Retour haut de page
Les trois sessions de formations précédant cette descente sur le terrain visaient non seulement à renforcer les capacités et les connaissances des journalistes, mais consistaient à les préparer à un journalisme qui sort du « conventionnel », c’est-à-dire au journalisme d’investigation
Les trois sessions de formations précédant cette descente sur le terrain visaient non seulement à renforcer les capacités et les connaissances des journalistes, mais consistaient à les préparer à un journalisme qui sort du « conventionnel », c’est-à-dire au journalisme d’investigation

Former des leaders d’opinion, tel est l’objectif de la fondation Friedrich Ebert et du programme germano-malgache/GIZ en sélectionnant 14 journalistes de 22 à 38 ans pour suivre quatre sessions de formation.

Pour cette formation de jeunes journalistes 2014, des participants proviennent des régions Boeny, DIANA et Atsimo Andrefana rejoignent ceux de l’Analamanga. La sélection des journalistes participants à la FDJ 2014 a été effectuée au mois de mars.

Ces journalistes sont de la TVM, de Kolo Tv, de Viva Mahajanga, Tv plus Toliara, la Tribune de Diego, CRAAM (Centre de Ressources des Arts Actuels de Madagascar), les nouvelles, radio Don Bosco, Madagascar matin, Midi Madagasikara, Lakoaran’i Madagasikara et HFF radio.
La fondation Friedrich Ebert œuvre pour la promotion de la culture démocratique et de la relève. « Les journalistes s’engagent dans des interpellations pertinentes et constructives sur des questions de bonne gouvernance des affaires publiques, pour la promotion de la profession de journaliste au niveau de leur organe de presse et au niveau de l’ensemble du monde médiatique et en faveur de la relève à Madagascar : traitent des thématiques qui concernent les jeunes, font connaître les avis des personnalités jeunes, discutent du processus de relève » peut on lire sur le site de la FES.
Le Programme Germano-Malagasy pour l’Environnement (PGM-E) de la GIZ quant à lui entend contribuer à la promotion de la bonne gouvernance. Le coordonateur principal du PGM-E/GIZ, Alan Walsch soutient « aucun changement n’est possible sans l’intervention des médias ». Il explique que l’interpellation faite par les journalistes permet de provoquer ce changement par la prise d’initiatives et de décisions. Il permet également la synergie entre les acteurs de développement.
La formation est répartie en quatre sessions dont la première a débuté au mois d’avril. La troisième session du 10 au 12 juin était suivie d’une investigation dans les régions Atsimo andrefana et Analamanga. Les journalistes ont recueilli les informations sur place, les thèmes sont liés à la gouvernance des ressources naturelles. Leurs investigations seront publiées et diffusées au mois de juillet par leurs organes de presse respectifs et par d’autres supports.
Les trois sessions de formations précédant cette descente sur le terrain visaient non seulement à renforcer les capacités et les connaissances des journalistes, mais consistaient à les préparer à un journalisme qui sort du « conventionnel », c’est-à-dire au journalisme d’investigation.
Les formateurs, lors des trois premières sessions sont intervenus sur différentes thématiques selon leurs spécialités. Le développement personnel, l’éthique, les fondamentaux du journalisme, la protection du journaliste, la gouvernance en matière de biodiversité, de propriété foncière, d’énergie, d’industrie extractive et de changement climatique, le journalisme d’investigation. Des visites d’institutions ont été par ailleurs réalisées lors de la deuxième session.
La formation de jeunes journalistes 2014 prendra fin au mois d’octobre. La remise des attestations de fin de formation se tiendra le 9 octobre.

La Fondation Friedrich Ebert est la plus ancienne des fondations politiques allemandes. Présente dans environ 100 pays éparpillés dans le monde, elle adhère aux valeurs de la démocratie sociale
Friedrich-Ebert-Stiftung (Fondation Friedrich Ebert)

La Fondation Friedrich Ebert est la plus ancienne des fondations politiques allemandes. Présente dans

environ 100 pays éparpillés dans le monde, elle adhère aux valeurs de la démocratie sociale. A Madagascar, la FES concentre son travail sur la consolidation de la culture démocratique et la bonne gouvernance, le renforcement de la participation politique et de la société civile, la formation politique des jeunes leaders malgaches, ainsi que l’intégration régionale et internationale de Madagascar.

GIZ - Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit
(Société allemande pour la coopération internationale)
La coopération technique germano-malgache intervient principalement à Madagascar sur les aspects liés à la définition et mise en oeuvre d’une politique de protection de l’environnement et des ressources naturelles

La coopération technique germano-malgache intervient principalement à Madagascar sur les aspects liés à la définition et mise en oeuvre d’une politique de protection de l’environnement et des ressources naturelles.

Elle est aussi impliquée dans des programme d’hydroélectricité, santé de base et hygiène, sécurité alimentaire.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021