nosy Be-Antsiranana) l’entretien routier a été une fois de plus mis en avant tout comme le problème de l’insécurité.
Une soixantaine d’entrepreneurs ont répondu à l’appel du ministre Raveloharison Herilanto, la réunion s’est tenue au Grand Hôtel. Une équipe de l’Institut National de la Statistique mené par le Directeur Général Paul Gérard Ravelomanantsoa a présenté des extraits des résultats d’évaluation de l’enquête nationale sur le suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019