Retour haut de page
Cette difficulté touche les employés partis à la retraite depuis 2012 et les années suivantes.
Cette difficulté touche les employés partis à la retraite depuis 2012 et les années suivantes.

Environ 150 retraités de la SECREN ne touchent pas leur pension de vieillesse en raison d’impayés de la SECREN à la CNAPS ; ils ne perçoivent qu’une maigre pension proportionnelle

Pour bénéficier d’une pension de vieillesse de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, il faut 15 ans d’affiliation et 28 trimestres de cotisation au cours des dix années civiles précédant l’âge d’ouverture de droit à la retraite. Dans le cas où les cotisations payées ne couvrent pas 100 trimestres, le retraité n’a même pas droit à la pension proportionnelle, ses 1% de cotisations lui sont remboursés.

Cette difficulté touche les employés partis à la retraite depuis 2012 et les années suivantes. Dédé à la retraite depuis avril 2014 soutient qu’il faut attendre six mois pour avoir le solde de tout compte. « Il y en a qui sont obligés de s’endetter, d’autres tombent malades. C’est triste alors que nous avons consacré au moins 35 ans de notre existence à cette société » déplore-t-il. Une ambigüité subsiste sur la période à laquelle les cotisations n’ont pas été payées. La fiche CIT ou Compte Individuel des Travailleurs de Dédé présente 61 trimestres d’impayés (de 1987 à 2013). A la délégation de la CNAPS Antsiranana, l’on apprend que les arriérés de la SECREN partent du deuxième trimestre 2009 à 2013. Les anciens arriérés auraient donc été réglés. Ntsay Abel, Directeur Général de la SECREN avance que le montant total des dettes sociales est de 4 milliards d’Ariary et qu’elles datent des années 2000. C’est ce qu’affirme également Freddie Mahazoasy, vice-président de l’Assemblée Nationale et président du conseil d’administration de la SECREN. Il clame « les arriérés remontent aux années 2000 ».
D’après toujours le DG de la SECREN, 200 millions d’Ariary de ces 4 milliards ont été payés à la CNAPS. Cela n’arrange pas la situation des retraités que le DG Ntsay Abel qualifie de « casse-tête ». Il déclare néanmoins « il y a une solution que nous allons annoncer dans quelques semaines». Freddie Mahazoasy annonce l’existence d’un accord établi avec la direction générale de la CNAPS. « Le Président de la République connait déjà le problème… L’accord avec la CNAPS sera annoncé d’ici peu » dit-il.
Les retraités ont fait appel à l’inspection du travail puis introduit une action en justice au début de l’année 2014. Ils ont eu gain de cause en première instance, mais la SECREN a fait appel. L’audience se tiendra ce 7 août. Pour se faire entendre sur le problème, les représentants des retraités de la SECREN ont été invités par la Présidence de la République le 5 août au Palais d’Etat.

Et l’avenir de la SECREN ?

De la gravité de cette situation des retraités, l’on peut déduire que la SECREN n’est pas sorti du tunnel.
Depuis 2010, cette société d’Etat se lance le défi de se relever et de redevenir la fierté de la nation. La Présidence de la Transition a fait la promesse de venir à son secours par deux phases : le sauvetage par l’augmentation du capital puis le redressement et le développement de la société. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina lors de sa visite à Antsiranana le 5 juillet a déclaré que l’appui à la SECREN se poursuivra. L’entretien du bassin de radoub est la priorité. Le DG, Ntsay Abel soutient que la SECREN est maintenant à la phase de finalisation du redressement et vise le développement. Pour cela « il faut moderniser la SECREN et équiper le chantier naval de nouveaux matériels » avance-t-il. Un accord de partenariat avec SOMIP (Société de Maintenance Industrielle et Portuaire) de l’Ile de la Réunion a été signé le 20 juin 2014. Dans cet accord, il est énoncé que « les deux parties mettent en commun leur savoir-faire et leurs ressources pour satisfaire les demandes des acteurs économiques dans l’Océan Indien ». La collaboration entre SECREN et SOMIP concerne le domaine technique, commercial et de formation. Il y est également mentionné que « SOMIP possède des matériels sous-utilisés qui peuvent être transférés à Madagascar ».
En ce qui concerne le carnet de commande, le Directeur Général de la SECREN soutient que le taux d’occupation est de 90% pour cette année 2014.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2018