Retour haut de page


Boris Ludovic Tafara est un jeune entrepreneur de Diego Suarez qui développe une production de confitures et souhaite aller plus loin en se diversifiant pour viser l’exportation. Portrait

Boris a fait le constat qu’il existe -selon lui- «un fort rejet des produits d’origine malgasy» par la population, qui associe cette origine à un gage de piètre qualité et de prix souvent disproportionnés. C’est pour essayer de casser cet a-priori négatif qu’il a décidé de lancer une activité agro alimentaire à une petite échelle d’abord, mais avec de grandes ambitions.

Boris est originaire de Diego Suarez où il a commencé ses études, Après des études de gestion, il a suivi une formation de guide touristique avec le MNP (ex ANGAP) et il exerce depuis cette profession dans laquelle il s’implique beaucoup, en étant notamment le président de plusieurs associations.
Après un sondage réalisé à Tana auprès de la population sur la perception des produits locaux par rapport à ceux d’importation et la mauvaise image qu’il en est ressorti, ce jeune homme de 29 ans a entrepris en 2009 les démarches neccessaires à la création de l’entreprise SOCOPICO afin dit il «de faire du 100% malagasy et de valoriser la richesse , la qualité, et la diversité de la production de fruits et légumes de Madagascar».
C’est auprès du CITE et de la CCI de Diego Suarez qu’il a trouvé un appui solide, et c’est avec beaucoup de reconnaissance qu’il évoque le travail de conseil de Mme Irène, qui l’a beaucoup aidé au niveau des questions d’hygiène des procédés et par la mise à disposition d’un laboratoire comprennant des plans de travail en inox, un «perfectomètre» -machine servant à controler le taux de sucre- et un dispositif de stérilisation -indispensable pour arriver à une conservation des produits qui leur permettent de concurrencer les produits d’importation. C’est en effet selon lui là que le bât blesse : c’est la mauvaise qualité du conditionnement qui fait que les produits d’origine de Madagascar ont aussi mauvaise réputation auprès de la population qui a depuis longtemps constaté que ces produits se dégradent beaucoup plus rapidement une fois ouverts.

Borsi Tafara, entrepreneur à Diego Suarez

2010 a été l’année de la première production d’une série d’échantillon -confitures et achards de mangue- afin de tester à la fois les procédés de fabrication et de conditionnement et la perception de ces nouveaux produits par le public. Le résultat est plutôt positif et encourageant : l’accueil a été bon et les goutteurs ont convenu que la production soutenait avantageusement la comparaison avec des produits d’importation, et la vitesse à laquelle cette production a été écoulée à travers le réseau informel de la famille et des amis est le signe que la rentabilité est possible.
Actuellement, Boris est en phase de finalisation d’un plan d’investissement, en partenariat avec la BNI notamment, afin de passer à la phase «industrielle» du projet. Ce plan prévoit l’achat des machines nécessaires et l’aménagement de locaux propres à mettre en pratique les techniques mises au point.
Il prévoit également l’embauche et la formation d’une quinzaine de personnes, et de diversifier son activité en exploitant les productions agricoles locales : les tomates pour faire du ketchup, lepetseay pour faire de la moutarde.

 

Commentaires   

+1 # Guest 26-03-2011 13:39
Enfin un jeune qui ne fait pas qu'avoir des idées et va jusqu'à la concrétisation, des initiatives à encourager pour sortir Mada de la pauvreté bravo BORIS!une goutte d'eau dans la mer, comme on dit déplacer une montagne il faut commencer avec une pierre!

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2020