Retour haut de page
Salon de l’emploi STAR
Salon de l’emploi STAR

La société STAR a ouvert ses portes aux chercheurs d’emploi en organisant le 23 août leur 3ème salon de l’emploi. Les deux précédents ont eu lieu à Antsirabe et à Toamasina

La société productrice de bières, de boissons gazeuses et d’eau minérale n’a pas reçu d’offres de particuliers. L’objectif du salon était, selon les organisateurs, d’anticiper les recrutements à venir sachant que chaque année la brasserie STAR recrute environ 250 personnes. C’était l’occasion pour les futurs employés et les personnes à la recherche d’un emploi de connaître les besoins de la STAR en matière de compétence et de qualité professionnelle. Les descriptions des postes, en agence, en usine et au siège de la société étaient d’ailleurs affichées lors d’une exposition.
En outre, des centaines de CV ont été reçus durant la journée de ce salon accueilli par le Grand Hôtel. Lors d’une séance de question-réponse qui suivait la cérémonie d’ouverture de l’événement, Philippe Mouchot directeur de l’usine de la STAR implantée à Antsiranana a informé les jeunes de quelques avantages de faire partie du personnel de la brasserie « rejoindre la STAR c’est rejoindre une entreprise performante, évoluer dans une des plus grandes usines du groupe Castel » a-t-il dit. Il souligne que la capacité d’apprentissage et d’assimilation, la capacité d’adaptation et d’évolution font partie du profil recherché.
Il va de soi qu’au delà de la présentation des métiers aux candidats, la brasserie STAR cherche à travers ce salon à intéresser et attirer les personnes les plus qualifiées.

La compétence avant tout

Le recrutement local serait l’idéal pour les jeunes et chercheurs d’emploi d’Antsiranana. Le service régional de l’emploi fait état pourtant de la situation actuelle « la population de notre région est jeune mais elle est faible qualificativement ». Frank Razanamino, responsable Emploi et Compétences au niveau de la direction des ressources humaines de la STAR souligne qu’à Antsiranana, « 80% des jeunes diplômés employés par la société sont originaires du Nord ». Cela ferait suite aux conventions entre la STAR et l’IST-D (Institut Supérieur de Technologie de Diego Suarez) ainsi que l’école Supérieure Polytechnique d’Antsiranana. Pour que les connaissances et aptitudes transmises aux jeunes soient conformes aux besoins de la société, cette dernière offre des appuis aux établissements de formation. C’est le cas du lycée technique et professionnel. Le recrutement local est posé comme objectif, seulement « la compétence l’emporte sur l’origine » précise Frank Razanamino. D’ailleurs, celui-ci déclare que la brasserie STAR a la possibilité de créer des postes à partir des offres qui lui parviennent. La direction des ressources humaines de l’entreprise se charge également du recrutement au niveau de la NBM, Nouvelle Brasserie de Madagascar productrice notamment de la bière Skol. Celle-ci étant rachetée par la STAR.
A l’heure actuelle, l’usine de la société STAR à Diego Suarez compte environ 146 employés ainsi qu’une centaine de journaliers. Philippe Mouchot en présentant l’usine qu’il dirige relève qu’il est difficile de trouver certaines compétences localement. Il en va de même pour les entreprises de dépannage. « Il faut des compétences spécifiques à cause de l’automatisme des machines de production » dit-il. Travailler pour la brasserie STAR exige de la disponibilité et de la souplesse par rapport aux moyens de travail. Les tâches dépendent en effet des demandes des consommateurs et des événements.
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019