Retour haut de page
Il n’en restera qu’un, et ce sera...
Elections Municipales à Antsiranana : il n’en restera qu’un, et ce sera...

13 listes de candidats seront soumises aux électeurs le 31 juillet pour qu’ils choisissent l’équipe qui dirigera la commune pendant les prochaines années

[Note importante de la Rédaction] Vous trouverez ci-dessous les programmes des candidats tels qu'ils nous les ont fournis. Certains sont longs, d'autres courts, d'autres encore... absents. Ils sont classés dans l'ordre des numéros de liste.

Leurs projets de société appelés communément programmes lient les candidats. Le maire est élu parce que le programme qu’il a présenté à la population pendant la campagne électorale a convaincu. Une fois élu, il est tenu de l’exécuter suivant l’ordre de priorité. La commune étant responsable de la planification du développement de son territoire, le projet de société avec les moyens définis pour son exécution sera intégré dans le plan communal de développement qui est le plan d’orientation stratégique de la commune. La plupart des candidats nous ont communiqué leur programme pour la ville de Diego Suarez, que vous trouverez ci-dessous. Pour diverses raisons, les autres n’ont pu ou voulu nous communiquer le leur...

Liste n°1 -
Nourdine (HVM)
Nourdine (HVM
Nourdine (HVM

Restauration de la paix et de la sécurité ;
Amélioration de l’image de la ville, restauration de la ville propre et Diego ville verte ;
Rénovation de l’hôtel de ville, amélioration du service et de la gestion ;
Extension de l’éclairage public ;
Amélioration et extension du réseau de distribution d’eau, plus de bornes fontaines publiques, de lavoirs, de douches publiques. Remise en état des infrastructures actuellement hors service et construction pour les quartiers qui n’en sont pas dotés ;
Amélioration et rénovation des bazary existants et création de marchés de quartier ;
Amélioration de l’abattoir ;
Protection sociale pour les plus vulnérables (santé, emploi, etc.) ;
Opérationnalisation et création d’espaces de loisirs pour les jeunes ;
Facilitation pour la création d’emploi, formation professionnelle des jeunes hommes et des jeunes femmes dans divers domaines ;
Amélioration, développement et sécurisation du secteur touristique ;
Renforcement pour que les enfants aiment s’instruire. Il y aura des récompenses pour les élites et des colonies de vacances et des pique-niques pris en charge par la commune ;
Amélioration de la protection sociale accordée aux personnes âgées et aux personnes en situation d’handicap ;
Renforcement de la promotion de la femme ;
Mise en place d’une radio et d’une télévision communale. Le moyen pour réaliser l’éducation civique et citoyenne ;
Soutien au projet de l’État pour l’exploitation de sources d’énergie renouvelable pour réduire les coûts de l’électricité, attirer les investisseurs qui créeront des emplois ;
Attention particulière sur le cas de Cap Diego et Anamakia qui ont des potentialités touristiques. Création d’emploi pour les jeunes et la population de ces quartiers ;
Nombreux sont ceux qui ont construit sur des terrains appartenant à la commune. Il n’y aura pas de démolition, l’obtention du titre définitif sera facilité.

Liste n°2
Lambo Marcelin (Parti Vert)
Lambo Marcelin (Parti Vert)
Lambo Marcelin (Parti Vert)

La vision du Parti Vert pour la Commune Urbaine d’Antsiranana.
La commune de Diego sera une commune verte et modèle où :
s’instaure la qualité sociale et environnementale,
où règnent l’État de droit, la sécurité pour tous, la bonne gouvernance et la redevabilité sociale.
Les grandes lignes d’orientation
Les thèmes prioritaires de la politique générale du parti touchent :
Le renforcement de la sécurité, de la bonne gouvernance, de l’État de droit et l’instauration d’une justice équitable ;
Mise en place d’une structure permettant le rétablissement d’un climat des affaires attrayant ;
Renforcement de partenariat avec les opérateurs privés et les organismes financiers ;
L’élargissement de l’accès aux services sociaux de base de qualité (l’eau, services sanitaires de proximité, etc.).
Professionnalisation des activités des tous les quartiers par le biais de formation assurée par des organismes compétents ;
Renforcement de l’entretien des barrages et canaux d’irrigation dans les quartiers périurbains et ruraux ;
Validation d’un plan d’urbanisme de la commune

