Retour haut de page
Lundi 24 octobre, a eu lieu le baptême du nouveau bâtiment et du puits, en présence d'Hammadi, le prêtre. Parmi les nombreux invités, la présence de personnalités « historiques » depuis la naissance de l'école était remarquable.
Lundi 24 octobre, a eu lieu le baptême du nouveau bâtiment et du puits, en présence d'Hammadi, le prêtre. Parmi les nombreux invités, la présence de personnalités « historiques » depuis la naissance de l'école était remarquable.

Un nouveau bâtiment, un puits et une case de gardien ont été inaugurés le 14 septembre qui font entrer l'école maternelle et primaire des Lionceaux de Ramena dans une nouvelle ère

Les changements sont profonds. C'est d'abord la construction, dans le périmètre de l'école des Lionceaux, d'un nouveau bâtiment abritant trois salles de classe, une salle polyvalente, la case du gardien, une réserve et le bureau de la directrice de l'école primaire. Ces réalisations ont été permises par la généreuse donation d’Isabelle Becker que les membres des Lionceaux tiennent à remercier chaleureusement. Le transfert de la Maternelle pour la rapprocher des lionceaux est ainsi devenu possible et cette proximité est très profitable :
- mutualisation du matériel (mobilier, vidéoprojection, papeterie) ;
- entraide lors des accompagnements de sorties et remplacements simplifiés ;
- échange d'informations sur l'évolution de chaque élève en temps réel ;
- isolation phonique bien meilleure pour les trois niveaux de maternelle.
Un puits a été creusé grâce à la générosité de l'Association École de la Vie de Madagascar.
Depuis sa naissance en septembre 2010, l'école primaire a vu ses effectifs augmenter : 223 enfants fréquentent aujourd'hui l'établissement, encadrés par douze enseignants d'un grand professionnalisme. En juillet dernier, les lionceaux se sont présentés pour la première fois au CEPE et ont triomphé avec 100% d'admis. Ils ont été sacrés meilleure école rurale de la région DIANA.
Quelles sont les clés de ce succès ? On peut avancer quelques hypothèses. Tout d'abord les exigences du recrutement des enseignants, en particulier quant à la maîtrise de la langue française. Plusieurs occasions de parachever leur formation s'offrent à eux ensuite : huit journées de stage par an et par enseignant à l'école française, l'aide d'un conseiller pédagogique et celle des Lanternes de Mada (institutrices, professeurs, orthophonistes, éducateurs) plusieurs fois par an. Autres explications : l'importance et la qualité des documents pédagogiques, des manuels et des affichages ; la régularité de la correspondance scolaire avec l'école primaire de Trois-bassins à la Réunion, trois fois par an, depuis octobre 2010. Enfin, on constate la complémentarité et la fidélité des associations engagées dans l'école depuis ses débuts : Les Cent-pieds, La Maternelle de Ramena, Le Lions club Oulanga Maoré, Les Lanternes de Mada, L'école de la vie de Madagascar, l'Association des amis de Matthias, etc. Une centaine d'enfants sont parrainés et des dons leur arrivent régulièrement : les liens créés ignorent les frontières. Des intervenants bénévoles assurent régulièrement des sessions d'initiation à la musique, aux arts plastiques, à la pratique d'un sport, à l'hygiène et aux premiers soins.
Lundi 24 octobre, a eu lieu le baptême du nouveau bâtiment et du puits, en présence d'Hammadi, le prêtre. Parmi les nombreux invités, la présence de personnalités « historiques » depuis la naissance de l'école était remarquable. Le secrétaire général de la mairie de Ramena, le représentant de la Communauté urbaine et le Directeur du CEG étaient présents. Mercredi 26, un spectacle musical et théâtral racontant l'histoire de la Maternelle et des lionceaux et réalisé par les élèves a été donné dans l'école devant les parents.
Une preuve de l'enthousiasme qui fédère l'école : les donateurs et les parrains sont toujours plus nombreux chaque année. Cette dynamique pérennise la scolarisation la meilleure possible pour les enfants du village de Ramena. Pour l’association « la Maternelle de Ramena », l’éducation est une priorité. Depuis 2007, l’engagement et la ténacité de tous les intervenants ne se sont jamais démentis. Les enfants ne sont pas peu fiers de leur école et c'est une belle récompense pour ceux qui croient dans ce projet depuis ses débuts.
Si vous souhaitez suivre les actualités de cette école, rendez-vous sur sa page Facebook écoles de ramena
■ JC J et MC R

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021