Retour haut de page
Des voiliers dans la baie de Diego Suarez
Des voiliers dans la baie de Diego Suarez

Ce naufrage a coûté la vie à six personnes dont deux enfants. Une semaine après le drame, la septième personne n’est toujours pas retrouvée. Pour la gendarmerie nationale chargée de l’enquête, le naufrage de la vedette qui transportait sept personnes pour Antsisikala était un accident

Le 11 août 2014, sept personnes ont embarqué à bord d’une vedette en bois pour rejoindre l’hôtel les Flibustiers Antsisikala, dans la baie des Cailloux blancs. Il y avait à bord, Camille Schaeffer qui est propriétaire de l’hôtel et son épouse, les deux enfants de celle-ci : un garçon âgé de 11 ans et une fille de 9 ans, le gardien et son épouse ainsi que le skipper.

La vedette transportait aussi 800 l d’eau, trois tonneaux de 200 l et dix bidons de 20 l. Ils ont quitté le port Jasmine vers 16h30. Aux alentours de 17h30, une alerte concernant une embarcation en détresse est parvenue au même port. Les marins sont partis à la recherche de la vedette et ses passagers, mais n’ont rien découvert à cause du noir. Le lendemain, à 4h du matin, quatre vedettes du port Jasmine ont repris la mer, ils ont retrouvé quatre corps sur la rive d’Antsisikala. Il s’agit de Camille Schaeffer, son épouse, la fillette et la femme du gardien. Les corps présentent des blessures et des bleus. Le corps du garçon a été découvert par les éléments de la Base navale mercredi matin à Antsisikala. La vedette qui a fait naufrage était à 500m de la rive, elle était renversée et ancrée. D’après les gendarmes, l’ancre se serait détachée lors du renversement et a évité à l’embarcation de s’écraser contre la rive. Aucune pièce ne manque à la vedette et elle est en état de marche. Le corps du skipper a été découvert dans l’après-midi du vendredi 15 août.
Pour la gendarmerie, il s’agirait d’un accident. Le Chef d’Escadron Lova Andrianasolo, commandant de la compagnie territoriale avance que la mer n’était pas favorable à une traversée, la vedette était de plus surchargée. Les tonneaux attachés au milieu de l’embarcation l’auraient entrainé et l’auraient fait chaviré. « Deux tonneaux étaient tout près des premiers corps découverts, il est possible que les naufragés s’y soient agrippés » relate-t-il. Il écarte la thèse de l’attaque et de meurtres « l’enquête n’a pas permis de prouver cette hypothèse. L’embarcation n’a pas été emmenée en terre ferme. Rien ne prouve qu’elle ait été abordée en mer. Si c’est le vol qui aurait motivé l’attaque, la vedette avait encore son moteur et l’épouse du propriétaire avait ses bijoux en or lors de la découverte du corps. » Les décès sont causés par les blessures, pour certains, la noyade pour d’autres.
Le corps de Camille Schaeffer sera rapatrié en France le jeudi 21 août. Les cinq autres dépouilles ont été remises à leurs familles. Pour l’heure, le gardien est toujours porté disparu. De la France, la famille de Camille Schaeffer demande à ce que toute la lumière soit faite sur ce drame.

■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021