Retour haut de page
Santé : avec les pluies, la grippe...

La pluie, la fraîcheur et la convergence intertropicale qui les causent n’apportent pas que de bonnes choses. Notre état de santé est fragilisé par les variations de température et de climat. A part les maladies chroniques telles que asthme, sinusite et autre, les épidémies de grippe saisonnière sont inévitables.

Comment les établissements sanitaires de Diego Suarez s’organisent-ils dans la surveillance des cas de grippe ? Et d’ailleurs pourquoi faut-il les surveiller, craint-on qu’il y ait des cas plus dangereux que d’autres ? Nous avons rencontré le Dr Soaviloma responsable du site sentinelle de la région DIANA qui a donné des réponses à ces questions que nombreux se posent.

Lorsque nous sommes malades, nous avons l’habitude de coller des adjectifs à nos maladies selon leurs intensités. L’on parle alors de gros rhume, de petite grippe, de forte fièvre… et nos comportements et l’attention que nous portons à notre corps et notre organisme varient suivant ces adjectifs. Pourtant, pour les médecins, aucun symptôme n’est à négliger car il peut évoluer ou indiquer l’existence d’une attaque virale ou microbienne plus grave. C’est ainsi que la présentation de quelques symptômes souvent négligés et que l’on juge indépendants les uns des autres conduisent à une seule maladie. C’est le cas de la grippe qui est reconnaissable par la présence d’une fièvre, associée à une toux ou/et un rhume, parfois aussi avec des maux de gorge ou une diarrhée. Par ailleurs, beaucoup de personnes atteintes de grippe remarquent que la maladie est de plus en plus virulente et les affaiblit. Les médecins expliquent que c’est l’immunité qui est affaiblie et la virulence varie d’une personne à une autre. L’âge du patient peut être prise en compte, son alimentation et son état en général (même une fatigue passagère peut rendre la grippe plus virulente par exemple). Le Dr Soaviloma recommande par ailleurs aux parents d’emmener le bébé à l’hôpital dès qu’il a « un battement des ailes du nez », ce qui signifie qu’ il y a détresse respiratoire et l’enfant a besoin d’assistance et qu’on lui administre de l’oxygène. Pour renforcer le système immunitaire, les médecins préconisent la consommation d’aliments riches en vitamine C (citrons, orange…), les familles ont habituellement recours à des méthodes de grand-mère pour prévenir ou soigner le rhume en mélangeant miel, eau et citron de mêmes quantités.

Site sentinelle

Dans chaque cabinet médical ou centre de santé, la prise de température est systématique donc en cas de fièvre, le Dr Soaviloma conseille aux patients de ne pas prendre d’antalgique 6 heures avant la consultation afin de connaître avec exactitude l’intensité de la fièvre et identifier la maladie. En cas de symptômes suspects, les médecins envoient le patient au centre de santé de base de Tanambao où se trouve le site sentinelle. Des analyses (gratuites) y sont effectuées afin de connaître s’il s’agit de grippe importée, de grippe saisonnière ou autres arboviroses. La prise de médicament sans que l’on sache à quelle maladie on a à faire est dangereuse (risque de saignement), c’est pour cela que ces analyses sont indispensables.
Le site sentinelle a été mis en place le 4 avril 2007 à Antsiranana avec parmi ses missions la surveillance des syndromes grippaux. En 2006, des cas graves de fièvre étaient observés à Diego Suarez, Ambanja et Nosy Be. Ce n’est qu’après une analyse faite par l’institut Pasteur que l’on a su qu’il s’agissait de fièvre Chikungunya et dengue de type 1. C’est suite à l’épidémie, maitrisée en 2007 que la mise en place des sites sentinelles a été décidée dont ceux de Toamasina et Antsiranana en avril 2007. Des formations d’urgence ont donc été effectuées et des laboratoires biologiques installés pour détecter les grippes importées et les cas d’arboviroses telles que le dengue et le chikungunya. Les arboviroses sont des maladies virales transmises par des insectes de la famille des arthropodes. L’établissement de ces sites sentinelles a permis en 2009 de surveiller et de maitriser la pandémie de grippe A/H1N1.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019