Liste n°4
Ibrahim Issa Charles « Boura Réglage »
Programme municipal de développement de la RFA :
Ibrahim Issa Charles « Boura Réglage »
Ibrahim Issa Charles « Boura Réglage »

1. L’emploi, l’emploi et rien que l’emploi
Les priorités vont à l’emploi par l’investissement, l’insertion et la formation du public le moins qualifié :
En démultipliant les opportunités d’insertion au sein de chaque projet mis en œuvre par la municipalité ;
En collaborant étroitement avec les centres de formation existants, tels que Mamiteza, foyer social…, pour faire de la formation la clé d’entrée dans le monde du travail ;
En proposant la création d’un lycée professionnel lié aux métiers de l’hôtellerie et du tourisme ;

En créant surtout dans les fokontany périphériques, des ateliers de formation en mécanique, électronique, électricité, maçonnerie, menuiserie…
En créant suivant le plan d’urbanisme, une réserve foncière pour l’implantation des industries ainsi que des petites et moyennes entreprises qui priorisent le recrutement de main d’œuvre et des cadres locaux.
2. L’unité et la solidarité intergénérationnelles
La volonté est d’agir pour le public le plus vulnérable par l’éducation, la culture, le sport et les structures d’accueil
A. L’éducation, la jeunesse et la femme
Contribuer à la création et à la rénovation des crèches ;
Rénover et moderniser le hall d’information et le foyer des jeunes en les dotant des moyens nécessaires pour devenir des mains de l’éducation, des lieux d’accueil, d’information, de formation et d’orientation pour les jeunes de Diego Suarez
Attribuer au hall d’information la mission de médiathèque
Proposer la création d’un centre de formation des femmes aux métiers de l’artisanat et autres
Redynamiser les associations de jeunes œuvrant dans l’éducation populaire autour de la citoyenneté, de l’accès à la connaissance et de l’alphabétisation ;
Appuyer les établissements d’accueil des orphelins et collaborer avec Aide et Action et Cœur et Conscience pour les aider dans leurs parcours scolaires
Responsabiliser les associations féminines et les associations de jeunes pour recréer la vie associative dans les quartiers ;
Responsabiliser les associations féminines et les associations des jeunes pour élaborer et mettre en œuvre un vrai programme d’animation avec la population
B. Les seniors et les personnes porteuses de handicap
Faire un lobbying auprès des autorités compétentes pour la réhabilitation et la transformation de Surcouf en foyer dédié aux seniors ;
Accompagner les personnes âgées dans leur démarche pour l’acquisition de la carte verte auprès du ministère concerné ;
Associer les âgés aux activités périscolaires ;
Réhabiliter et améliorer le cadre de vie des résidents de la maison de retraite municipale ou hospice ;
Appuyer les établissements d’accueil pour personnes porteuses d’handicap et agir pour les accompagner dans leurs parcours scolaires et leur insertion sociale ;
Prendre en charge la célébration périodique des fêtes de fin d’année avec les plus âgés et les personnes porteuses de handicap
C. La culture, un axe transversal de la politique municipale
Faire un lobbying auprès des autorités compétentes pour la réhabilitation et la transformation de l’hôtel de la marine en maison de culture ;
Collaborer avec le Finistère et l’Alliance française pour accompagner le festival des arts de rue organisé par les associations spécialisées ;
Contribuer à la célébration des journées mondiales : de la jeunesse, de la femme, des personnes handicapées et des personnes âgées.
D. Le sport, un outil fédérateur
Réhabiliter et créer de nouveaux équipements sportifs de proximité dans les quartiers
Faire un lobbying auprès des autorités compétentes pour la finition de la construction du stade Mitabe ;
Organiser, périodiquement, des tournois de quartier pour développer l’animation et le sport au plus près de la jeunesse
Collaborer avec les opérateurs privés pour la réhabilitation et la transformation en piscine olympique et publique, l’ancienne piscine située dans la zone militaire ;
Améliorer le terrain de tennis situé dans la zone militaire
3. Diego Suarez, une ville active et où il fait bon vivre
