Retour haut de page
Le port de Diego Suarez, rendez-vous des thoniers au début de l'automne australLe port de Diego Suarez, rendez-vous des thoniers au début de l'automne austral

Il suffit que trois ou quatre thoniers arrivent au port de Diego Suarez pour que les thons inondent les marchés locaux. Une manne financière pour les poissonniers et une solution aux problèmes d'alimentation pour les plus démunis

Vers 17 heures 30, une foule s'amasse aux alentours du port. Consommateurs et revendeurs attendent que les thons sortent du port, c'est durant ce mois de mars que les habitants de Diego Suarez consomment certainement le plus de thon.

La cohue des grands soirs à la sortie du port
La cohue des grands soirs
à la sortie du port
Etals de poissoniers à la sortie du port
Etals de poissoniers à la sortie du port
Déchargement du thon

Le thon est très apprécié par (presque) tout le monde ; si les habitants des régions environnantes envient Diego Suarez pour les thons qui en cette période (fin du mois de février, mars et avril) sont abondants, certains ici même commencent à se plaindre et refusent les « cadeaux de thon » que l'on leur offre. « Toute la ville empeste le thon », nous dit un père de famille, « tout le monde a du thon dans sa marmite, c'est l'odeur qui devient vraiment insupportable à la longue ».
Des centaines de kilos de poissons provenant de ces bateaux sont écoulées sur les marchés de Diego Suarez et même jusqu'à Ambanja. La vente se fait le plus souvent de manière informelle car ce sont les dockers qui les sortent du port. Lors du tri effectué par les dockers, les armateurs leur donnent les thons et les poissons qui ne sont pas conformes aux normes internationales (voire impropres à la consommation). Même si jusqu'ici des problèmes de santé liés directement à la consommation de ces thons n'ont pas été rapportés, la prudence est de mise car pendant le tri (de l'aube au soir) les thons non sélectionnés, non vidés, ont décongelé. A la sortie, les dockers les vendent à petit prix et il faut attendre le lendemain matin pour qu'ils soient revendus au bazary. Ceux qui ne sont pas vendus sont remis au congélateur. Même si les thons ont été conservés dans du sel, la décongélation-recongelation entraîne d'importants risques sanitaires.
L'albacore, thon jaune (à cause de la couleur de sa chair) ou Thunnus albacares est très apprécié par les Antsiranais. On le fait frire dans de l'huile en le macérant d'abord dans du gingembre et de l'ail avec du poivre et du curry ou on enlève les arêtes et on prépare une sauce avec des oignons et des tomates.

À savoir sur le thon

►118 calories dans 100 grammes de thon au naturel, 2g de lipides, 0g de glucides, 25g de protéines, 0g de fibres. Comme le poisson est riche en Omega 3 (acides gras), consommer du poisson réduit les maladies cardio-vasculaires. Cependant, il faut tenir compte du mode de cuisson car le fait de le frire par exemple annihilera ce bienfait.
►3% des prises mondiales, 52 000 tonnes de thon par an, sont réalisées dans les eaux malgaches, dans le Canal du Mozambique principalement. (Source CTOI ou Commission des Thons de l'Océan Indien).
►Dans l'état actuel de surpêche, le thon à l'état sauvage devrait disparaître complètement vers 2050. Les ressources des Océans Atlantique et Pacifique sont les plus menacées.
►Parmi les espèces marines commercialisées, les thons accumulent le plus de mercure et de composés organiques polluants. De 0,16 à 2,59 mg/kg (moyenne 1,18 mg/kg) chez le thon rouge et de 0,84 à 1,45 mg/kg (moyenne 1,17 mg/kg) chez le thon germon (Analyses d'Ifremer).
►L'élevage du thon pose une problématique sérieuse pour l'équilibre écologique puisqu'il faut quinze kilos de poissons sauvages (réduits en farine) pour nourrir un kilo de thon rouge.
■ V.M.

Commentaires   

+1 # gwladys 25-04-2012 22:10
ok c est bien mais pour combien de temps si les thonier vienne détruire tous nos fond marin?
# Jo Faranheit 25-04-2012 23:09
Il n'y a pas que ca!
Vous avez oublié les activités nocturnes qui font la réputation de D/S...

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019