Redonner à la ville son image d’antan
A. Diego Suarez, une ville sécurisée
Renforcer et améliorer l’éclairage public dans la ville en collaboration avec la JIRAMA, mais aussi en utilisant les énergies renouvelables (solaire, éolienne…)
Créer des postes de police dans les fokontany névralgiques
Renforcer les moyens et le nombre de la police municipale
Créer, former et opérationnaliser les komity andrimasom-pokonolona dans chaque fokontany
B. Diego Suarez, une ville propre
Planifier sur la durée du mandat les travaux de réfection de voiries ;
Faire un lobbying auprès des autorités compétentes et des partenaires étrangers pour l’acquisition de quatre camions bennes pour le ramassage des ordures ménagères ;
Créer un endroit pour la décharge des ordures publiques et y implanter une unité de récupération et de transformation en partenariat avec des opérateurs privés ;
Développer des espaces verts en y introduisant des espèces endémiques ;
Éradiquer la divagation des animaux ;
Implanter des toilettes publiques dans les quartiers nécessiteux ;
Créer des fontaines, des puits et des lavoirs publics dans les quartiers pour améliorer l’accès à l’eau et la santé publique et confier la gestion aux associations des usagers
C. Diego Suarez, une ville en chantiers
Collaborer avec les partenaires techniques et financiers, nationaux et internationaux, pour mettre à jour et finaliser le plan d’urbanisme de la ville de Diego Suarez ;
Inciter les partenaires financiers nationaux et étrangers à construire des logements sociaux et de luxe destinés à la location-vente ;
Ouvrir une route dite de la corniche, reliant le fokontany Place Kabary au croisement route Ramena et route de l’université ;
Aménager, le long de la route de la corniche, un espace balnéaire accueillant des activités familiales, de loisirs, des aires de jeux, de pique-nique, de restauration et culturelles ;
Créer des nouvelles routes et réhabiliter les routes existantes pour mieux sécuriser le réseau de circulation ;
Reconquérir les espaces délaissés et inexploités pour y créer des équipements et des jardins publics ;
En partenariat avec les acteurs économiques et les usagers, réhabiliter le marché de Bazarikely et construire deux marchés à Ambalavola et à la SCAMA,
Redonner au marché « tsena » de Tanambao sa vocation première ;
Créer un nouveau marché réservé aux vendeurs ambulants ;
En partenariat avec le ministère de l’élevage, opérationnaliser le nouveau abattoir d’Ambalavola en respectant la séparation de l’abattage des zébus et des porcs ;
Doter d’un corbillard la commune urbaine de Diego Suarez ;
Veiller à maintenir, de manière permanente, une activité de chantiers liés à l’entretien et à l’embellissement des équipements communaux ;
Améliorer l’accès et clôturer le cimetière d’Antazoalava
4. Les élus à l’écoute des concitoyens
Pour rompre avec des méthodes qui ont discrédité la classe politique et parce que la prise en compte des aspirations de la population exige d’être au plus près d’elle, à son écoute et à son service.
Donner au personnel communal et aux administrés des gages d’impartialité, de justice, de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion quotidienne de la commune ;
Répondre aux demandes d’audience avec le maire dans la quinzaine ;
Organiser des visites et des contacts réguliers avec la population dans les quartiers ;
Mettre en place un comité consultatif d’habitants pour définir un véritable projet de vie de la cité où les habitants sont des véritables acteurs ;
Créer un comité de sages, composé des notables et des leaders d’opinions, pour humaniser la gestion de la commune et parer à d’éventuels conflits générationnels ;
Collaborer avec les médias publics et privés pour sensibiliser en permanence les administrés.
5. Un partenariat au bénéfice de la population de Diego Suarez
Renforcer les partenariats existants avec des pays, des régions, communes, villes et ONGs étrangers ;
Prospecter d’autres possibilités de partenariat et de jumelage avec des entités étrangères ;
Préserver les intérêts de la population de la ville de Diego Suarez dans l’action intercommunale.

Liste n°5 -
Tavandra Albert

TIM Madagascar Action
Plan, MAP communal


Projet de développement urbain
Mettre en place « une ville où il fait bon vivre ».
A. Construction d’infrastructures
La mise en place d’infrastructures est le bon fondement du développement local.
La construction de ruelles et de routes pour l’acheminement des produits ;
Construction de ponts
Mise en place d’un système de distribution d’eau potable et d’hygiène ;
Création de marché
Création d’établissements scolaires ;
Construction de canaux et de canalisations ;
Mise en place de zones de distribution d’électricité où les sources d’énergie disponibles ;
Gestion des ordures : construction de décharge et mise en place d’infrastructure d’exploitation des déchets (transformation) ;
Construction de stations de taxi et de gare routière ;
Régulation de la circulation par la mise en place d’un système accepté par tous.
B. Développement économique
Inciter les entreprises privées à investir et à créer des petites et moyennes entreprises : facilitation de l’accès à la propriété foncière, le contact avec les fournisseurs de matières premières…
Mise en place d’infrastructures pour la création d’emplois pour les jeunes et transformations des ressources en richesse : écotourisme, tourisme villageois et culturel
Appui aux artisans, soutien pour trouver les débouchés
C. Santé publique
Construction de centres de santé : centre de soins, maternité et santé maternelle et infantile ;
Éducation sur les méthodes contraceptives et la lutte contre le VIH/SIDA ;
Éducation des jeunes hommes et femmes dans la lutte contre la consommation de drogues
D. Éducation
Construction d’écoles, de maison et de centre d’éducation ;
Mise en place de bibliothèque et d’espaces de loisirs
E. Sécurité
Renforcement de la collaboration avec les forces de l’ordre ;
Mise en place de la police communautaire et du « dinam-pokonolona ». tout un chacun aura un rôle à jouer
F. Sports
Construction d’infrastructures sportives ;
Organisation d’événements et de compétitions sportifs au niveau des villages, des villes et des régions ;
Éducation des jeunes et des adultes à pratiquer le sport
G. Culture
Mise en place d’une maison de culture   ;
Organisation de manifestations culturelles pour valoriser la culture et les jeux traditionnels
Préservation de l’environnement
Mise en place d’un parc naturel géré par la communauté locale ;
Création de jardins et espaces verts ;
Reboisement ;
Incitation de chaque ménage à avoir son propre jardin et l’entretenir ;
Éducation de la population à l’entretien et la protection de l’environnement ;
Propreté de la ville et éducation de la population à tenir à la propreté

Liste n°6
Johary Houssen Alibay, ZMT
Johary Houssen Alibay, ZMT
Johary Houssen Alibay, ZMT

Johary Houssen Alibay est candidat à sa propre succession. Il soutient que son programme pour le mandat suivant est l’exécution du programme municipal de développement social (2014-2018)
Un développement social urbain pour tous, portant sur cinq axes :
1. Amélioration du cadre de vie
Accès à l’eau potable, construction de nouveau bassin de traitement pour approvisionner toute la commune urbaine et les communes rurales environnantes en eau potable. Mise en place de citernes de 20 à 30m3 dans les quartiers qui ont difficilement accès à l’eau, augmentation du nombre de kiosques fontaines et remise en service de celles en arrêt ;
L’hygiène de la ville dans le respect des droits de l’homme ;
Élaboration du plan d’urbanisme, sensibilisation de la population sur l’hygiène et l’assainissement, nettoyage du bazary, installation de poubelles le long des rues, construction et réhabilitation des canaux d’évacuations d’eaux usées, gestion des ordures et traitement pour leur compostage ;
Santé publique : aide aux familles démunies pour qu’elles puissent se soigner (une liste sera élaborée), construction de CSB2 pour les quartiers du sud de la ville, extension du système PHEGECOM pour ces quartiers, mise en place d’un système de protection sociale, équipement pour le dispensaire municipal,
2. Sécurité publique
Baisse des cas d’insécurité, lobbying pour la mise en place de postes de police dans les quartiers du sud de la ville;
Renforcement de la police communautaire au niveau de chaque fokotany;
Renforcement de la collaboration entre les fokontany, la population et les forces de l’ordre;
Extension de l’éclairage public
3. Civisme et citoyenneté
Participation à la vie nationale: encourager la population à participer au fonctionnement de la Commune, encourager aussi les familles à prendre part à l’éducation des jeunes pour qu’ils deviennent de bons citoyens ;
Éducation de la population pour le respect des biens publics ;
Diffusion par affichage, à la radio et la télévision des idées entourant le civisme et la citoyenneté (paiement des impôts, respect des lois et des règlements), introduction de l’éducation civique dans tous les domaines touchant les jeunes, information de la population sur les recettes de la commune
Valorisation des us et coutumes, appui à l’éducation pour des individus responsables (sojabe, ampanjaka, associations ethniques)
Création d’emploi pour du travail décent pour les jeunes

Liste n°9
Djavojozara Jean Luc Désiré
Projet de la mandature 2015-2020 :
Politique de proximité

« Tany misy olobe tsy miady zaza »
Fampivoarana ny vahoaka isam-pokontany mba hamerenana ny hasin’ny fokonolona araka ny soatoavina maha malagasy. Vahoakan’ny fokontany manana olobe Ray aman-dreny an-tanàna.
Démocratie participative
Ao amin’ny fokontany tsirairay miaraka amin’ny vahoakan’ny fokontany tsirairay no fototry ny fampandrosoana ny tanànan’Antsiranana. Koa eo anatrehan’izany, apetraka ny fomba fiasa vaovao hifaneraserana, hifandraisana ary fiarahamiasa amin’ny commune urbaine sy ny vahoakan’ny fokontany tsirairay.
Binôme fokontany/conseillers municipaux
Ny fokontany dia toy ny “repoblika kely” aty ampototry ny fitondrampanjakana ka homena azy ny hajany. Isakin’ny fokontany tsirairay dia hisy conseiller municipal araiky miadidy. Miaraka amin’ny ben’ny fokontany, io conseiller io no solombavabahoakan’ny fokontany ao amin’ny commune urbaine.
La commune urbaine, une « entreprise municipale »
Ho lasa orinasa lehibe ny commune urbaine ka tsy maintsy hajaina ny fepetra rehetra tokony hiatra amin’ny fitondrana sy fitantanana an’io orinasa io.
Hasiana hajany ny asa, ny fotoana, fa indrindra ny mpanjifa (vahoakan’Antsiranana).
Omena toerana manokana ny mpiasa vehivavy, alohan’izy mpiasa dia renim-pianakaviana, mikarakara ny tokantranony sy ny ankohonany.
Transparence de la gouvernance
Tsy maintsy ambara ny vahoakan’Antsiranana ny raharaha mandalo an-tanàna, ny raharaha mikasika ny fitondrana ao y Commune urbaine, ny raharaha mikasika ny fiaraha monina, ny asa vita natao an-tanàna.
Noho izany, mba hahafahan’ny vahoaka mifampiresaka amin’ny tompon’andraikitry ny commune foronina ny fandaharana amin’ny radio « Mba ambarà zaha edy »
Ho foronina koa ny gazetin’ny commune urbaine « Antsiragnana tananatsika » hitantarana ny raha nivolagnina ka vita na tsy vita.
Ny asa vita no hifampitsarana.
Propreté et assainissement de la ville
Assainissement et hygiène des marchés de la SCAMA et Bazarikely
Assainissement des trottoirs et rues de la ville
Réhabilitation et embellissement de l’entrée de la ville (PK3)
Gestion des patrimoines de la ville : kiosque musique, hôtel de la marine, hôpital be, etc.
Mise en place d’un plan d’urbanisme local pour une meilleure planification du territoire et la préservation et le respect de l’environnement naturel
Révision des conditions et du plan de circulation de la ville
Création de zones piétonnières
Création de parkings publics
Remise en état de l’éclairage public
Sécurité : agir en amont et en aval
Création d’espaces verts, de centres culturels et de loisirs
Création de sanitaires publics, de points d’eau potable
Création de plateaux sportifs
Mise en place de réseau de transport urbain communal ou privé
Gestion des écoles primaires
Location d’immobilisations
Ville solidaire
Construction d’habitations sociales pour les plus démunis (un des projets phares)
Création de cantines scolaires (2ème projet phare)
Mise en place de centres communaux aux actions sociales
Aide aux devoirs scolaires
Les premières résolutions
La propreté et assainissement de la ville
Restaurer la légendaire propreté de notre ville, sa réhabilitation, la gestion des évacuations pluviales et eaux usées à l’approche de la saison des pluies constituent la priorité de la liste dès son arrivée à la mairie.
Le ramassage et le traitement des ordures emboîteront le pas ;
Une commission « propreté de la ville » sera mise en place afin d’élaborer des propositions d’actions à long terme dans ce domaine.
Les réflexions porteront sur :
la mise en place de conteneurs dans tous les quartiers ;
acquisition de bennes à ordures supplémentaires, des camions de ramassage ;
traitement des ordures : revoir, réhabiliter ou changer de lieu de traitement, sur la route d’Anamakia, etc.
l’éducation et la conscientisation des habitants sur la nécessité de maintenir la ville propre : des agents de la mairie interviendront dans les écoles, dans les quartiers, les fokontany toute l’année et le temps qu’il faudra
Distribution de tracts ou de flyers aux citoyens en guise de supports à ces interventions ;
Panneaux publicitaires en ville, aux marchés, à la télévision, à la radio ;
Affichettes dans les écoles, les hôpitaux, les lieux publics, les bus, etc.
La mise en place de nouvelles structures et du mode de fonctionnement Fokontany/Commune urbaine de Diego Suarez
Réhabiliter et redorer la sainteté du terme Fokonolona en tant qu’essence du développement ;
Appliquer la devise de la Commune Urbaine de Diego Suarez tout au long de la mandature : « Hanompo fa tsy tompoina » : être au service du Vahoaka
La mise en place de centres communaux aux actions sociales dans les Fokontany : épicerie solidaire, bourse aux vêtements, dispensaire de quartier…
Ecoles primaires publiques
Aménager le rythme scolaire si besoin (L=1-M=1- Me=1/2-J=1-V=1-S=0) S=0 : consacré aux sports et diverses activités culturelles
Approfondissement du malagasy officiel (dialecte administratif)
Enseignement du Français et de l’Anglais dès l’école primaire
Généraliser la mise en place des coopératives scolaires ;
Création de cantines scolaires dans toutes les écoles primaires à prix réduit : ceci générera des emplois pour les jeunes et les étudiants voire des chercheurs d’emploi (surveillance lors des repas, surveillance après le repas ou gestion des activités des élèves jusqu’à la reprise des cours, aide aux services)
Eclairage et sécurité publique
Les énergies renouvelables constituent la solution la plus appropriée pour l’éclairage public. A voir sur le plan national
Le partenariat avec le fokontany (andrimasom-pokonolona, actions sociales, activités sportives et emplois générés par les mesures prises par la Commune Urbaine doit pouvoir atténuer ce phénomène). Sinon, il y aura mise en place de contrôle d’identité dans les rues, à l’entrée des boîtes de nuit, le couvre-feu pour les mineurs, la police de proximité dans les quartiers.

Liste n°10
Boguy Nordine Karsandas, Indépendant
Boguy Nordine Karsandas, Indépendant
Boguy Nordine Karsandas, Indépendant

Quatre défis à relever dans les cinq mois suivant son élection :
Un nouveau bazary
De l’énergie solaire pour la salle d’accouchement au centre de santé de base de niveau II Tanambao
De l’éclairage au stade municipal pour la tenue de matchs nocturnes et de jogging
Attention particulière aux droits des personnes âgées. Elles ne seraient plus obligées de faire la queue dès cinq heures dans les banques et au Trésor. Attention sera accordée à leur santé et à la pension de retraite

Liste n°13
Rakoto Dominique Benoît Marcellin Gérard, A3M
Rakoto Dominique Benoît Marcellin Gérard, A3M
Rakoto Dominique Benoît Marcellin Gérard, A3M

Redressement de la société dans le respect des valeurs malagasy, patrimoine traditionnel, paix…
Gestion des fonds publics : confiance de la population
Eau et électricité : responsabilité de la JIRAMA, de la Commune, des particuliers. Une amélioration à entreprendre collectivement, exploitation des énergies renouvelables ;
Femmes, jeunes, emploi : une structure « projets » au sein de la mairie ;
Urbanisme
Hygiène et gestion des ordures ;
Réhabilitation des infrastructures avec les partenaires : établissements scolaires de base et d’enseignement supérieur attrayants, centres de santé, routes, terrains…
Loisirs et sports : promotion et appui aux sports collectifs et individuels, morengy… bibliothèque
Attention à accorder aux personnes âgées
Monuments de commémoration
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2022